A la UneActualitésFil de l'info

[EST] Les 50 joueurs qui ont écrit l’histoire de l’Espérance Sportive de Tunis: De 10 à 1

De 1919 à 2019, Cent ans d’histoire et de gloires. Le doyen des clubs Tunisiens fête aujourd’hui 15 Janvier 2019 son centenaire. Tunisie-Foot a décidé de sortir les grands moyens et de vous raconter l’histoire de l’EST à travers les récits de 50 joueurs qui ont écrit l’histoire du club de la capitale. La communauté TF  a réalisé un classement « subjectif ».

Voici donc la dernière partie de ce classement du 10ième au 1er joueur:

 

10- Ayadi Hamrouni 1990-1998/ 2000

En 1990 L’EST recrute un jeune attaquant de 19 ans du Stade Gabsien, peu de temps après les Tunisiens commencent à connaitre cette perle noire. Au derby de 91 il a fallu 3 minute pour Hamrouni pour inscrire deux but dans la cage de Adel Hammami et son nom dans le cœurs des espérantistes. En 1994 Hamrouni mène l’équipe à sa première victoire africaine en C1.

En bref Ayadi c’est 50 buts, 12 titres soit tout les titres possibles en Tunisie et en Afrique!

 

9- Abdelmajid Telemçani 1958-1968

A l’aube de l’indépendance le championnat tunisien connait un nouveau départ et des nouveaux records qui ne durait qu’une saison ou deux bien souvent, mais Abdelmajid Telemçani voyait les choses autrement. Formé à l’EST dès sa jeunesse il représentait la rigueur, la discipline de ce club trentenaire à l’époque. Telemçani été un attaquant naturellement doué et un travailleurs acharné en plus d’être un amoureux de l’EST. En 1959 l’attaquant de 22 ans réalise une saison historique et fini meilleurs buteur du championnat avec 32 buts! Record absolu toujours intacte! La saison d’après il enchaîne avec 22 réalisations de quoi rendre jaloux les attaquants d’aujourd’hui!

 

8- Nabil Maaloul: 1980-1989/ 1991-1994

Nabil Mâaloul est un pur produit Espérantiste il commence chez les jeunes à l’age de 7 ans. A l’âge de 18 il rejoint l’équipe première. Voici le récit d’une saga qui s’étend sur plus de trois décennie.

– Les années 80: Le jeune Maaloul commence à prendre ses marques peu à peu à côté d’une nouvelle génération déterminée à bâtir les bases d’un futur glorieux. Au milieu des années 80 Maaloul s’impose comme leader technique et participe activement au 3 championnats remportés et fini même meilleurs buteur de l’édition 87-88. En 89 après 9 saisons de services Maaloul part en Allemagne pour rejoindre Hanovre 96.

                        EST 1988

-Les années 90: En 1991 après deux saisons en Allemagne Maaloul rentre au parc B et rejoint le projet d’une nouvelle génération avec encore plus d’audace et des objectifs plus élevés. Plus mûr posé et bonifié par l’expérience Allemande Nabil devient une pièce maîtresse et ses performances ne passent pas inaperçu. En 1994 à quelques mois de la finale africaine Maaloul reçoit une offre qu’on ne peut refuser du golf et part encore pour la dernière fois.

Est 1993

L’expérience de Nabil au golf ne dure pas long temps principalement à cause d’une grosse blessure. De retour en Tunisie il ne trouve pas un terrain d’entente avec le bureau directeur il rejoint alors le CAB. L’été suivant Maaloul reçoit une offre improbable, Nabil accepte et met fin sa carrière de joueur là où personne n’osait imaginer, au CLUB AFRICAIN.

-les années 2000: Durant les années 2000 Maaloul s’est reconverti en entraîneur il était l’adjoint de Lemerre lors de la CAN 2004. En 2010 Hamdi Medeb fait appelle à lui pour le poste de général manager. Objectif la CL récemment perdu contre le TPM. Mission rempli puisque Maaloul mène l’équipe sur le toit de l’Afrique 17 ans après. Il déclare alors « Je n’entraînerais plus aucune équipe en Tunisie après l’EST ».

 

7- Khaled Badra 1995-2000/ 2002-2006/ 2008-2009; Radhi Jaidi 1993-2004

En septième position nous avons choisi de vous raconter l’histoire de la paire de défenseur la plus emblématique de l’histoire de l’EST et de l’EN. Ils ont commencé ensemble ils se sont imposé ensemble et même si ils ont fini par partir chaqu’un de son coté même ils se retrouvait toujours sous les couleurs de l’équipe nationale.

Jaidi été le premier à rejoindre L’EST, après Hamrouni l’EST a trouvé une autre pépite au Stade Gabsien, au début les choses n’été pas facile la concurrence été vraiment élevée il a fallu deux saison pour Jaidi pour commencer à s’imposer et ça coïncidait avec l’arrivée de Khaled Badra le jeune défenseur de la JSK. Tout de suite tout le monde voyait que les deux bonhomme étés fait pour jouer ensemble. Badra été le plus physique le dernier d’une race qui n’existe plus un bon vieux libéro qui n’hésitait pas à se projeter. Jaidi été plus dans la finesse et la technique et surtout le jeu de tête car avant que son talent de buteur été révélé au monde à Bolton, Jaidi avait cette habitude de débloquer les situations sur corner ou coup-franc avec 20 buts au conteur.  En partant Jaidi et Badra avait tout gagné, 6 championnat pour Jaidi et 7 Badra, 3 coupes, toutes les africaines possible… Et pour finir ils offraient une CAN à la Tunisie en 2004.

6- Tarek Thabet 1990-2005; Hassen Gabsi 1994-2000/ 2003-2004

On va parler encore d’une paire, du flanc droit le plus fort de l’histoire de l’EST composé de l’infatigable arrière droit Tarek Thabet joueur emblématique de l’EST des années 90 et 2000 avec 15 an de services et 10 championnats !  3 coupe et tout les titres africain possibles et imaginables. Thabet été toujours un exemple d’humilité et de travaille on l’appellera le BON. En 1994 le truand rejoint le bon, Hassen Gabsi le jeune milieu de terrain convoité décide de rejoindre l’EST, il occupe tout de suite me flanc droite de l’attaque juste devant le BON. Quelques mois à peine ils remportent la première CL de l’histoire du club. 6 ans plus tard après avoir dominé la Tunisie et l’Afrique le truand décide de partir mais le BON reste jusqu’à la dernière course effectuée en 2005.

 

5-Khalil Chammam 2006-2014/ 2015-

Pour ceux qui demande qu’est qu’il fait si haut je dis allez consulter Wikipedia. 8 championnats, 4 coupes, 2 CL africaine et 2 CL arabe. Chammam est un arrière gauche 100 % espérantiste, le capitano été toujours constant et égal à lui même confiant et tranquille, il incarne à la perfection la culture du gagne et l’assurance du vainqueur qui sont la devise de l’EST. Après la CL de 2011 Chammam gagne son bon de sortie en 2014 et rejoint Victoria Guemaraes, un plus tard il revient à la maison et même s’il joue plus en défense central il reste un pilier de l’équipe et remporte la CL 2018 en tant que capitaine! Merci capitano

 

4-Hédi Berrekhissa 1991-1997

En ce moi de janvier avant de fêter le centenaire on a rendu hommage au cœur du lion  Hédi Berrekhissa parti le 4 Janvier 1997 sur le terrain vêtu des couleurs de l’EST, huit jour plus tard la Tunisie jouait contre l’Egypte à El Menzah 50000 spectateur chantaient « balha ya balha ».  En 1991 un jeune arrière gauche de 19 ans rejoint l’EST, en 1992 il devient tutélaire, en 1994 il devient un plier de l’équipe qui remporte la première CL. D’ailleurs il était l’homme du match du siècle contre Zamalek en marquant son doublé mythique. En 1997 il part à 24 ans et devient une légende à jamais.  Allah yarhmou Balha.

 

3-Khaled Ben Yahya 1980-1994

Khaled Ben Yahya est une légende vivante, le défenseur mythique a évolué 14 ans en équipe première de l’EST durant les quelles il remporte 7 championnats 5 coupes et termine sur une CL. Khaled Ben Yahia été tout simplement le meilleurs défenseur de son époque, il était l’incarnation même de l’élégance et le charisme. Comme Maaloul il a une histoire qui s’étend sur plus de 3 décennie.

  • Les années 80: Ben Yahia été le maestro de la génération des années 80 qui a fondé la dominance de l’EST il commence à jouer dès 1980 et évolue avec l’équipe qui gagne les championnats de 82, 85 et 88 en plus du premier doublé de l’histoire de l’EST en 1989.                  Est 1980
  • Durant les années 90 mûr et expérimenté Ben Yahia devient le mentor de la nouvelle génération des années 90 qui a tout gagné. Ben Yahia fait parti des pionniers qui ont découvert le foot africain et forgé une équipe qui ira chercher le premier titre africain de l’histoire de l’EST.

Est 1993

  • Après sa retraite Ben Yahia s’est reconverti en entraîneur, il a répondu présent à chaque fois que l’EST fait appelle à lui. en 1997 il remporte une coupe, en  2006 un doublé et en 2018 un championnat et une CL à quelques semaine prés…
    Khaled Ben Yahia
    Khaled Ben Yahia

2- Chokri El Ouaer 1986-2002

Vous vous souvenu de l’histoire du Bon et du Truand cité plus haut avec Thabet et Gabsi? Voici l’histoire du mauvais.. Là on parle probablement d’un des meilleurs gardiens de l’histoire de la Tunisie et le meilleurs gardiens de l’histoire de l’Espérance Sportive de Tunis. En 2002 Chokri El Ouaer arrête soudainement le foot à cause d’une blessure au dos à quelques mois de la coupe de monde. Quand il a commencé à jouer en 86 l’EST venait tout juste de fêter son 8ième championnat en sortant l’EST en 2002 il en a laissé 18! 10 championnats ! Le record, il devrait avoir sa propre étoile!. En Afrique Chokri a tout gagné avec sa génération avec à la clé un grand chelem inédit (Ligue des Champions, Coupe africaine des vainqueurs de Coupes, Super Coupe Africaine et Coupe Afro-asiatique)..  Il été un des héros du match du siècle contre Zamalek en 1994, on se souvient toujours de son duel avec Joe Otchiri qui trempe la vigilance de la défense et tente de lober Chokri! Quelle idée…  Mais on se souvient aussi du but le plus débile de l’histoire de l’EST sur une passe anodine de Haithem Abid contre le CSS, de la finale contre Heat Of Oaks, le jour où Chokri a même offert son sang pour l’Espérance On se souvient aussi du coup de kung fu face à Imed Meadhebi, de sa pseudo bagarre contre Tarek Tayeb. Chokri assumait pleinement son rôle de mauvais, normale pour un gardien que les attaquants craignaient .. Enfin Chokri c’est une histoire de patient, d’amour et de succès il est le joueur emblématique de la génération la plus forte de l’histoire.  « Aujourd’hui j’ai complété les titres pour les supporter de   L’ESPERANCE SPORTIVE DE TUNIS » disait il par une certaine soirée de 98..

 

1- Tarek Dhiab 1972-1978/ 1980-1990

Le numéro 1 est un 10 de légende, L’empereur, formé dans l’académie de Abedrahmane Ben Ezzeddine un autre héros de notre liste, il continue ensuite sa formation dans L’AS Ariana puis finalement à l’EST. Tarek été le héros absolu de deux générations et l’idole des suivantes. Tarek Dhiab est le joueur le plus capé de l’histoire de l’EST avec 427 match, le meilleurs buteur de l’histoire du club avec 127 buts! Tarek c’est le premier et le dernier ballon d’or africain à 23 ans seulement, le meilleurs joueur Tunisien du 20ième siècle tout simplement. Surnommé l’empereur du foot tunisien  les gens allaient au stades juste pour le regarder jouer. Les entraîneurs ne se demander même pas s’il va jouer ou pas, il été toujours là derrière l’attaquant à délivrer des caviars et marquer des buts. 6 championnat et deux coupe et infiniment d’amour telle était le bilan de notre numéro 1.

En 1992 lors d’un match amical contre la Juve Tarek Dhiab enfile pour la dernière fois le maillot de l’EST après plus de 18 ans de magie.

 

 

Pour plus de détails RDV sur notre Forum 

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer