[EN] Projets sportifs en Tunisie


  • Malheureusement, le temps que le pays aille mieux, je vois mal l'Etat investir massivement dans le sport...

  • pour developer le foot en tunisie, il faut des passerelles qui emmenent les plus jeunes vers une experience d un ou deux ans en Ligue 2 europeenne. Pour les meilleures des club moyen de ligue 1 avec des pres et option d achat, ensuite les centres de formation evoluraient bien plus vite et sortirais des meilleurs joueures. Des jeunes qui font leur marques en europe ca monte le prix de revente. Desoler ca pas des animaux mais bon c le monde du foot

  • faut que jean marc guillou ouvre un centre chez vous, après Alger et Agadir cette année,il devrait ouvrir une school en Tunisie,le seule problème c'est le financement car lui il met aucun rond dans l'affaire,il amene son savoir faire et s'associe avec le gouvernement locale ou un riche homme d'affaire locale.

  • cr7even wrote:

    faut que jean marc guillou ouvre un centre chez vous, après Alger et Agadir cette année,il devrait ouvrir une school en Tunisie,le seule problème c'est le financement car lui il met aucun rond dans l'affaire,il amene son savoir faire et s'associe avec le gouvernement locale ou un riche homme d'affaire locale.


    pas grave, l'Espérance aura le plus grand centre de formation d'Afrique en 2014, et y'a aussi le Stade Tunisien qui a actuellement le meilleur centre de Tunisie !


    Un Tunisien de 15 ans est parti au Bayern Munich y'a 1 moi en provenance du centre de formation!


    en Tunisie y'a de plus en plus de projet pour l'ouverture des centres de formation !


    surtout celui du Real Madrid !






  • amis,amies tunisiens et tunisiennes j'ai des bonnes et mauvaises news pour vous,en rouge les bonnes nouvelles et en bleu les mauvaises selon moi !








    L’homme, le footballeur et le ministre dans tous ses états…d’âme. Cela valait le détour !


    Il y a de ces moments forts qui ne s’oublient pas. Hors du temps, hors de l’espace, hors des contingences, hors des appartenances. De la carrière fabuleuse de Tarek Dhiab, nous avions retenu le but d’anthologie contre le Maroc, dans les filets de Badou Zaki. Le foot pour Tarek ? Un choix naturel. En tout cas, beaucoup plus naturel que la politique où il est tombé en plein après la révolution. Un peu malgré lui mais consentant tout de même car l’homme a beaucoup à dire, beaucoup à libérer. Comme tous les Tunisiens.


    Ce qu’il oublie toutefois, c’est qu’au contraire du sport joué, la politique n’est pas du tout un exercice…naturel. Bien au contraire et qui s’y frotte s’y brûle parfois. C’est la règle du jeu. Il faut l’accepter ou alors partir chercher ailleurs.




    Le dur apprentissage de la politique…




    But d’anthologie donc auquel est venu s’ajouter un autre épisode qui restera sans aucun doute gravé dans la mémoire de tous ceux et toutes celles qui ont assisté hier matin à la conférence de presse du ministre-joueur.


    Tarek Dhiab a pleuré. Il a pleuré parce qu’il n’a pas supporté qu’on s’attaque à sa famille, après qu’il se soit attaqué à ses ennemis ou alors, si vous voulez, à ses adversaires politiques.


    Parce que nous sommes journalistes sportifs, parce que nous avons souffert dans notre peau des imbrications politique-sport et parce que nous aimons Tarek Dhiab, nous éviterons de rentrer dans la polémique qui oppose justement le Tarek-ministre à ses ennemis, ses adversaires ou alors ses détracteurs. Ça ne nous regarde pas ! Comme diraient les Inconnus… Nous avons par contre le devoir de clore ce sujet en reportant fidèlement ce que Tarek Dhiab a assené toute la conférence de presse durant : «Je n’ai aucune ambition politique sinon l’ambition de servir le sport et mon pays». Et de poursuivre : «Maintenant, j’ai dis des choses et je ne le regrette pas. Ce que je regretterais à la limite, c’est tout ce que je n’ai pas dit…».


    On ne peut être plus clair ! Fermons à présent la parenthèse politique pour ouvrir celle sportive. Avec, si vous le permettez pour en finir avec le volet politique, cette dernière précision : «On a également voulu me coller des accusations régionalistes. A ceux-là j’ai déjà répondu en sillonnant toute la République. Visites qui seront couronnées par autant de projets pour des régions et une jeunesse désespérées !».


    Voyons à présent les différents volets traités par Tarek Dhiab.


    Etat calamiteux de l’infrastructure sportive avec des municipalités impuissantes pour cause d’absence de moyens matériels, surtout au niveau de l’entretien. Possibilité de créer un office national de l’infrastructure sportive relié directement au MJS pour pallier cette lacune.


    Découverte de grands dossiers de corruption au département de la Jeunesse et des Sports avec une responsabilité directe d’anciens ministres et de 8 fonctionnaires du ministère…


    Cela sans parler des gestions calamiteuses de la plupart des fédérations, essentiellement celles des sports individuels (à ce propos, nous avons demandé au ministre ce que nous avions demandé à ses deux prédécesseurs : qui et quand ? Nous attendons toujours).


    Un stade de 12.000 spectateurs avec un complexe commercial et des logements de standing sur l’actuel site du Chtioui avec, bien sûr, des retombées financières durables pour le club. Projet suisse.


    Complexe sportif à Sfax avec un stade de 30.000 spectateurs, projet autrichien au coût de 100 millions de dinars. On négocie actuellement 50 millions de dinars en dons et 50 autres en prêt à taux avantageux.


    Evidemment, d’autres stades et d’autres salles couvertes verront le jour dans toutes les régions et surtout celles défavorisées. Des maisons de la culture également transformées autrefois en maisons du… PSD ou du RCD.


    Réaménagement de l’emploi du temps scolaire. L’idée fait son chemin. Rencontre il y a 10 jours entre Tarek Dhiab et son homologue de l’Education nationale. On se dirige vers l’arrêt des cours à 15h00 sans doute des classes réunissant les sportifs.


    Volet équipe nationale et la triple nomination de Jawher Mnari, Beya et Youssef Zouaoui. Consensus autour du premier et réserves concernant le second et surtout le troisième parce que peur d’empiètement sur les prérogatives de Sami Trabelsi.


    «Sami Trabelsi est intouchable et souverain dans son domaine. Youssef Zouaoui est là pour préparer les programmes des équipes nationales et Beya pour encadrer et discuter avec nos professionnels à l’étranger. L’un et l’autre apporteront leur vécu et leur expérience, mais Sami Trabelsi est sélectionneur de l’équipe nationale à plein temps et pleins pouvoirs. J’irais même plus loin: c’est à lui que revient le choix de ses adjoints et à personne d’autre».


    Attendons voir avec… scepticisme. Huis clos. «Outre à avoir reçu tous les groupes de socios, garçons extraordinaires, élèves ou étudiants pour la plupart. On va les aider à être plus autonomes. Par ailleurs, je suis en contact permanent avec le ministre de l’Intérieur pour le retour du public. J’ai bon espoir».


    Voilà en substance ce qui s’est dit et discuté avec Tarek Dhiab, l’homme, le ministre, le sportif et l’ami. Nous attendons à présent faits, méfaits et non des coupables de malversations dans notre sport, des projets palpables et un sport plus propre et plus performant. Et ce n’est pas trop demander !

  • cr7even wrote:

    Un stade de 12.000 spectateurs avec un complexe commercial et des logements de standing sur l’actuel site du Chtioui avec, bien sûr, des retombées financières durables pour le club. Projet suisse.


    Complexe sportif à Sfax avec un stade de 30.000 spectateurs, projet autrichien au coût de 100 millions de dinars. On négocie actuellement 50 millions de dinars en dons et 50 autres en prêt à taux avantageux.








    Le Stade de Sfax donc de la 2éme ville du pays pour 100 millions de Dinards donc 50 millions d'euros !!! :affraid: Renseignez vous 50 millions d'euros c'est rien pour un nouveaux stade dans une telle ville en 2012.pour info le stade de Rades a coûté 90 millions d'euros, qui est déjà vieux pour l’époque architecture des années 90.Regarder les nouveaux stades d’Algérie et du Maroc.Je sais qu'on à pas d'argent et qu'on se moment il y a d'autres priorités mais dans ces cas la je préfère qu'on attendent 5 ans au moins et construire un vrai grand stade moderne de 45000 places à Sfax, et en attendant rénové les ptit stades comme celui de la Marsa (chose qui visiblement va être fait)de Kairouan, de Jarzis, de Gabes etc... D'ailleur à l 'avenir pour ces ptites villes on pourai consstruires des stades de 15000 places de ce type:




    http://nouveaux-stades.skyrock.com/4.html


    Regarder le stade de Sedan, pour


    18 millions d'euros au prix que nous a coûté Rades on peux en construire 4 !!






  • tu as entierement raison le bricolage à la tunisienne ça suffit ! un stade de 30.000 places dans la 2 eme plus grande ville pays c'est ridicule. on a deja raté le virage de la CAN avec des rénovation completement idiote des stades sans éclairage, le stade de Sfax doit etre d'une capacité de 45.000. quand tu construit un stade c'est pour triplé la capacité et investir dans le futur exemple pour une CAN pour un CM, CM under 20 etc...

  • Karim 94 wrote:

    tu as entierement raison le bricolage à la tunisienne ça suffit ! un stade de 30.000 places dans la 2 eme plus grande ville pays c'est ridicule. on a deja raté le virage de la CAN avec des rénovation completement idiote des stades sans éclairage










    Ta bien fait de parler de cette fameuse renovation à 2 dinards des stades pour la can 2004, parcque ce que j vais dire concerne une fois de plus la 2eme ville du pays.Souvenai vous le jour ou sur "Dimanche sport" on nous avez enfin presenter les 1er images de la renovation du "taieb el Mhiri", ce jour la à la vue des images je ne savais plus si je devais pleurer ou rire tellement c'etai ridicule et indigne de notre pays.Posé une toiture en zinc sur le stade digne des préaux dans les cours de récréation en France :mur03: :D10: Cette "rénovation" était digne d'une rénovation d'un stade municipale en France....ce qui m’énerve en Tunisie c'est notre minimalisme et notre manque d'ambition pour notre pays!!Tous est mini rikiki en Tunisie, tous est ridicules!!Le jours ou j' ai vue Hilary Clinton en Tunisie inviter sur les plateaux de Nessma, j me suis dit qu'est qu' elle doit ce dire dans ça tête en etan dans notre pays elle qui viens d'un pays ou le gigantisme est roi.Je l'imaginai bien se dire "O c 'est drôle, c'est mignon ici, on dirait un parc d’attraction, un pays en miniature des villes en légo (vous savais, le jouer) .... Quand je pence a notre fameuse "avenue bourguiba" qu'on compare au "Champs Elysées" alors que concrètement elle ressemble plus a un boulevard dans mon modeste quartier et que dire de ce qu'on appelle tramway en Europe et qu'on ose appelé métro à Tunis. Revenons au stades, en 2012 la plupart de nos stade de ligue 1 ressemble plus a des stades municipaux en Europe comme le stade d'un des plus grand clubs du pays comme l’étoile avec ces virages.... comment dire si on peux appeler sa des virages et surtout cette particularité qu'on retrouve dans la plupart de nos stades, c'est le bas de nos gradin qui n'arrive pas jusqu'au sol parcque les vestiaire ne son pas souterrains et puis bien sur le tableau d’affichage digitale des années 80 avec pour seul fantaisie le ballon de foot qui apparais suivi du mots "GooooL" avec des espèces de feux d'artifices autour lorcqu'il y a un but sans parler de l’éclairage digne des années 70, vous savais lorsque vous regarder un match à la télé et que le gazon à un aspect vert foncé alors qu'il est vert clerc avec un éclairage des années 2000.Je vais m arrêter la parcque sa commence a me gonflé de décrire la situation médiocre et minable de notre pays.

  • ouicem wrote:








    A oui!! j'oubliai, parcqu'il faut en parler aussi.Ce que je vous est décrit c'étai "le stade olympique de Sousse" qui fait partie des 4 meilleurs stades en Tunisie alors imaginai le reste comme par exemple "le stade Chtioui" de la Marsa qui est censés être une ville chic de la banlieue nord de Tunis, avec deux pauvre gradins qui s'opposent et aucun virages, puisque d'un coté on voit les terrains annexes d'entrainement et de l'autre..... une rue avec des voiture qui passe.... Quelle est le clubs qui évolue dans ce stade? L'AS Marsa club de ligue 1 Tunisienne, voila.Pendant ce temps voila ce qu'on va construire au Maroc en Algerie et en Libye :http://www.javiergarciaalda.com/?page_id=140&lang=fr


    http://chababelmiliadianna.cen…88--Nouveau-Stade-Alger-#


    http://chababelmiliadianna.cen…24-Nouveau-stade-de-setif


    http://stadesetgazon.over-blog.com/article-51967923.html


    http://www.aufaitmaroc.com/spo…x-petits-soins-des-stades


    http://www.info-stades.fr/foru…de-de-marrakech-t283.html


    http://www.skyscrapercity.com/…read.php?t=367749&page=36


    http://www.soussannonces.net/?…lites&action=voir&id=9648


    http://www.france24.com/fr/201…un-stade-pharaonique-2014


    http://www.rabat2020.ll.ma/

  • C'est bien beau d'avoir des projets, mais encore faut-il d'avoir les moyens de les assumers. Ce n'est pas le moment de construire des stades en Tunisie. Notre peuple meurt de faim. Trouvons d'abord les solutions pour augmenter le niveau de vie des tunisiens et après on parlera de construire des stades.