Posts by capitaine Tsubabsa

    aigletaragi wrote:

    franchement tu es injuste avec lemerre certes son caractere froid le rend distand mais n 'oublie pas une chose il nous as donne une can et une qualif au mondial 2006, apres le reste c 'est du domaine des joueurs quand tu menes face a l 'arabie saoudite et que tu recules et que les joueurs on la chocotte que veux tu y faire???????? PAREILLE CONTRE L 4ESPAGNE, seul bemol contre l 'ukraine son coaching a ete mauvais mais je pense que les des etais jetes ce grand dadet de jaidi a offert un penalty fissaibililai aux croates , rapel toi la can 2006 contre le nigeria la balle de match du bourricot gmandia jai encore l 'image en tete ce jour la il a subit les pires insultes haram de nous faire sa, can 2008 le match contre le cameroun etait a nous mais que veux tu des anes tu peux pas en faire des chevaux de course alors oui sur la fin c 'etait pas sa, mais ne soyons pas egoiste et n 'ayons pas la memoire courte il nous a apporte du bonheur et maintenant il est au maroc je lui souhaite bonne chance maintenant coelho a l 'une des meilleurs generations de joueurs sous sa main, a lui de gere certes le nigeria est fort mais on peut les battre a tunis et les accroches a lagos et comme tu dis il faut le vouloir et pas avoir une mentalite de looser au plaisir captain ................tu es un vrai psycologue t 'aurais du partir en croatie, t 'aurais du expliquer a megannem et mahmoudi la regle du passage en force, a hedoui comment viser juste, a tej de changer ces tirs c 'est bon les lucarnes tous les gardiens son rodes, a touati de defendre en avancant et non en reculant, a ayed de pas etre toujours en zone ,a hammed de prendre ces responsabilites,a majed ben amor de defendre juste et non faire des placages etc................ :blush:




    C'est un article satirique. J' exagére la réalité. ça t'a fait marrer au moins, j'espère?




    C'est un article satirique. Et non un article de fond comme j'en ai déjà écris. Il ne faut pas le prendre au premier degré. Il s'agissait de faire rire les forumiens pour dédramatiser l'enjeu de l'équipe nationale. D'ailleurs, j'ai pondu une interview de Bruel sur les éliminatoires de la CM/CAN 2010 et un autre sur le devenir des joueurs dans le même esprit. Pour changer un peu.




    Sur Lemerre, le fond de ma pensée, c'est que c'est un bon coach , on ne gagne pas les 3 trophées majeurs mondiaux si on est une bille, qui a fait du très très bon boulot pendant 3 ans et demi et qui s'est malheureusement tunisifié et s'est laissé emporter dans une petite guerilla contre notre presse. Ce sont les médias tunisiens qui ont dégainé le premier comme l'ont fait les Français en 2002 et il n'a plus su s'arrêter. Je me demandais des fois s'il ne faisait pas exprès de ne pas sélectionner tel joueur pour enrager les commentateurs de Hannibal. Et puis, il a perdu confiance en son équipe, je ne sais pas ce qui s'est passé mais honnêtement, hormis la CM 2006, il a eu des résultats très honorables. Et je l'ai défendu dans un premier temps parce que je trouvais déguelasse l'unanimité avec laquelle on s'est acharné sur lui. Ce n'était pas très digne de la part d'un pays qui n'avait jamais rien gagné avant lu et qui se sont trouvés un bouc-émissaire bien commode. Curieusement, Maaloul qui a aussi une grosse part de responsabilité a été moins égratiné. Mais bon, qui aime bien châtie bien et il ne faut pas voir dans ce que je viens d'écrire un retournage de veste.( même si des fois, le jeu de la Tunisie n'était pas très très glamour et très rapide)








    Un savant assis sur sa tour d'ivoire. Tu ne sais décidément pas de quoi tu parles... Tu as le droit à l'ignorance et à la médiocrité: c'est un droit qui est garanti dans la charte des Nations Unis. Il y a des incultes avec une certaine humilité, d'autres avec une certaine suffisance. On voit à quel catégorie tu appartiens. Mais avant d'émettre des jugements de valeur sur l'oeuvre de quelqu'un, on se renseigne un chouïa. Mais je mets ceci sur le compte de ta frustration avec cette petite phrase " un savant dans sa tour d'ivoire" qui fleure bon le populisme.




    C'est marrant parce que je me tues à répéter que le complexe d'infériorité touche toute la sphère tunisienne mais tu t'acharnes à le nier en dépit de toutes les évidences, arguments et développement et en dépit du fait que pas mal de témoignages de forumiens se trouvent en accord avec ce que j'écris. Les médiocres résultats sportifs en 60 ans d'indépendance semblent plus confirmer ma théorie que la tienne. Le plus drôle avec toi, c'est que tu te targues de faire précision de faits, de justesse ce qui est comique au plus haut point puisque tu éludes tout ce qui te gênes.


    La Macédoine? C'est le banc... Naïvement, je croyais que le banc tunisien valait le banc macédonien.


    La CDS? un jeu atypique fait en énergie.


    les parcours de petites équipes victorieuses de trophées au football? Le football, c'est pas pareil que le handball. En vertu de quoi, ça on ne le saura jamais?


    L'échec sportif des pays du Golfe qui investissent massivement dans le sport? Pas de réponse.


    La tradition d'excellence argentine d'un pays en crise économique depuis 10 ans et qui réussit dans 3 disciplines majeurs ( football, basket et handball)? Silence radio




    ce même courage que capitaine_majed abouti à la très suffisante conclusion que le retournement de situation face à la France dans une salle à ras bord, des joueurs au zénith de la confiance était le fruit d’un obscur complexe d’infériorité, la même règle devant aussi s’appliquer aux retournements face aux islandais, aux égyptiens, aux slovènes, aux polonais et j’en passe et des meilleures.





    Ce complexe d'infériorité n'est pas si obscur pour nombre de tunisiens dans ce forum qui voient de quoi je parle. Tu sembles en faire une affaire personnelle jusqu'à nier certaines évidences. T'as été vexé parce que je t'ai brocardé sur cette citation de toi qui fleure bon le temps des colonies et des sidi: " la Tunisie, c'est un pays arabe ( limite une tare). un petit pays d'Afrique ( faut pas trop lui en demander), et c'est pour ça qu'on l'aime ( participant sympathique qui perd avec le sourire)" . J'aime bien celle-là: "[i] Pour ma part je n’ai qu’une explication c’est que tu as du les regarder à la radio pour ne pas voir tout l’engagement, l’intensité, les coups qui partaient en douce et dans tous les sens. Je me rappelle particulièrement du match contre la France où le moins que l’on puisse dire c’est qu’il sentait le souffre surtout qd les français avaient fait leur retard, a tel point que le commentateur de Sport + avait dit à l’époque il va y avoir des règlements de compte au retour des tunisiens aux championnat français . C’est ça que t’appelles manque d’ambition et de motivation sur ces matchs ? Je trouve que c'est limite insultant pour les joueurs qui ce sont battus sur le terrain ce jour là! C’est comme ça que t’arrive d’un coup de baguette magique à oublier juste qu’ils sont meilleurs que nous ? "[/i]




    La preuve de l'investissement total des joueurs tunisiens pour Karwi: c'est le commentateur de Sport + qui l'a dit. Cela se passe de commentaires.


    Tu trouves insultant ce que j'ai dit sur les joueurs? Pour moi, ce qui est insultant, c'est de mener de plus de 8 points à la mi-temps, à domicile, contre une petite équipe de France à l'époque, et finir par perdre ce match.


    Contrairement à toi, j'applique la même grille de lecture qu'aurait eu un français sur ce match si les Français avaient été rejoints par les Tunisiens après avoir mené de plus 8 à domicile.




    Et c’est toujours grâce à cette même abnégation qu’il essaye de nous expliquer que finalement contre les espagnols en demi finale et ben ils étaient juste pas motivés, ! Les mecs ils étaient très bons, très forts, très beaux, mais c’est juste qu’ils étaient pas motivés ! zut alors !





    Arrête. Les tentatives de sarcasme, c'est pas fait pour toi. Je suis gêné pour toi? Sérieusement. Sinon que dire?Grossière caricature d'un raisonnement qui est bien plus subtil mais qui te semble inaccessible. Je ne me prends même pas la peine de relever.




    Pour finir, je ne peux m’empêcher de m’extasier devant ton nouveau cheval de bataille : mon Français qui semble-t-il n’est pas mon fort




    Mon nouveau cheval de bataille? ça va les chevilles?<_< Décidément fâché avec le Petit Robert. Tu n'as pas peur de l'hyperbole. I'm the master of the world!!Je te rassure, garçon, tu n'es pas le soleil vers lequel se tendent les pensées de milliers de personnes.




    Il fallait vraiment être à court d’arguments pour s’employer à s’aventurer dans ce genre de déclarations. L’explication aussi, il parait que ce n’est pas mon premier atout




    C'était une petite constatation que tu n'es pas réellement à l'aide avec la langue de Voltaire. ça m'avait fait rire que tu mettes proportionnellement à la place d'inversement proportionnel car ça changeait complètement le sens de ta phrase. Une petite taquinerie.




    Navré, mais si avec toutes les décortications que je t’ai faites ce n’est pas suffisant pour que ça rentre dans ta petite tête si formatée c’est qu’il y a une anomalie qq part. Mais que veux-tu ? la subtilité de l’esprit on l’a ou on l’a pas :)




    Les chaussettes, Karwi, bien haut, très lâches au niveau des chevilles.




    Pour te résumer:




    Egocentrisme, raisonnement autistique, déni de la réalité, transfert, hallucinations visuelles, troubles de la compréhension...


    Messieurs, emmenez-le, il est à vous...






    Honnêtement,il n' y a pas pire sourd que celui qui refuse d'entendre


    pire aveugle que celui qui refuse de voir




    J'ai juste pris au hasard le meilleur livre qu'il a été écrit sur le rapport entre l'Occident et l'Orient et ce complexe d'inferiorité que tu ne sembles pas voir vu que tu l'as assimilé ( "la Tunisie, petit pays d'afrique, arabe blalablal, c'est pour ça qu'on l'aime" un thé à la menthe , madame charlotte? les Tunisiens trés accueillants...)




    Et faisant fonctionner mon cerveau, je vois certains idées de l'oeuvre de ce monsieur que des personnes d'une plus haute qualité intellectuel que moi ou toi ont apprécié et j' y vois certaines choses trés justes ( il s'agit d'autre chose que de répéter la prose des journalistes d'Essahafa). Cela s'appelle mettre en application.


    Effectivement, toi, sans l'avoir lu, tu sais que c'est faux. En même temps, t'as le droit à la surface des choses. Tu as ta liberté de penser!!! Cela dit, je préfère- à choisir- appliquer sans recul et citer un grand monsieur que de me faire le perroquet de Abdel Aziz Safar et débiter tes banalités.






    Réduire mes arguments au mental me fait penser que tu as un sérieux problème avec le français et qu'il te faut un dictionnaire. Je parlais de complexe d'infériorité, essayer d'être subtil dans mes explications mais bon, tu as un peu mal de saisir, pas grave. Les forumien ont très bien compris de quoi je parlais.




    Sur les matchs contre la France et contre l'Espagne, je les ai vus et effectivement quand on a 8 points d'avance contre la France et qu'on se fait remonter... certains parlent d'un problème mental mais tu as raison, Karwi, c'est la fatigue qui leur a coupé les jambes à ce moment précis. D'ailleurs, ils se sont bien battus: la preuve- le commentateur de Sport + l'a dit !!!




    "Mais le souci c’est qu’en face il y’a des faits concrets, des exemple tangibles qui font que cette théorie ne s’applique pas à ce cas concret qu’est la déroute de l’EN de hand. Alors je suis encore une fois navré pour toi mais il faudra repasser pour ça !"




    Des faits concrets de quoi? De rien. Tu répètes un mantra: manque de moyens, manque d'argent, manque de licenciés. Pourquoi on ne met pas les moyens nécessaires, pourquoi on est désorganisés, pourquoi l'argent est si mal réparti? Silence radar. Tu peux envoyer un mail à Abdel Aziz Sfar qu'il te souffle une explication.




    Sur les parcours des irakiens, grecs, danois... tu as ta réponse: le hand, c'est pas pareil que le foot! Que répondre à ça?




    Sur les différences entre le système français et espagnol, j'attends tes lumières. Je sens que je vais bien me marrer. Je prendrais un bon paquet de chips et je lirais ton post-it entre un Benny Hill et un DVD des Inconnus.


    Sur le nombre de licenciés, t'as du mal à saisir le second degré. ( je serais taquin...)




    La dernière, je vais un peu te démolir mais bon...




    Ce que tu as écrit:




    En faisant des stages de renforcement de mental à Mannouba au lieu de Ain drahem ? En mettant un psychologue à côté de chaque licencié des 9000 ? Je te signale que nous sommes à l’époque de la mondialisation, de la globalisation du système et dans ce cas tu as deux choix : soit tu prends le wagon avec tous ceux qui ont réussi en essayant de faire comme eux soit tu choisis ta propre voie en repartant de zéro, à tes risques et périls.




    Je réponds en écrivant ceci:




    Tu es un marrant toi...Je vais t'apprendre une chose que tu ne sais sûrement pas. Il y a un une équipe de psychologue à l'INSEP et un psychologue dans chaque club professionnel et dans chaque centre de formation comme par exemple Rennes qui sont les précurseurs dans ce domaine depuis heu...1988 avec Dominique Drillon. A l'initiative de professeur Pierre Rochacongar, professeur de médecine du sport au CHU de Rennes, avec un pedigree long comme le bras et l'aide de Michel Hidalgo. Mais tu es sais plus qu'eux, hein Karwi?




    Et tu réduis tout ceci à cela:




    le fait que tu nous apprennes avec toujours autant d’assurance l’existence des psychologues dans le hand (en parlant de ça sais-tu que l’EN de Tunisie dispose d’un préparateur psy ? ) c’est sûr que grâce à toi je dormirai moins bête ce soir !




    deux choses à en tirer:


    1) tu n'es décidément pas fait pour l'ironie et le sarcasme


    2) tu es un peu à court d'arguments, tu en es réduit à déformer ce que j'écris. Un peu d'intelligence, fais-le sur une phrase perdu dans un post-it et non la dernière phrase de mon dernier post-it :lol:


    3) Je vais t'aider parce que tu as de sérieux problèmes de compréhension: c'est qu'il faudrait un psychologue dans chaque équipe et chaque centre de formation.




    Pour finir, tu as écris ceci




    désolé, mais la longueur de mon post est proportionnelle aux nombres de bêtises que je rencontre dans le tien






    Tu voulais dire inversement proportionnel. Le Français n'est décidément pas ton fort. Faut pas t'acharner à écrire de long post-its. C'est pas ton truc.




    ps:D'ailleurs comme c'est pas ton truc les explications trop poussés mais les évidences qui ne cassent pas trois pattes à canard: c'est ton truc. Mais comme dirait l'autre, chacun son truc. :lol:




    Tout ça est compliqué pour nous. tu crois qu'on fais partie du tiers monde comme ça. tu te trompes, on vit ça au quotidien dans le boulot, dans la rue, au stade, on regarde le Nilesat, on passe 6 heures par jour au café, désole mais on n'a pas le temps pour tes théories




    EXCELLENT.lol




    Jusqu'au bout de la nuit: roman de Céline


    Jusqu'au bout de la bêtise: l'impression que j'ai quand je lis tes post-its.




    La longueur de mes réponses fait peut-être que tu as du mal à saisir ce que j'écris, je vais essayer de faire court pour ne pas saturer tes fonctions cognitives.




    Tu aimes bien répondre à côté de la plaque et dégager d'un revers de main ce qui dans mes arguments gêne ton discours.




    Tu as peut-être l'impression d'avoir découvert l'eau chaude en me citant le nombre de licenciés, le nombre de centre de formations et le nombre de clubs et en les citant comme excuse pour justifier la déroute des Aigles mais vois-tu, ce sont les mêmes arguments ressassés dans tous les pays, à toutes les époques par les pays du Tiers-Monde pour justifier leurs manque de résultat. Et la question est pourquoi? Pourquoi on ne se donne pas les moyens. Mais là, de ton côté, silence radio. J'essaye d'être cohérent et je ne rejette même pas le fait que oui, sûr la Tunisie n'est pas l'Allemagne mais enfin, même si de bonnes infrastructures, une bonne organisation, sont nécessaires au succès. ça ne fait pas le succès et qu'on ne transpose pas un schéma tout fait à un pays sans tenir compte des particularités de ce pays et de son histoire.




    Je t'ai sorti moults exemples que tu es seul à ne pas voir comme le cas de la tentative de transposition du capitalisme anglo-saxon à la Russie, le décollage économique du Japon et sur le plan sportif, comment l'Argentine avec une population estimé à 40 millions d'habitants, dans une situation économique désastreuse depuis des années, qui ne connait pas la croissance et des infrastructures moins développés que les Allemands, Français ou Anglais font partie du gotha mondial au niveau du football, basket-ball et Rugby.




    J'ai cité les Danois en 92, les Bulgares en 94, les tchéques en 96, les Coréens, Sénégalais et Américains en 2002, les Grecs en 2004 et les Irakiens en 2004 et 2006 et même les Islandais lors du Mondial 2007. Ce ne sont pas des arguments pour toi du fait que les infrastructures ne font pas tout. Quand les Argentins remportent les JO de 2004 au basket, tu en dis quoi? tu oserais comparer le championnat argentin de Basket avec la NBA?




    J'ai essayé d'expliquer notre médiocre tradition sportive par les recherches d'Edward Saïd, qui a publié l'Orientalisme, un ouvrage qui tente d'expliquer comment la tradition orientaliste a crée un stéréotype de l'arabe fainéant, langoureux et désorganisé. Ce cliché se retrouve même dans ton premier post-it où tu écris :"N e demande pas à la Tunisie plus de ce qu'elle est capable ! Que tu le veuilles ou non la déception ne doit pas te faire oublier que nous sommes un petit pays, en afrique, arabe et donc par essense loin d'une organisation à l'éuropéenne, loin des infrastructures européennes, loin des ressources européennes que ce soit maétrielles ou humaines" page 61. Par essence, tu as essentialisé le fait que l'on était par nature désorganisé, incapable de rationalité. Je comprends mieux tes résistances, tu te sens visé, à juste titre d'ailleurs...




    Ce stéréotype empêche l'entrée des pays arabes dans la modernité. Je cite cet intellectuel, qui était juste professeur de littérature comparé à l'Université de Columbia, et cité comme l'un des plus grands intellectuels du vingtième siècle. Ce travail que tu réduis à "des considérations géo-politico-néo-colonialistes basées uniquement sur des suppositions". Si tu te sens d'attaque à contre-carrer les suppositions,qui ne sont juste que les travaux universitaires unanimement reconnus pour leur excellence, qui est au programme de tous les départements de sociologie des universités américaines et européennes, surtout n'oublie pas de relever tes chaussettes et surtout pas trop serrées au niveau des chevilles.




    Tu écris: et prenant ses origines dans ton profond sentiment d’infériorité par rapport à l’occident.


    ça ne manque pas de sel cette affirmation venant de la part de quelqu'un qui a écrit ceci dans son premier post-it: "C'est la Tunisie, c'est l'afrique , c'est un petit pays arabe et c'est pour ça qu'on l'aime" Cela se passe de commentaires.



    "En face de tes arguments sentimentalistes qui prennent leur source dans tes états d’âmes, je t’ai avancé des faits réels, des exemples concrets, des chiffres qui ne mentent pas et qui ne laissent aucune place au doute"




    Honnêtement, tu t'essayes au comique. Je n'ai jamais rien lu d'aussi risible venant de ta plume. Tout ce que j'ai écrit se base sur une argumentation précise: Orientalisme, contre-exemples de parcours de la part de pays qui possèdent des budgets et des infrastructures qui normalement selon ton argumentation ne devraient pas réussir( Danois et Grecs à l'Euro, Irakiens en coupe d'Asie et JO, Bulgares, Coréens, sénégalais et américains lors des dernières coupes du monde, Argentins au basket et au rugby, Islandais au Handball, la réussite des Macédoniens et des Coréens qui passent le premier tour), l'exemple de faillite économique russe et de la réussite globale japonaise qui démontre qu'il ne faut pas singer bêtement l'Occident, la réussite sportive argentine avec une population moindre que les pays occidentaux et une situation économique catastrophique depuis une dizaine d'années, un portrait sociologique de la Tunisie où un expatrié étranger se fait plus facilement obéir à compétences égales qu'un tunisien, un touriste étranger mieux servir qu'un touriste tunisien et où pour l'anecdote les sfaxiennes sont considérés comme des beautés parce que blondes et aux yeux clairs pour la majorité.




    Tes arguments:




    Argument 1: non pas de complexe d'infériorité: preuve 1: Tej ne se mouille pas avant de rentrer sur le terrain. Puissant l'argument.


    preuve 2: On a fait jeu égal. Quand? Danois et Russes il y a 3 ans à domicile. Victoire contre les Russes il y a 2 ans et défaite aux tirs aux buts contre les Croates. Chapeau. ça , c'est du lourd. Sans te rendre compte que le terme faire jeu égal est humiliant car tu as assimilé ton infériorité et tu es content d'voir fait jeu égal.. Car il ne faudrait surtout pas gagner , hou làlà!! Surtout pas bousculer l'ordre établi. QUAND en France, en Allemagne , en Argentine , on exige des résultats....




    Argument 2: c'est la faute à pas de moyens, pas d'infrastructures. Version moderne de la fatalité: "Allah Ghaleb". Pourquoi on ne met pas les moyens en place? Karwi est moins prolixe en paroles.


    preuve 1: un certain Abdel Aziz Sfar , qq1 qui se déclare publiquement à l’antipode de la fédération actuelle et en guerre ouverte avec Mehdi Khouaja a listé exactement ces maux. Rien que le fait de rappeler qu’on a qu’un seul centre de formation (celui de Mahdia) et 9000 licenciés en tout et pour tout (je t’invite à les comparer au 365 000 français) ça donne une idée sur notre place sur l’échiquier mondial.




    Je serias taquin que je demanderais à comparer ces chiffres avec ceux de la Macédoine, la Corée du Sud ou même les grandes nations. Je serais taquin que je comparerais les 12000 licenciés croates avec les les 325000 et non 365000 licenciés français. Je serais taquin que je les compare au 9000 licenciés tunisiens et je remarquerais que l'écart n'est pas si stratosphérique que ça ( ah, j'oubliais le joker: la tradition) A part de te faire l'écho de ce qui se dit à la TV ou sur Mosaïque et en répétant bêtement ce que dit machin sur bidule, t'as pas une explication un peu originale qui ne sorte pas de la bouche des journaleux pour changer un peu.




    Billehi un autre exemple simple, en 2005, à Radès, des joueurs remontés comme des pendules portés par une fièvre populaire immense , devant une salle surchauffée, le tout après avoir écrasé la Russie et le Danemark et faire plus que le plein de confiance.. Comment ils ont fait pour perdre face à l’Espagne et la France ? (puisque tu aimes les comparaisons avec ces deux nations) C’était aussi le complexe d’infériorité ? Tu ne vois pas qu’il y’a autre chose de plus profond ? Tu ne vois pas que même en étant en surrégime (et c’est un doux euphémisme) nous n’arrivons pas au niveau de ces ténors ? Tu trouves qu’ils ont aussi manqué de détermination et de courage sur ce coup là aussi ? Le problème est ailleurs, le problème est dans la qualité ! Nos joueurs sont juste moins bons et moins nombreux, il n’y pas plus évident à voir et comprendre.




    Ensuite, tu nous parles de copie mal faite, admettons que c’est le cas et que nos dirigeants avec la compétence qu’on leur connaît n’ont pas réussi à mettre en place un environnement professionnel, une stratégie digne de ce nom etc. Chose que j’affirme depuis le début. Mais alors je t’invite à regarder un peu comment font toutes les nations fortes du hand ? Sur quoi est basé leur système ? Ils sont tous dans le même moule, à savoir : formation de base, vivier de talents élargi, clubs, médias et compétitions professionnels.. La France, ex-nation émergeante du hand, a commencé par copier ce système et Bingo ! Pour l’instant, c’est ce système qui marche dans le hand (et plus généralement le sport) de très haut niveau et toutes les nations qui aspirent à l’atteindre essaient de le mettre en place. Alors oui, nous dirigeants sont encore loin de l’avoir atteint !






    Sur ce que tu viens d'écrire , je suis d'accord sur la globalité. Cela dit, face à l'Espagne, je ne pense pas qu'ils aient été en surrégime, ils n'ont tout simplement pas joué. Les joueurs avaient remplis le contrat et dans cette demi-finale, je n'ai pas vu ce supplément d'âme qui transcende. Il ne s'agit pas uniquement que d'une affaire de talent, c'est ce que je me tue à l'écrire, il s'agit aussi d'un supplément d'âme, qui puise ses racines dans la psychée d'un peuple et qui lui permet de se transcendre. Car si ce n'était qu'une question de talent: comment expliques-tu le parcours de l'Irak aux JO de 2004 ( 4-2 passés aux portuguais, qui ont toujours eu d'excellentes équipes de jeunes et dans laquelle jouait Christiano Ronaldo)? , la Coupe d'Asie remporté en 2006 en Thaïlande en battant les japonais , Coréens et Saoudiens ? Tu ne mettrais pas sur le même plan le championnat irakien et le championnat japonais? L'Irak, à ce que je sache ne se prévaut pas d'une haute tradition footballistique... Et l'Euro des Grecs, tu as une explication? Tu penses vraiment que les joueurs grecs, titulaires et remplaçants rivalisaient avec les français, tchéques ou portuguais en talent? Si le talent suffisait, comment expliques-tu la faillite des Argentins et Français en 2002? Et ne me parle pas de calendrier et de fatigue parce que les Brésiliens, dont les joueurs évoluent dans les mêmes grands clubs que les Français et Argentins ont remporté la Coupe du Monde et les allemands étaient finalistes.




    Sur l'émergence du handball en France, tu as faux. Le système français différe du système espagnol ( je ne parlerais pas de l'allemand que je ne connais pas).Le système français est une structure trés centralisé, où la Fédération regroupe tous les pouvoirs et où les clubs ont moins de liberté que dans le système espagnol qui est trés décentralisé. Elle s'appuie essentiellement sur l'INSEP pour préformer les futurs internationaux dans toutes les disciplines avant de finir leur formation dans des clubs. Les Espagnols font l'inverse. Les clubs ont énormément de pouvoir du fait de leur histoire ( rivalité entre castillans et catalans..), il y a une forte culture club et la préformation et formation ont lieu souvent dans la même structure. Le sentiment d'attachement national en Espagne est moins poussé qu'en France. En France, les Bleus représentent le summum de la carrière de n'importe quel sportif. C'est moins vrai en Espagne.




    En faisant des stages de renforcement de mental à Mannouba au lieu de Ain drahem ? En mettant un psychologue à côté de chaque licencié des 9000 ? Je te signale que nous sommes à l’époque de la mondialisation, de la globalisation du système et dans ce cas tu as deux choix : soit tu prends le wagon avec tous ceux qui ont réussi en essayant de faire comme eux soit tu choisis ta propre voie en repartant de zéro, à tes risques et périls.




    Tu es un marrant toi...Je vais t'apprendre une chose que tu ne sais sûrement pas. Il y a un une équipe de psychologue à l'INSEP et un psychologue dans chaque club professionnel et dans chaque centre de formation comme par exemple Rennes qui sont les précurseurs dans ce domaine depuis heu...1988 avec Dominique Drillon. A l'initiative de professeur Pierre Rochacongar, professeur de médecine du sport au CHU de Rennes, avec un pedigree long comme le bras et l'aide de Michel Hidalgo. Mais tu es sais plus qu'eux, hein Karwi?




    Sur le wagon à prendre, ce n'est pas faire comme eux. C'est le faire intelligemment comme les Japonais par exemple. En tenant compte de notre altérité.




    Je suis d'accord. Tellement je suis perturbé, des fois, je prends la télécommande de mon lecteur DVD et j'appuie sur avance rapide car je pensais regarder un match en DVD sur mode ralenti.




    Mais c'est clair que c'est difficile d'être supporter des Aigles.


    Je noie mon chagrin dans des post-its ironiques.


    Mieux vaut en rire après tout, non?

    machala-Tunisia wrote:

    mais la on parle du foot tunisien,les joueurs et l'EN et surtout on est dans la rubrique de "Les joueurs tunisiens à l'etranger" . Son sujet est comme une annonce quoi, et je ne vois pas l'utilié ! je vois vraiment pas quoi.




    Moi aussi j'apprécie les postes de tout le monde mais il faut que les sujets evoqués soient dans la bonne rubrique et aient un sens de crédibilité




    J'ai essayé de faire un post-it sur l'adhésion à laquelle certains dans ce forum adhérent à des rumeurs sans queue ni tête et où on noircit pages sur pages sur du fantasmes. Alors, je n'ai pas brocardé certains forumiens qui adorent se laisser aller à fantasmer sur des rumeurs de transfert imaginaire ( Wissem Ben Yahia, successeur de Diego, Darragi au PSG, etc...) et j'ai plutôt taillé les journalistes tunisiens. Je trouvais que justement , la rubrique Joueurs tunisiens convenait bien, parce que généralement, 99,99% des rumeurs annoncés s'avérent fausses ici.




    Pour te répondre, l'interêt est de prendre un peu de recul sur les annonces et ne pas se précipiter sur un article publié sur un site internet bidon comme football 365 pour lancer une rumeur de transfert. Je trouve ça personnellement humiliant de voir certains se précipiter pour commenter des rumeurs fantaisistes avec la même ardeur qu'un type qui a marché pendant 3 jours dans le désert sans eau et qui se précipite sur un filet d'eau dans une oasis.

    Deuxième derrière le Burkina Faso après la première phase des éliminatoires Coupe du Monde/ CAN 2010 , les résultats des Aigles de Carthage impressionnent les spécialistes. Récemment, les matchs contre le Burkina Faso, les Seychelles et le Burundi ont atteint des sommets de maîtrise. Retour en arrière et décryptage du jeu de l'équipe de Tunisie après quatre années Lemeriennes.




    Le pari de l’attaque : que personne ne bouge, c’est un hold up



    Sur le plan offensif, la Tunisie affiche clairement ses ambitions à l’envers avec l’une des plus fortes attaques d'Afrique, qui réussit à maintenir une moyenne inférieure à un but par match. Cette qualité offensive est d’autant plus remarquable que les Aigles possède dans ses rangs le meilleur buteur de son histoire (Santos) et l’un de ses passeurs les plus maladroits ( Chikhaoui) . Roger Lemerre a donc dû établir tout un plan de jeu pour pallier ces défaillances individuelles.




    En phase offensive on joue statique et on joue dans les pieds, pour être certain de ne pas déséquilibrer l’adversaire. On fait gentiment tourner le ballon, latéralement ou en retrait. Les rares mouvements ne sont autorisés que sur les phases de contre. Le bloc éclate alors et les joueurs glissent côté opposé au jeu, coulissant individuellement de manière aléatoire comme à la gamelle. Chaque joueur évolue dans une zone aussi éloignée que possible du ballon, de préférence caché derrière son vis-à-vis. Sage précaution : on n’est en effet jamais à l’abri d’une passe, d’une déviation involontaire dans la profondeur ou d’un contrôle raté dans l’intervalle qui créerait l’irréparable décalage et vous forcerait à une course vers l’avant.




    On notera que le système laisse une grande liberté aux joueurs qui peuvent laisser cours à leur talent créatif, à condition toutefois de ne jamais trop directement solliciter le ballon. Chez les Aigles, le ballet des feintes d’appels est souvent un spectacle à ne pas rater, tout en esquives et en pas de crabe. Schématiquement, il s’agit de faire en sorte que le porteur n’ait d’autres solutions que de jouer long sur la défense adverse ou de partir dans une série de dribbles improbables. Face à un bloc équipe solide comme le sont la quasi-totalité des équipes africaines, reste comme seule solution l’exploit individuel. Or la Tunisie ne dispose pratiquement d’aucun joueur qui en soit capable, l’habile mise sous pression psychologique des quelques fortes têtes par Roger ayant suffi dans un passé récent à éteindre les rares prises d’initiatives.






    Le pari de la défense : l’imagination au pouvoir



    Mal attaquer ne suffit pas toujours en CAN ou en Coupe du Monde où l’on ne peut plus guère compter sur l’audace adverse. Le risque de match nul reste élevé et une défense à l’envers digne de ce nom doit être capable de se substituer aux attaquants adverses. Aussi le 4-3-2-1 ou 4-5-1-0 lemerrien n’est pas seulement inoffensif, il est aussi perméable. Il permet de subir le jeu très bas, dans une zone où, chaque erreur se paie cash. Les défenseurs tunisiens se situent dans leur camp, rarement au-delà des vingt-cinq mètres. Le bloc défensif est centré et compact, les joueurs gardant toujours une faible distance entre eux, inférieure au mètre, pour faciliter une relance sans risque et sans espoir. L’occupation de tout le reste du terrain est laissée à l’adversaire. Conforté en sus par l’absence de pressing, celui-ci a tout le temps nécessaire pour construire ses quelques attaques placées.




    La Tunisie sous Lemerre utilise également tout la panoplie du football défensif à l’envers: le pressing solo qui libère d’un seul déplacement désespéré un ou plusieurs joueurs adverses, la feinte de faute tactique, la course « tektonik », le contrôle "jaïdesque", le marquage à 3 bons mètres "HadjMessaoudesque" de son attaquant -si possible à reculons et mains dans le dos -, le tacle dans le vide et le boulevard défensif, devenu signature maison, aussi bien au niveau de la ligne arrière que du milieu de terrain: très complexes, les alignements nécessitent une coordination parfaite et doivent astucieusement permettre de libérer des espaces pour l’adversaire, notamment en cas d’interception. Enfin,les Aigles n’hésitent pas à recourir à un joker en cas de situation bloquée : la bourde monumentale. Et à ce jeu, Kasraoui, assimilant les leçons de Ali Boumnijel, a beaucoup progressé cette saison, peut-être sous l’influence de Jaïdi, assurément l’une des meilleures en la matière.




    Aujourd’hui, les Aigles sont aux portes de l'élimination dans un groupe qui compte un géant africain ( Nigeria). Le mérite de Roger Lemerre, avant de partir monnayer son talent dans le royaume chérifien, aura avant tout été d’avoir su faire fructifier le travail de ses prédécesseurs ( Henri Michel, Ammar Souayah) pour aboutir à une véritable synthèse à l’envers qui fait aujourd’hui de la sélection national tunisienne une équipe résolument arrière-gardiste : application à la lettre du coaching Lemerresque (Roger for ever), identification d’un fond de jeu propre à faire de chaque match un spectacle sans cesse renouvelé (merci Kasp), réactivité et motivation du groupe (bisous Ammar), mise à l’écart des meilleurs éléments (spéciale dédicace à Michou). Un splendide « worst of » qui augure dans un futur proche de formidables rencontres à l'arraché avec Guinée-Bissau ou l'Erythrée.

    Vous avez toujours été passionné de football? Vous étiez souvent désigné comme le gardien lors des matchs de football entre copains fi el batha? Vous n'avez pas pu exaucer votre rêve de devenir footballeur professionnel et c'est une blessure qui restera à jamais ouverte? Mais vous aimez le football et vous préférez assister à un Barça-Real ou mieux à un EST-CA au café , en fumant une narguilé et en sirotant un thé à la menthe que de s'emmerder à sortir sa copine au cinéma. Vous êtes doués pour le poker, vous n'auriez aucun scrupule à vendre une paire de Ray Ban à une grand-mère de Redayef. Je suis heureux de vous présenter mon projet pédagogique: comment devenir journaliste de football tunisien?




    Leçon 1






    Fiche technique de la leçon




    Niveau : moyen




    Thème : les transferts




    Introduction :




    Les transferts sont très importants pour le journaliste de football, car ils l'occupent pendant toutes les périodes de trêve sur les terrains, c'est-à-dire de disette d'informations. C'est donc un sujet à entretenir, en profitant du mercato d'hiver européen pour doubler l'activité. Les transferts ne font pas vraiment rêver, mais ils stimulent l'excitation des supporters, souvent prêts à fantasmer sur n'importe quelle combinaison, même la plus fantaisiste.



    Etape 1




    La première tâche, essentielle et très facile, consiste à accoler un nom de joueur à celui d'un club. Le titre et l'intérêt de votre article en dépendent totalement.




    La formule à connaître est donc la formule du point d'interrogation. Prenez n'importe quelle hypothèse peu importe qu'elle soit plausible car le public tunisien n'a cure de rationalité et résumez-la ainsi:




    "Chikhaoui au Barça?"




    " Darragi au PSG?"




    "Benzarti à Mozaïque?"




    Un peu de broderie doit accompagner cet effet d'annonce afin de lui donner un surplus de crédibilité, mais si le titre est réussi, le reste importe peu.





    Etape 2





    Une fois annoncées un certain nombre d'hypothèses, entretenez un suspens imaginaire. Le concept central de la couverture médiatique des transferts, c'est le rapprochement. Un joueur est plus ou moins près de son futur club, il s'en rapproche tout doucement, il manque juste aux dépêches un compteur kilométrique afin que le lecteur puisse mieux évaluer l'avancement de la transaction.




    Notez qu'il arrive aussi que le joueur "s'éloigne" quand l'hypothèse recule (surtout quand en réalité il n'a absolument pas bougé durant cette période, sauf pour aller acheter le pain).



    Illustration :






    "Wissem Yahia proche du Werder" (Mosaïque FM), 2/11/08






    Pour ne pas rester en reste, Dimanche sport se lance dans la bataille




    "Wissem Yahia proche de Arminia Bielfield" (Dimanche Sport), 02/11/08






    Exemples corrigés:




    "Chermiti proche du Hertha Berlin" : CORRECT




    "Hertha Berlin proche de Chermiti" : INCORRECT, c'est le joueur qui se déplace, pas le club.




    "Berlin se rapproche de Sousse" : INCORRECT, deux villes ne peuvent pas se rapprocher (ou alors elles mettront plusieurs millions d'années).




    Attention, variante piège : "Manchester City approche Kaka", qui signifie que le club mancunien a fait savoir au Milan qu'il serait prêt à verser 120 ME pour acquérir le meneur des la Seleçao.






    Etape 3




    Même si les négociations se poursuivent sans livrer la moindre information, il convient de faire le rappel de la transaction et de tenir à jour la rumeur de transfert






    Exemples






    Hertha Berlin: c'est fait pour Chermiti (Le Temps) 18/04/08




    Chermiti passe un test médical au Hertha Berlin (Mosaïque FM) 27/05/08




    Chermiti quasiment au Hertha Berlin etc...




    Pour la petite histoire; Chermiti signera le 28 Juillet un contrat de quatre ans avec le Hertha Berlin. Entre-temps, la rumeur Chermiti a accumulé pas mal de Point-Miles sur le réseau Air France/KLM puisque les journalistes l'envoyèrent successivement vers Newcastle, puis Rennes, puis le Hertha, puis Zurich avant une petite escale à Naples avant d'atterrir définitivement à Berlin. Le temps pour les inscrits au forum de Tunisie-Foot de noircir 20 pages de post-its tout en spéculations et rumeurs.





    Etape 4




    A l'inverse, beaucoup de transactions, notamment parce qu'elles sont imaginaires, n'aboutissent pas. Il faut alors effectuer une rapide manœuvre de repli:




    Exemples




    Trabelsi s'éloigne de Lyon.




    Trabelsi ne viendra pas à Lyon.




    Note : Il est parfois possible d'assurer un service après-vente, en ouvrant un dossier "Pourquoi Trabelsi n'est pas venu à Lyon?".





    Le montant des transferts




    Motif supplémentaire de supputations, le montant des transferts fait rêver les foules ou les énerve, il est donc très important d'en parler beaucoup. Le jeu consiste à annoncer à l'avance le chiffre officiel de la transaction, que le club déclarera quand tout sera signé. C'est un jeu un peu idiot, car en général, les clubs mentent officiellement, mais ça occupe. Tant pis s'il serait plus intéressant de dévoiler les commissions touchées par les agents et les primes à la signature.






    Conclusion




    S'il ne nécessite pas de compétences techniques très avancées, le traitement du marché des transferts est donc un aspect du football très important pour les médias.


    Pour exceller dans l'art de propager des rumeurs de transfert,il est recommandé de faire des exercices avant chaque réouverture du marché, par exemple en imaginant toutes les étapes du transfert avorté de votre joueur préféré dans votre club préféré.

    Karim 94 wrote:

    on assiste à un débat fort passionnant avec des post trés intéressant de Captain Majed, ça nous change des post aseptisé de nombreu forumien, il n'est pas normal que la tunisie soit sportivement encore autant à la ramasse surtout que le sport peut etre un vecteur incroyable !




    Tu as toit à fait raison Karim. Le sport peut nous aider à prendre conscience en la force de nos atouts et peut être une locomotive pour hisser la Tunisie vers le haut dans d'autres domaines

    Franchement, tu le fais exprès ou tu tiens à tout prix à te persuader que tu as raison. C'est limite autistique que de refuser de voir certaines évidences.




    Tout ce que tu dis, je suis d'accord mais il ne s'agit que de symptômes d'une maladie plus profonde qui est le sentiment profond d'infériorité que ressentent les Tunisiens. J'ai apporté moults arguments que toi seul ne semble pas voir avec des références.




    Et ce profond symptôme d'infériorité est à l'origine des maux que tu décris: ressources mal distribuées, guerre des clans car absence totale du sens du devoir et de l'éthique, absence de réflexion universitaire et de travail de recherche, corruption... tout ça du fait de singer un système sans même essayer de l'adapter.




    La Tunisie a toujours été culturellement influencé par la France et donc nos responsables pensent que en suffisant de singer les Français, on obtiendra les mêmes résultats ce qui est à mon avis une erreur. La Tunisie n'est pas la France, comme tu l'as dit, le nombre de licenciés diffère largement et au lieu de réfléchir sur une voie bien à nous ou de nous forger une identité tunisienne handballistique.



    Et quand on se contente de singer, cela prouve un manque évident de confiance en nos moyens qui est intégré dans notre psyché.




    Tu dénatures les faits en activant ton filtre. Je dis A, tu affirmes que j'ai dit B et tu contres B par C. C'est de la mauvaise foi et tu caricatures mes paroles. Je suis toujours rigoureux dans mes affirmations et c'est argumenté toi par contre tu ne l'es pas.




    Il ne s'agit pas de dire que Mgannem, Tej entrent en ayant les chocottes sur le terrain et en se disant :" Fort aliya el gawri; mouch nakhsrou"




    Ce n'est pas le cas consciemment mais inconsciemment, élevé dans une culture de la loose, ce logiciel agit insidieusement en les empêchant par exemple de jouer totalement décomplexés. C'est quelque chose d'insidieux qui s'est intégré dans la tradition sportive, sociale et économique tunisienne . Lié à une histoire douloureuse de la colonisation et du retard pris par les Arabes et tu ne peux pas le nier. Comme tu ne peux pas nier la rigueur allemande dans le sport, qui trouve sa contre-partie dans leur politique monétaire rigoureuse.




    Un exemple: dans le tennis, Federer dominait jusqu'à ce qu'il rencontre Nadal, un monstre de volonté. Nadal a-t-il été formé à l'Académie de Bollitieri qui forme la plupart des champions. Non. Qui est son coach? Son oncle. Où s'est-il formé? À Majorque. Quand il était jeune, il était écrasé à plates coutures par Gasquet. Où en est Gasquet et où en est Nadal?




    Federer dominait Wimbledon. L'écart était stratosphérique entre un joueur de terre battue qui misait sur sa vitesse et son endurance contre un joueur aussi complet que Federer, cinq fois vainqueur de Wimbledon sur un terrain, le gazon, qui favorise le jeu d'attaque. L'écart entre les joueurs sur une telle surface est stratosphérique mais il y a la volonté de Nadal, un mental en acier, une certitude en ses moyens qui frise l'arrogance et qui a fait tomber Federer, le meilleur joueur de l'histoire du Tennis, de son piédestal en perdant en finale. Les joueurs qui affrontaient Federer avant croyaient en leur chance sans y croire réellement comme nos joueurs tunisiens avant de rencontrer les européens. Le mental fait toute la différence.




    Dans le sport de haut niveau où tout a tendance à être lissé vers le haut même s'il y a encore des différences. Ce qui fait la différence, c'est un supplément d'âme qui permet à des joueurs médiocres de se sublimer ensemble et de compenser le manque de talent par la volonté: comme les Coréens contre les Espagnols ( penses-tu sérieusement que si les Coréens ne croyaient pas en eux, ils auraient battus les Espagnols) comme les Danois lors de l'Euro 92, les Bulgares lors du Mondial 94, les tchèques lors de l'Euro 2006, les Coréens, sénégalais et Américains en 2002, les Irakiens en 2004 et 2006, les Grecs en 2004. Il nous a manqué ce supplément d'âme. Pourquoi? Je l'ai expliqué: une tradition du défaitisme. Un logiciel qui fonctionne dans nos têtes et qui nous empêche d'être exigeant. La matrice à de si piètres résultats malgré que le talent existe dans notre pays mais il est bridé.




    Regarde l'Argentine: pays fier et debout, culture unique, tradition sportive qui sort d'excellents footballeurs, basketteurs et rugbyman. Ils sortent de meilleurs footballeurs que les Brésiliens avec une population dix fois moins importante. Ils ont leur propres méthodes de détection par le biais de clubs de football en salle, dans laquelle tous les gamins font leurs armes et où ils développent une haute technicité et une maitrise de l'espace. Dans un quartier de Buenos Aires, tu as un club de futsal qui alimente Boca Juniors: Riquelme, Sorin, Ever Banega, Palacios... Sur la formation des jeunes, ils ont trouvé leur voie. Les français aussi n'ont pas singé ce qui se passait ailleurs et s'y sont attelés avec leur philosophie.




    Dans l'ouvrage que je lis en ce moment et qui se nomme "Le Football, élements théoriques et techniques pour une meilleur compréhension, publié par le Groupe Interuniversitaire des Sciences du sport de l'Université de Genéve ( GISS) , tu trouves sur les 9 articles, trois consacrés à la prise en charge psychologique... Tu crois que c'est un hasard?




    Tu t'attaches aux symptômes sans t'attaquer à la maladie, Karwi.

    J'espère que vous avez aimé mon petit article. Faut pas à hésiter à laisser des posts. ça me permet de me motiver à faire marrer les forumiens et à continuer dans la veine des articles satiriques. Et n'hésitez pas à commenter.




    C'est une conversation aussi stérile qu'inutile puisque tu sembles être le seul au monde à ne pas voir la faillite mentale qui touche le sportif tunisien et combien même les faits me donnent raison ( petite victoire 34-33 contre le Brésil, c'est bien connu le banc brésilien est meilleur que le banc tunisien et tutti quanti...), tu persistes à n' y voir qu'un manque de moyens et d'infrastructures ( ce qui est partiellement vrai mais je pense que combien même la Fédé injecterait moult pognon que cela ne changerait rien) car tu te mets un énorme bandeau et tu refuses de voir les pays du Golfe qui eux injectent du fric n'obtiennent pas de résultats ( l'infirmité mentale dû à des siècles de domination de l'Occident sur l'Orient)


    Car plus que le manque d'argent, il s'agit de l'efficience. La façon optimale de gérer cet argent et de l'investir et comme notre complexe d'infériorité nous empêche de trouver une voie tunisienne de gérer l'argent, de réfléchir sur les investissements en accord avec notre culture et notre tradition, comme on manque d'audace et de confiance en nous, on SINGE. On fait pareil en se disant que les même causes produisent les mêmes effets. Non,car il y a un paramétre qui est l'altérité d'une culture. Ce n'est pas parce qu'on transpose une situation donnée inhérente à une culture dans une autre situation fondamentalement différente qu'on obtient le même résultat.


    Plus clairement, ce n'est pas en transposant le capitalisme anglo-saxon à la Russie comme l'a fait le FMI que la Russie a connu une croissance économique identique. Il y a eu le contraire qui s'est produit: corruption, formation d'oligarchies, autoritarisme...


    C'est la même chose dans le sport. Il n'est pas dit que en mettant le même budget que la fédération française, en calquant la même organisation du championnat, en utilisant les même éducateurs que la Tunisie obtiendra des résultats similaires. C'est même l'inverse et c'est ce qui explique la faillite des pays du Golfe dans le sport de haut-niveau en dépit d'investissmeents faramineux depuis une trentaine d'années ( notamment dans le football)




    Les Japonais l'ont compris qui se sont crées une voie à part tant économique que sportive: croissance en vol de cygnes avec investissement massif dans les années 70 dans l'électronique qui ont tiré toute la production industrielle vers le haut, création d'un championnat sans matchs nuls pour populariser un football spectaculaire, pérenniser un public par une ambiance festive dans les stades, injection massive d'argent dans la formation des jeunes, popularités des compétitions inter-scolaires, organisations de tournois, sens du devoir des citoyens qui ne fraudent pas aux guichets... J'ai été au Japon plusieurs fois et je l'ai vu de mes propres yeux: loin de singer la France, l'Angleterre, ils se sont crées une tradition à eux malgré l'apport de techniciens français.




    Nous c'est l'inverse, on singe en permanence et c'est de là que je parlais d'infirmité mentale, de complexe d'infériorité. Et ça rejaillit inconsciemment sur tous nos sportifs car ils constatent, en vivant à l'intérieur du systéme, qu'il s'agit d'une vague copie mal faite d'un système européen et ça joue sur la mentalité des joueurs. Que tu le veuilles ou non, ça joue.




    Maintenant que la Tunisie en est réduit à jouer la dix-huitième place avec l'Argentine, tu incrimines encore le manque de profondeur du banc?


    Ce qui est certain, c'est que la majorité des gens du forum sont d'accord avec mes arguments, non pas par chauvinisme et tentative d'absoudre les dirigeants , mais tout simplement parce que même toi, tu le sais pertinamment, tant que le pays n'aura pas changé de logiciel ( auto-victimisation, auto-excuses, la faute de l'autre, manque de moyens, bouc émissaire), on ne fera rien de bon.




    L'innovation sportive est encore entre les mains des Occidentaux. Et on n'a pas l'audace d'entrer dans la compétition


    Pour preuve, j'ai un ouvrage entre les mains sur le football publié par l'Université de Genève, qui est une pile de contributions universitaires sur l'évolution du jeu où interviennet Houllier, Daniel Jeandupeux que des sociologues, philosophes et linguistes. Jamais tu ne trouveras pareil ouvrage dans toutes les universités arabes.




    Comme je te l’avait dit précédemment (c’est marrant je sens que je vais la répéter plusieurs fois cette phrase) l’EN de hand (et contrairement à une grosse cylindrée) ne compte parmi ses rangs que 5 à 6 joueurs grand max de niveau international, de ce fait la rotation chez nous est un voeux pieu (sauf si on tue déjà le match bien avant son terme) et quand c’est tjrs les mêmes qui sont sur le terrain tôt ou tard ça craque physiquement et mentalement. C’est pourtant pas si compliqué que ça , si ? De plus pourquoi ce « systématiquement contre les grosses cylindrées » ? Je rappelle (ou t’informes si tu ne le sais pas) qu’on a souvent par le passé eu plusieurs retournements de situation à nos dépends et pas face à des ténors mondiaux. Pour ne pas les citer : Égypte lors de la dernière CAN (6 points d’écart en 1ère période qui a fondu à la fin de la partie) , Islande ou Slovénie lors du mondial 2007 et plus récemment au tournoi amical Marrane face à la Serbie. Les exemples ne manquent pas pour te montrer que ce n’est pas un pb qui surgit quand on joue face aux grands sauf si tu considères qu’on a aussi un complexe face à la Slovénie, l’Islande, la Serbie.. ?




    Et la Macédoine et la Corée comptent combien de joueurs de classe internationale? Sur les retournements de situation, c'est un problème qui surgit systématiquemet contre les grosses cylindrés et souvent contre des équipes moyennes. C'est encore pire que ce que je pensais. Une équipe qui ne réussit pas à maintenir son avantage, tu appelles ça comment?




    Comme je te l’avait dit précédemment, en hand (et contrairement au foot) la logique est très souvent pour ne pas dire presque toujours respectée. N’importe quel remplaçant de l’équipe d’Espagne où de France serait un titulaire en puissance chez nous. Sans comparer leurs titulaires aux nôtres où à part Hmam qui était absent, aucun de nos joueurs ne supporte la comparaison. Ce qui fait que c’est pas face à des telles équipes que tu vas jouer au turnover et là je te renvoie vers mon argument d’au dessus pour comprendre pourquoi on peut les jouer 100 fois on les battra peut être 5 ou 6 fois. Alors même si on les a pas encore joué 100 fois je ne parierais pas plus sur notre taux de réussite car les mêmes causes produisent les mêmes effets (à moins qu’entre temps nous aurions résolu notre pb d’effectif). Encore une fois est-ce compliqué à comprendre ? Et puis pourquoi tu ignores les exemples du Danemark et de la Russie ? Ce n’est pas des grosses cylindrées eux ? Si je comprends bien tes critères pour définir une grosses cylindrée il faut pas qu’elle ait déjà perdu face à nous? :)




    Résoudre le problème d'effectif... Si on suit ton raisonnement, si on a pas dans l'effectif des super-stars, ça sert à rien de 'avoir des objectifs et des exigences. Autant ne pas participer au Mondial. Mentalité de complexé comme ces déclarations où certains ont le culot de dire: "allah ghaleb , on a bien joué quand même.




    Je ne sais pas si tu as regardé les matchs de la Corée parce que ça saute aux yeux que cette équipe a joué à 2000 à l’heure tous ses matchs. Il y’a eu une grosse débauche d’énergie à chaque fois qui est venue compenser leur déficit technique. Ils ont un style de jeu très vif, agressif et imprévisible que si tu ne sais pas le gérer tu peux très bien tomber dans le piège. La Croatie à failli l’apprendre à ses dépends, l’Espagne l’a payé cher. Mais au 2ème tour les Coréens commencent à payer les frais de cette avalanche d’énergie dépensée à chaque fois. Ils ont craqué face aux slovaques , ils ont tenu une mi-temps face à la France mais celle-ci a su bien gérer ce style de jeu si particulier, casser le rythme fou que les coréens essayaient d’imposer et attendre leur fléchissement physique qui ne s’est pas fait attendre. La Tunisie, elle est tout simplement incapable de produire un tel style car notre jeu est fait de technique et subtilité, pas de force brute. Ça aussi est-ce compliqué à assimiler ?




    Expliquer la réussite des Coréens uniquement par les style de jeu atypique, il fallait le faire.




    La Tunisie, elle est tout simplement incapable de produire un tel style car notre jeu est fait de technique et subtilité, pas de force brute. Ça aussi est-ce compliqué à assimiler ?


    [/i]




    Un deuxième Allah Ghaleb de Karwi. J'ai du mal à assimiler ta haute expertise handballistique qui consiste à nous faire prendre des vessies pour des lanternes.




    Et puis pourquoi cette obstination chez toi de vouloir à tout prix faire des comparaisons insensées d’équipes et de matchs différents ? Je t‘avais déjà expliqué que chaque match a sa vérité et qu’une équipe qu’on a l’habitude de battre peut très bien battre une autre qu’on a jamais réussi à battre parce qu’il y’a le style, le contexte du match, la forme du moment etc… En fait si on suit ton raisonnement on aurait du battre l’Egypte par au moins 10 buts d’écart puisque nous avons battu largement l’Algérie, que celle-ci a fait de même avec l’Egypte. Que s’est il passé alors ? Mince on a peut être aussi un complexe d’infériorité face aux égyptiens ? On sait jamais au point où on est on peut s’attendre à tout avec toi:)





    Chaque match a sa vérité c'est vrai. C'est marrant, tu ne parles pas beaucoup des Macédoniens? Tu as une explication technico-tactique pour leur réussite? Je fais des comparaisons raisonnables ( Tunisie/Macédoine/CDS) pour montrer que l'on se doit d'être ambitieux quand on constate que des équipes sans grande tradition handballistiques obtiennent des résultats. Contrairement à toi, qui multiplie les variables ( forme du moment, physique, largeur des poteaux, malchance...), variables qui s'appliquent à toutes les équipes, pour justifier l'injustifiable. C'est marrant parce que tu te contredis: d'un côté, le handball est un sport qui laisse peu de place au hasard et d'u autre côté, c'est ridicule de demander à ce que la Tunisie batte l'Egypte qui a été elle-même battu par l'Algérie et que nous avons battu cette dernière. Logique froide pour expliquer nos défaites contre els Européens, logique de " chaque match a sa propre vérité" contre les équipes du même rang. Faut choisir: on ne peut pas avoir 2 copines Karwi.




    Comparer la Croatie à la Tunisie est tout aussi osé que surréaliste (et le mot est faible). Comment peux-tu nous comparer à un peuple qui respire la culture du Hand ? Comment peux-tu nous mettre à pieds d’égalité avec une vieille école du Hand mondial (bien avant la France, l’Espagne et autres grands ténors) ? Je te propose de jeter un coup d’œil sur nos quartiers populaires et nous dire sur 100 jeunes combien jouent au hand ? Combien au foot ? Mis à part quelques fiefs au Sahel et au Cap Bon, et jusqu’à nouvel ordre c’est le foot qui est notre sport national et ce n’est pas près de changer. Alors quand on aura des dizaines de milliers de licenciés, quand aura 10 clubs professionnels dignes de ce nom, quand on aura un championnat non amateur et des compétitions continentales de niveau élevés, quand on aura une vraie formation de base qui permettrai d’avoir des vraies doublures aux postes on songera à nous comparer aux croates. Mais pour l’instant le compte est loin d’être bon et je te propose de nous garder de ces comparaisons aussi hasardeuses que risquées et qui nous rappelent la poule qui veut pondre un oeuf plus gros que son cul




    Et un autre argument qui est celui de la tradition handballistique( tu mixes pas mal de variable: un milk-shake d'excuses toute faite que ce Karwi) et puis ces bien connu, les Croates viennent au monde avec un ballon de handball, un ballon de basket et un ballon de foot ( car ils sont trés bon au foot et au basket comme quoi) Et la France? Tu crois que les jeunes jouent au handball dans la rue? Je suis né en France et c'est un sport mineur. C'est le football, le rugby, le basket, le tennis et ensuite le handball. Et pourtant, les Français sont les meilleurs. Et le championnat français de handball n'est jamais diffusé sur les chaines hertziennes contrairement à la Tunisie où on diffuse les gros chocs.



    Alors quand on aura des dizaines de milliers de licenciés, quand aura 10 clubs professionnels dignes de ce nom, quand on aura un championnat non amateur et des compétitions continentales de niveau élevés, quand on aura une vraie formation de base qui permettrai d’avoir des vraies doublures aux postes on songera à nous comparer aux croates.




    Allag Ghaleb 3. Autant ne rien tenter. T'as raison. Ce jour là, n'est pas aussi près d'arriver que la semaine des 4 jeudis. S'il faut s'appeler l'Allemagne pour réussir, effectivement on est pas des allemands mais un pays arabe, sympa, brave et que les gens l'aiment pour ça.




    Mais pour l’instant le compte est loin d’être bon et je te propose de nous garder de ces comparaisons aussi hasardeuses que risquées et qui nous rappelent la poule qui veut pondre un oeuf plus gros que son cul


    [/i]


    Ne maitrise pas le sarcasme qui veut. Dis-moi, tu n'as jamais pensé à te reconvertir comme porte-parole de la Fédération de Handball. Tu as une longue panomplie d'excuses toute faites qui feraient rosir de plaisir nos dirigeants.

    sur Mellouli, je t'ai répondu. Car si tu en es réduit à me sortir le nom d'un nageur qui a remporté une médaille d'or aux JO ( la DEUXIÈME médaille d'or de l'histoire olympique tunisienne, ça c'est du palmarés pour un pays aux JO) et d'un gymnaste qui est classé 6 ième de la finale de la Coupe du Monde de Gymnastique (magnifique) ( à comparer à la longue liste d'échecs sportifs ininterrompus depuis des décennies) pour me prouver que le sportif tunisien est DECOMPLEXÉ!!! Ouah, tu m'as convaincu: on est des OUINEURS!!


    ps: 2, ça ne fait pas beaucoup , 2 sportifs dont l'un qui n'a même pas été sur le podium lors de la finale, pour déssiner une tendance de sportifs décomplexés... Franchement, ne tente pas le Barreau.




    ps 2: cela dit sur Mellouli, effectivement lui c'est un ouineur ( il est pas d'accord avec ta pensée profonde comme quoi la Tunisie, c'est un petit pays d'Afrique ..blablabla.. c'est pour ça qu'on l'aime) et un guerrier dans sa tête, comme on dit c'est l'arbre qui cache la forêt.




    C'est épuisant de te répondre. Effectivement, tu n'as rien compris. Je ne vais pas me répéter. Si tu pouvais juste répondre à ces questions.




    Comment expliques-tu que les retournements de situation se fassent à nos dépens, systématiquement contre les grosses cylindrés?


    Comment expliques-tu que l'on n'a jamais gagné contre la France , l'Espagne ou l'Allemagne ( toutes compétitions confondus et aussi matchs amicaux)


    Comment expliques-tu que la Corée soit passé et a battu l'Espagne? Ils ont un meilleur effectif?


    Sur la Croatie, c'est une nation de 4 millions d'habitants ( à comparer aux 10 millions de tunisiens) et qui est sorti d'une horrible guerre civile dans les années 90 et qui est le fruit de la désintégration d'un pays communiste incapable de nourrir sa propre population, et crois-moi, le handball, ils en avaient un peu rien à bran** Même 13 ans après la fin de la guerre, ils ont une excellence sportive que nous n'avons jamais eu malgré cinquante ans de paix et une croissance économique ( dixit TV 7) ininterrompue. Tu expliques ça comment?


    Comme disait un forumien, tes arguments sur le manque d'investissement et d'infrastructures ( de la part d'un pays qui a accueilli le Mondial et qui sait que le handball représente l'un des sports où l'on peut espérer titiller le gotha et où contrairement à ce que tu affirmes l'état investit pas mal) ressemblent aux mêmes arguments assénés dans la presse sportive et qui n'a rien de nouveau ( tu n'as pas inventé l'eau chaude) et qui permet de ne rien faire car elle permet de laisser le temps au temps.


    Tu as le budget que consacre la Macédoine au handball?




    Réponds à ces questions de façon argumentée et là tu m'auras convaincu. Ne réponds pas à côté: des phrases concises en face de chaque question.






    Au début d’une saison de qualifications au dénouement incertain, j'ai voulu tenter de comprendre la stratégie sous-jacente menée de haute volée par nos dirigeants. Si, il y en avait une, obligé. A ce titre, nous avons contacté le maître absolu es stratégie, le poker coach, môôôsieur Patrick Bruel, afin qu’il nous explique enfin les stratagèmes machiavéliques de notre géniale fédération qui échappent à nos esprits trop simples.





    Moi: M. Bruel, en situation critique à l'aube des qualifications pour le Mondial 2010, récent quart-de-finaliste lors de la CAN 2008, comment comprenez-vous la stratégie des Aigles cette saison ?






    C’est fort. C’est très fort. Et c’est fondé sur une des règles phares du poker d’ailleurs. Ne jamais jouer un coup que vous supposez fortement perdant. Humberto Coelho a bien vu dès le début que son équipe ne pouvait pas rivaliser avec Nigéria, Kenya ou même le Mozambique pour la qualification pour le Mondial sud-africain ou même la CAN 2010. Or seule la victoire est jolie. Il a donc décidé de ne pas jouer la qualification afin de préserver ses jetons pour viser le doublé en tournois amicaux: Tournoi de Radés et Kirin Cup. Avec cet objectif en tête, il a fomenté un plan infernal pour parvenir à ses fins avec une main - ou une équipe dans le cas précis - qui n’est pas la plus forte de la table, ou de la qualification si vous préférez. Cet abandon des éliminatoires s’appelle, au poker, un grand laydown. Je me souviens d’ailleurs qu’en 2001, au World Series of Poker, Phil Gordon avait jeté une paire de rois pré-flo…




     


    Moi: Oui, oui, mais on s’en fout. Alors comment expliquez-vous alors que les dirigeants de la FTF et le sélectionneur n’ont cessé de claironner que le Mondial était la priorité ?


     




    Haha, cela s’appelle un spécial Mike Matusow. L’idée directrice est de ne pas effrayer vos adversaires lors de vos objectifs principaux en leur donnant confiance au préalable lors de vos objectifs secondaires. Et on peut dire que cela a été un succès sur toute la ligne. En jouant des matchs amicaux contre des grosses cylindrés européennes alors que la qualification se joue contre des équipes africaines, en faisant exprès de perdre dés le premier tour contre le Burkina Faso et en arrachant la victoire contre les Seychelles, c'est ça, non? - supposément la priorité, sacré Humberto (car c'est lui qui donné les consignes à Roger contrairement à ce que l'on croit) - sur des matchs qui semblaient aisément à sa portée, l'équipe de Tunisie va pouvoir jouer sur l’effet de surprise en tournois amicaux , le véritable objectif, devant des adversaires qui ne se méfieront pas, voire qui souhaiteront jouer la Tunisie. C’est fort, c’est très fort.




     


    [b]Moi: Certes, mais comment expliquer que Humberto alignait une équipe bis en matchs amicaux notamment contre les Bleus dans ce cas là ?




    Je vais vous expliquer en espérant que votre intelligence de footeux décérébré vous permette de comprendre la subtilité du poker. Transposons la force supposée des équipes de la CAF en mains de Poker Texas Hold’em. Le Nigeria deviendrait As-As, le Cameroun Roi-Roi, Ghana As-Roi et ainsi de suite. Avec des joueurs tels que Santos, Chikhaoui, Kasraoui, Haggui, Jaïdi et Boussaidi, on peut évaluer l’équipe-type tunisienne à une main As (Chikhaoui) -Valet (les autres). En alignant l’équipe As-Valet face à des mains surpuissantes, l’équipe n’a environ que 25% de chances de gagner. Au poker, on dit qu’il n’a pas une cote de pot suffisante pour tenter sa chance.




    Humberto, pour brouiller les cartes, décide donc de jouer les qualifications comme s’il avait une équipe de valeur Dame-8, et ce en se passant de Nafti, la blessure de Chikhaoui l'arrangeant car n'ayant pas besoin de le mettre sur le banc sans risquer une campagne de presse qui avait été fatal à son prédécesseur, en demandant aux joueurs de baisser le pied, en organisant les tensions (expatriés / locaux), en ne faisant pas jouer des joueurs qui avaient pourtant eu des difficultés à se libérer de leurs clubs ( Yahia..) ou en plaçant les joueurs à des postes qui ne leur vont pas (Felhi,…). Avec cette stratégie génialissime de mal jouer les coups en amical, et donc d’avoir des résultats encore plus mauvais que les statistiques ne le laissaient présager, Coelho est parvenu à faire croire qu’il était contraint de négliger les tournois amicaux en alignant une équipe de jeunes, qui, on l’a vu lors du match contre le Ghana,n’est finalement pas si éloignée de l’équipe des titulaires en termes de qualité.




    Or c’est là que réside le piège. Nos adversaires en tournois amicaux voyant le rendement faiblard de la supposée équipe type en qualification CM/CAN 2010 baissent la garde, et, au lieu de venir avec leur mains surpuissantes, pensent pouvoir battre l’équipe bis des Aigles avec des “mains”/équipes plus marginales, comme des Roi-10. Or Humberto, intelligemment, alignera certes une équipe de jeunes mais toujours derrière notre As, Chikhaoui, se retrouvant en fait avec une main As-10, qui a 80% de chance de battre un tirage Roi-10. C’est magnifique.





    Moi: Vous voulez dire que Coelho a sciemment demandé à ses joueurs de mal jouer lors de la première phase des éliminatoires CM/CAN 2010 pour faire croire qu’il était de facto contraint d’aligner une équipe supposément plus faible dans les tournois amicaux pour préserver son équipe type en éliminatoires ? En fait, depuis le début il bluffait ?




    Voilà, vous comprenez. Et comment pourrait-il en être autrement ? Quand vous voyez L’American Airlines de Felhi, les relances bouazizesques de Ragued, Santos qui se transforme subitement en calling station, ou que Mikari se contente de suivre prudemment une attaque pourtant moyenne ou encore que Kasraoui ne bouge pas sur tous les tirs lointains de plus de quarante métres, ça aurait dû vous mettre la puce à l’oreille. Sans parler des pseudos bad beats comme les passes décisives données à l'adversaire où les buts encaissés à domicile contre Dagano, incapable de planter plus de 10 buts en cinq saisons de Ligue 1. Tout ça faisait partie du schéma diabolique pour la conquête du doublé en tournoi de Radés et Kirin Cup. Il y a les bluffs, et il y a les Grands Bluffs. Celui là est le plus beau qu’il m’ait été donné de voir, il s’apparente à de l’art, et tout le monde est tombé dans le panneau.





    Moi: Mais les adversaires, stratèges eux aussi, n’ont rien vu venir ?




    Ils ont failli, mais Humberto a tout prévu. Les adversaires savent que, normalement, on ne se qualifie pas trois fois de suite au Mondial et six fois de suite à la CAN grâce à la chance même si on craint tous les rushes. Mais l'élimination lors du Mondial 2006 contre l'Ukraine avec zéro attaquants va nous aider à faire croire au bluff.





    Moi: Et vous croyez que ça va encore fonctionner en éliminatoires?



    Parfaitement, mais en plus malin encore. En vue des éliminatoires, Humberto va demander aux joueurs de produire le minimum pour assurer la non-qualification sans réveiller les soupçons. Qui pourrait se douter que la Tunisie n’a pas joué sa chance à fond dans une situation aussi critique ? Personne. Laisser les Burkinabés gagner à Radés était à ce titre un coup de génie. La comédie sur le choix du sélectionneur participait d’ailleurs à la même logique : confirmer le bluff. Or le Nigéria ne se fera pas piéger aussi facilement et alignera donc son équipe la plus forte, son As-As, croyant benoitement que la Tunisie alignera son équipe type, à savoir le As-Valet. Et ce sera l'erreur du Nigéria. Humberto vient de les pousser à la faute.





    Moi: Comment ?




    C’est une question de mathématiques, jeunes béotiens. Humberto, contre toute attente, va composer une équipe volontairement faible avec Felhi, Nafkha, Zaïem, Ben Dhifallah que je transposerais au poker en main 8-7 assortie. Et voilà la magie des statistiques qui échappent à votre compréhension basique de supporteur de foot : face à des mains puissantes (As-As, Roi-Roi, As-Roi etc.) vous avez en moyenne plus de chances de gagner avec 8-7 qu’avec As-Valet (32% contre 25%). C’est fort, c’est très fort. Humberto est un grand stratège. C’est même digne de Ted Forrest. Brillant, n’est-il pas ?





    Moi: Brillant, mais très dangereux, vous ne trouvez pas ?




    Les plus grands joueurs de poker sont invariablement agressifs. Le poker agressif est le poker gagnant. Sinon, on se cantonne à des prestations régulièrement honorables, à quelques coups, mais on ne gagne pas un titre. En grand champion, Humberto a pris des risques calculés mais périlleux dont on saura s’ils s’avéreront payants. En tous les cas il faut tirer un grand coup de chapeau aux dirigeants de la FTF, qui par leur professionnalisme et une stratégie audacieuse ont mené de main de maître une saison en tout point remarquable.




    Merci.


    Karwi a du mal à saisir certaines évidences.




    En fait je suis même à me demander si tu lis vraiment mes posts pour répondre aussi à côté ou alors tu le fais exprès ce qui a la particularité d’être assez agaçant surtout quand on aime pas les copier-coller . A croire vraiment que tu prends les faits et leurs causes associés que je te donne, tu les mélanges un bon coup et tu sors chaque cause en face du mauvais faits.





    Jusqu'aux dernières nouvelles, je pensais savoir lire le français. Mais je vas essayer d'être encore plus concis.




    Alors que je t’expliquais par A+B que quand tu joues 50 minutes sans arrêts forcement tu te fatigues physiquement et moralement, tu perds ta lucidité et tu te fais rattraper à moins que tu n’aies pas déjà tuer le match en 50min (ce qui tu me l’accorderas n’est pas évident à réaliser devant une équipe championne du monde) (1). Cela n’a rien à voir avec la malchance et peut très bien, oui Monsieur, se répéter à chaque match car les mêmes causes produisent les mêmes effets.(2)




    C'est toi qui parlait de malchance et de poteaux. Comme le faisait remarquer un forumien, la France a joué avec les mêmes 7 joueurs toutes leurs rencontres.


    (1) Tu me décris le compte-rendu d'un match de Handball. Tu en arrives à la conclusion que ...?


    (2) C'est toi qui parlais de malchance.




    je te parle de fatigue et tu trouves l’exploit de me répondre par une comparaison avec les coréens et les macédoniens




    La fatigue, elle ne touche pas aussi les Coréens aussi?




    Oui le banc de la macédoine et de la Corée sont à la hauteur de leur titulaires, dommage pour toi si tu ne veux pas le voir. Sinon comment expliquer que tu continues à ignorer la question des compos de nos différents adversaires ? Oui ils ont fait plus de turn-over que nous et ça ne s’est pas ressenti sur leur rendement , là aussi tant pis pour toi si tu le réfutes.




    Comme je pars du principe que le banc tunisien vaut celui des macédoniens ou celui des Coréens, sii je comprends bien, il vaut mieux avoir une équipe avec titulaires et remplaçants d'un niveau moyen mais homogéne que d'avoir une équipe avec des titulaires largement supérieurs à des remplaçants moyens, c'est ça? J'admire ton flair pour composer une équipe. Sur le turn-over ont très peu tourné, tu expliques cela comment? La fatigue nous a touché dés le deuxième match ou alors elle touche plus précocèment et de façon plus intense les joueurs qui ne sont pas venus en Croatie en Business Class.




    Là où ça atteint des sommets c’est quand tu me demandes de te citer qq exemples où on a fait jeu égal avec les ténors du hand, je le fais, et là ta réplique c’est « Oh ! Non ça fait 2-3 ans ça compte pas ! » Et ton exemple sur les championnats de 95 en Islande il compte lui ? M’enfin que veux tu répondre face à une telle obstination ?





    Si tes exemples de jeu égal consiste en quelques matchs gagnés lors d'un Mondial à domicile il y a trois ans et deux matchs amicaux dont un perdu aux tirs au buts dans un pseudo -tournoi il y' a 2 ans et présenter celà comme la panacée, effectivement je me marre. ( combien de matchs gagnés contre la France , déjà?). Mon argument du Mondial 95 compte dans mon argumentation pour dessiner une tendance de fond du sport tunisien.




    Car, que tu le veuilles où non le problème du mental présenté comme cause d’échec est tout sauf une constatation concrète tirée de preuves irréfutables




    C'est une tentative d'explication qui vaut ce qu'elle vaut. J'ai essayé quand même de rattacher ce complexe d'infériorité à une longue histoire de dévalorisation qui est integré dans notre psychée avec des arguments que tu ne sembles pas avoir lu. Plusieurs forumiens sont de cet avis. J'ai la flemme de me répéter.


    Tu as des preuves sur le manque d'infrastructures quand tu avance cet argument? Budget comparatif entre la fédé macédonienne et la fédé tunisienne? Nombre de salles de handball dans les 2 pays? Ou alors, tu ressors l'argument du manque de moyens comme excuse passe-partout et qui ne vaut pas à mon avis mieux que le "Allah Ghaleb"




    En fait je suis même à me demander si ce complexe d’infériorité n’est pas plutôt ancré en toi à tel point que tu le vois aussi inconsciemment dans les tunisiens




    Tu es fort en psychologie, dis donc. Ce que tu tentais de décrire laborieusement a un nom: ça s'appelle un transfert. Je te rassure, je ne pense pas fort de transfert.




    Ce sentiment est tellement ancrée en toi que même face à des exemples comme mallouli ou Bouallègues tu continues à t’obstiner. Moi je dis il faut le faire :)





    Une médaille en natation en 50 ans de Jo pour un pays qui compte 1300 km de côtes avec un nageur qui a été strictement formé en France et aux USA ( et pas plus de 4 médailles toutes disciplines confondus dans l'histoire olympique tunisienne) , tu as raison, on est des OUINEURS décomplexés seulement malchanceux!!!