A la UneActualitésCommunautéFil de l'info

[EST] Les 50 joueurs qui ont écrit l’histoire de l’Espérance Sportive de Tunis: De 30 à 21

De 1919 à 2019, Cent ans d’histoire et de gloires. Le doyen des clubs Tunisiens fêtera dans quelques jours son centenaire. Tunisie-Foot a décidé de sortir les grands moyens et de vous raconter l’histoire de l’EST à travers les récits de 50 joueurs qui ont écrit l’histoire du club de la capitale. La communauté TF  a réalisé un classement « subjectif ».

Voici donc la troisième partie de ce classement du 30ième au 21ième joueur:

 

30- Saad Beguir 2015-

Saad c’est simple: il est l’héro de la finale de la coupe arabe en 2017 avec un doublé et il est l’héro de la finale de la CL africaine en 2018 avec 2 buts inscrit dans les cage d’Al Ahly. Le reste c’est de la littérature et « ya saâd ili andou saad »

 

28- Michael Eneramo 2006-2011/ 2017-2018

Eneramo est tout simplement le meilleurs buteur étranger de l’histoire du championnat Tunisien avec 36 réalisations. Recruté très jeune Eneramo s’est imprègne de la culture du club, la preuve qu’il est revenu à chaque fois au dépend des problèmes et des tentations, En Algérie il été le  buteur de son club avec 10 buts en 13 matchs. En KSA il est revenu au bercail au bout de 3 mois alors qu’il avait effectué un excellent début de saison. Même après son aventure turc il a fini par revenir à l’EST ou à son pays puisque l’international Nigérian est aussi Tunisien par le cœur, l’âme, l’union et même sur papiers.

 

26- Tawfik Hichri 1984-1991/ 1997-1999

Un pur produit Espérantiste, Hichri est un des meilleurs défenseur Tunisien de son époque avec 15 ans de carrière dont 9 ans au parc B, 6 championnat et une belle expérience au Portugal et retour fructueux pour conquérir l’Afrique. Le seul bémol il a raté le sacre mythique de 94.

 

27- Mohamed Ali Majoubi 1993-1996

En arrivant à l’EST l’enfant de la Marsa avait déjà une carrière plus qu’honorable derrière lui avec deux coupes de Tunisie avec l’ASM et une expérience réussit en Allemagne avec Eintracht Brunswick. Il lui manquait juste au palmarès un championnat, une CL arabe, une CL africaine, une super coupe d’Afrique, une coupe Afro-asiatique. Bon c’est fait au bout juste de 3  saisons dans la charnière centrale de l’EST.

 

26- Ali Zitouni 1999-2004

Telemçani, Malitoli, Ben Hessen, Telemçani( le retour) puis Zitouni, Ali été le dernier grand attaquant que l’EST a connu au années 90. à 18 ans Zitouni fait ses premiers matchs avec les pros, en 2000, à 19 ans il est déjà le buteur du championnat avec 19 buts. Zitouni c’est 6 championnats, une coupe et 2 finale de CL tristement perdu. En 2004 Zitouni part au Dubai en prêt puis en France chez Troie et Commence finalement son trip turc en 2006.

 

25- Noureddine Bousnina 1988-1995

Encore un enfant de la hamhama, Bousnina rejoint l’EST en 1988 et forme tout de suite un duo de défense fort avec Ben Yahia , cinq saisons en tout, suffisamment pour TOUT gagné: Ligue des champions, des championnats,  Coupe de Tunisie,  Coupe arabe,  Supercoupe et la coupe afro-asiatique. Et en plus il n’a JAMAIS perdu contre le club Africain!

 

24- Hakim Nouira 1991-2001/ 2004-2005

Ben Yahia, Bousina, Hechiri, Mahjoubi, Badra, Jaidi, Azeiz… A une époque où les axiaux de métier étés une marque de fabrique de l’EST, un bonhomme a fait un bout de chemin discret mais efficace, Nouira a tout gagné il été même un titulaire en force lors de la campagne mythique de la CL de 1994.

23- AdelbMajid Goubantini 1972-1984

Goubantini est un ailier gauche comme il n’y en plus et que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaitre malgré 12 saison de services loyaux de 72 à 84 et un but légendaire lors  de la finale de la coupe de 1980 contre le club Africain de Naili.

22- Hessan Faddou 1979-1988

Les années 80 été une période magique où le jeu offensif et football total et le rêve du mondial de 1978 ont poussé une nouvelle génération d’artiste à éclore. Hessan  Faddou été le bon joueur de la bonne époque. L’allier volant a tout vécu durant ses 21 ans de vie à l’EST

 

21- Sirajeddine Chihi  1993-2001

Entre 93 et 2001 quand on regardait l’EST joué sur une pelouse verte on pouvait clairement distinguer une entité de grande taille avec des cheveux long  ratissant le terrain en long et en large. Si on devrait faire des calcules la distance couru par l’enfant du Hamhama devrait être de l’ordre de 16 allers retour à la lune soit autant de titre raflés par le joueur.

La suite

Pour plus de détails RDV sur notre Forum 

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer