Equipe Nationale
Naïm Sliti, Ahmed Akaïchi, Youssef Msakni

[CAN 2017] : Groupe B – La confirmation tunisienne

Deux journées après le début de la CAN 2017, Tunisie-foot fait le bilan des groupes et les possibilités de qualification de chaque équipe.

 

Dans ce groupe de la mort, le Sénégal a déjà fait la différence. Après leur deuxième victoire en deux journées les coéquipiers de Mané ont garanti leur qualification et leur première place avant d’aller affronter les Algériens en clôture de la phase de groupe.

Le Sénégal qui semble être l’équipe la plus complète du tournoi a affronté la Tunisie lors de la première journée. Si la première mi-temps a permis aux lions de la Téranga de prendre de l’avance, en marquant d’abord suite à un penalty transformé par Mané et de breaker ensuite par un coup de tête de Mbodji, la deuxième mi-temps a montré les limites du système d’Aliou cissé qui a subit des offensives variées des tunisiens sans pour autant être très dangereux devant. D’ailleurs si Msakni, Akaïchi ou Sliti avaient marqué sur une des nombreuses occasions qu’ils se sont procurées à l’entame de la deuxième mi-temps, le sort du match aurait pu être différent. Le deuxième match face au Zimbabwe était moins compliqué pour le Sénégal. Encore une fois décisifs dès le début du match avec deux buts marqués dans les premières 15 minutes, les sénégalais ont mieux géré le reste du match que face à la Tunisie, et auraient pu à plusieurs reprises aggraver le score si ce n’est l’excellent gardien Zimbabwéen. Les Warriors vaillants mais limités n’ont pas pu suivre le rythme soutenu imposé par leurs adversaires. Ils gardent malgré tout une chance de se qualifier grâce à leur match nul, improbable avant le début de la compétition, face au Fennecs lors de la première journée. Ils vont devoir battre la Tunisie et espérer que l’Algérie ne gagne pas face au Sénégal.

Après un premier match décevant au niveau du score mais encouragent au niveau du rendement, les tunisiens sont sortis vainqueurs face aux algériens pour leur deuxième match de la compétition. Il aura fallu un excellent Balbouli auteur de trois arrêts décisifs dans les 20 premières minutes du match pour calmer l’ouragan algérien et permettre à ses coéquipiers de rester dans le match. En deuxième mi-temps ce sont les tunisiens qui ont été les plus remuants et c’est sur un centre tir de Msakni à la 50e minute, devié dans ses propres buts par Aissa Mandi, que la Tunisie prend l’avance. Un but qui a décidément fait du mal aux algériens perdus sur le terrain, à l’image de leur meilleur joueur, ballon d’or africain 2016, Riadh Mahrez, invisible dans cette deuxième mi-temps. Incapables de réagir donc après le premier but, les algériens sont encore une fois sanctionnés 15 minutes plus tard. Et c’est sur un pressing qui pousse Ghoulam à rater sa relance vers son gardien, que Khazri récupère le ballon et provoque un penalty, transformé dans la foulée par Sliti. Le but de Hanni en fin de match ne changera rien au sort du match. La Tunisie tient sa première victoire, met un premier pas dans les quarts de final (un match nul face au Zimbabwe suffira) et tient aussi peut être son match référence depuis la venue de Kasperczak.

L’Algérie avec un seul point au compteur va devoir battre le Sénégal lors du dernier match et attendre une victoire Zimbabwéenne face à la Tunisie. Si dans ce cas l’Algérie et le Zimbabwe auront le même nombre de points, c’est la différence de buts qui départagera les deux équipes. Le but de Hanni en fin de match ne sera peut être pas si insignifiant que ça.

A propos Carthage

Voir Aussi

Equipe Nationale

[EN] : CAN 2019 – Swaziland- Tunisie 0-2

L’equipe Nationale en déplacement au Swaziland a battu son adversaire sur le score de deux …