A la UneEquipe NationaleInterviews

[TUN-SEN] : L’Analyse de Coach Jaïdi

Tunisie-Foot a le plaisir de compter sur l’analyse technique du coach Radhi Jaïdi qui a gentiment accepté malgré ses engagements d’être le Super Consultant de TF tout au long de la CAN 2017. L’entraineur des U21 de Southampton donnera son avis sur les matchs de la Tunisie et la prestation de nos Aigles dans cette compétition qu’il a auparavant gagné avec la Tunisie en 2004.

Nous démarrons cette série par le match de ce soir qui vient de se solder par une victoire du Sénégal 2-0 sur la Tunisie dans ce premier match du Groupe B.

Quelle déception !

C’est sûr que c’est une déception, mise à part le résultat, il y avait eu une déception sur l’entame de la rencontre et une meilleure deuxième mi-temps avec un bon réveil notamment dans le dernier quart du terrain. Malheureusement, on n’a pas marqué bien qu’on ait créé beaucoup d’occasions. La qualité de la finition n’était pas au rendez-vous.

Pour moi on a démarré le match avec une tactique que nous avons préparée avant la CAN puisqu’on a reproduit le même schéma que face à l’Égypte. La seule chose, les trois milieux de terrains étaient trop bas lors de la première mi-temps. Ils demandaient le ballon devant leur ligne de milieu de terrain formée de trois joueurs de base : Gana, Kouyate et Ndiyae  et parfois c’était une ligne de cinq joueurs avec Keita et Mané qui descendaient en 4-5-1. C’était difficile de sortir avec le ballon. N’empêche qu’on a créé quelques occasions grâce à leur fautes individuelles. En deuxième mi-temps avec l’entrée de Khazri, c’était plus clair, il était à l’intérieur, Lahmar et Sassi défendaient devant les milieux défensifs sénégalais et on a pu ainsi libérer Khazri et Sliti devant ainsi que Msakni. Malheureusement, on a clairement dominé le dernier quart du terrain mais sans pouvoir concrétiser. Les buts que nous avons ratés sont pour moi des buts faciles. Même Msakni a tiré dans les pieds du gardien alors qu’il aurait pu avec la qualité qu’il a croiser son tir. Il ne peut pas se permettre de faire des fautes de bases à ce niveau là. La finition doit être travaillée les prochains jours pour avoir de la réussite face à l’Algérie qui sera un match décisif. C’est un match à six points, parce que si le Sénégal bat le Zimbabwe, ils seront qualifiés et nous devons battre l’Algérie et ne pas perdre face au Zimbabwe. Ça va être difficile et si on ne gagnera pas ça sera la déception totale.

Pour les buts que nous avons encaissés, c’étaient des buts faciles. Quelqu’un comme Abdennour ne devrait pas faire des fautes pareilles. On sait que les sénégalais ont des joueurs physiques, donc dans les corners le marquage individuel doit être plus agressif et plus attentif. Kara aurait dû avoir un marquage plus strict par Ben Youssef ou Sassi.

Même si on a fait le changement de Khenissi en deuxième mi-temps, il a raté un but. Auparavant Akaïchi a eu 4 occasions de buts dont au moins une aurait dû être marquée. Msakni a eu trois occasions. On a eu en tout 8 occasions à marquer dont 5 occasions franches qu’on aurait dû concrétiser et le score serait à notre avantage.

Le Sénégal a joué en 4-3-3 avec un milieu qui se transforme en 4-5-1 à la perte du ballon. Ils attendent que le ballon soit sur le côté pour nous presser. Ils étaient très rapides devant avec un joueur de qualité qui est Keita qui avant de sortir nous a posé beaucoup de problèmes surtout à Ali Maaloul.  Il était un bon dribleur et a fait des rotations avec Mané et des fois avec Mame. Leur point positif pour eux est que leur trio de milieux Gana, Kouyate et Ndiyae étaient très organisé défensivement. Le Sénégal a des défaillances, les quatre défenseurs ne sont pas de qualité mais surtout n’étaient pas en confiance et on l’a vu comment on a eu de la facilité de les éliminer en deuxième mi-temps en jeu court. Nous n’avons pas marqué mais il ne fallait pas encaisser quand on ne marque pas. Surtout des buts pareils, Abdennour a raté un peu son match et devra se reprendre face à l’Algérie.

Kasparczak a fait son travail de coach en faisant les bons changements quand c’était nécessaire, mais notre problème de base était l’absence d’efficacité parce qu’en terme de fond de jeu nous avons créé beaucoup d’occasions. Khazri avec sa rentrée a fait le lien entre les deux lignes et a été créatif, Khenissi qui est un attaquant intelligent devant mais malheureusement a aussi raté un but, on a créé 8 occasions sans concrétiser et on a donné des buts faciles. Après on a été sous la pression de marquer des buts pour égaliser ce qui a fait que nous n’avons pas été assez précis et nous n’avons pas pris le temps de bien finaliser nos actions.

Concernant le prochain match, l’Algérie, à part la qualité de ses joueurs devant et notamment Mahrez, je la trouve fragile derrière au vu du match que j’ai regardé aujourd’hui. Ils ont encaissé des buts face au Zimbabwe qui les a poussé à réorganiser les lignes pour être plus compact et se rattraper pour égaliser. Ça sera un bon match qu’on pourra aborder avec la même équipe et même tactique mais avec plus d’attention et notamment sur les côtés. Ali Maaloul n’aura pas d’espace et aura un bon duel face à Mahrez. Abdennour et Ben Youssef vont devoir faire attention à Slimani et Soudani. Nous devrons être bien organisés derrière défensivement pour se projeter en attaque rapide à la récupération du ballon parce que les algériens ont montré certaines faiblesses en défense. Il faudra créer les mêmes occasions que face au Sénégal mais avec une meilleure concentration. Quand on sait que l’Algérie joue en 4-4-2 et des fois en 4-4-1-1, on pourra jouer entre les lignes surtout quand on gagne le ballon, il faudra jouer sur les côtés et centrer. Je pense que ça sera un match qui va se joueur sur les petits détails que ça soit technique ou tactique. En tout cas, le résultat sera crucial pour les deux pays.

Mes Tops : Le côté gauche, Msakni même s’il doit montrer plus d’energie et Khazri.

Mes Flops : Les buts encaissés et surtout la faute de Abdennour.

 

Tags

Majed

Passionné de football depuis mon jeune age, je suivais mes deux équipes favorites, l'Espérance Sportive de Zarzis et le Club Africain que j'ai découvert à l'époque des Lotfi Mhaissi, Hédi Bayari, Kamel Chebli et Lassaad Abdelli. J'ai réellement rejoint Internet en 1994 en étant à l'ENSAM pour ensuite gérer le forum du CA en 1996 puis plusieurs sites personnels dédiés au CA et à l'ESZ. J'ai fondé Tunisie-Foot.com en 1998 au travers d'un site traitant du football tunisien qui aura son nom de domaine et son serveur dédié en 2000.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer