[Dèbat] : Que faut-il pour reconstruire notre EN ?

Les messages antérieurs au 01 juillet 2017 ont été déplacés dans le forum archive disponible dans le menu en haut de la page.
  • On réussit dans le handball car on travail avec les jeunes , nos jeunes vont à la coupe du monnde , font des très bon parcours en can , et des que il sont en sélection A il sont un peu d expérience et c est pour sa que on est bin en handball , après a gérer une coupe du monde ou une can dès le jeunes âgé et excellent .


    Regarder à chaque fois que une équipe des jeunes en France briller il font des bon coupe du monde , la génération Pogba aerelo umtiti Varane ect on gagne en étant jeunes maintenant sa se voient .


    Travailler avec c est jeunes c est primandial

  • Si l'on veut se projeter vers 2022 il faudra oublier : Msakni, Naggez, Sassi, FBY, TYK, Ben Amor, Maaloul, H.Matlouthi, Akaichi, A.Khalil, Badri etc

    Il faut commencer dès maintenant à faire le tri en écartant gentiment ces éléments avant la CAN en gardant uniquement 3-4 joueurs max pour préparer la nouvelle génération en vue de 2022.

    Voici quelques noms ( LP1), je précise que tous ne sont pas des joueurs confirmés mais la plupart en cas d'un encadrement sérieux peuvent espérer un avenir radieux.

    CSS: Dahmen, Amemou, Hnid, Karoui, Hamdouni, Chawat.

    CAB: Ounalli, Jandoubi, Habbassi, Yaken

    CA: Charfi, Mcharek, M.Haddad, Chammakhi, Ayadi

    ESS: Raddaoui, Kechrida, Baayou, Belarbi, Hazem-Haj Hassen

    EST: Meskini, Rejaibi, Fedaa, ABM

    Soit 24 éléments


    à cela s'ajoute une prospection en Europe afin de pouvoir dénicher tôt les bi-nationaux et les convaincre de rejoindre nos rangs.

    Bien entendu ces joueurs devront être encadrer par des cadres ( D.Broon, E. Skhiri) sauf que ça ne court pas les rues.......


    On ne peut plus se permettre de réfléchir sur le court terme, il faut se donner des objectifs sur le moyen long terme afin de bâtir quelque chose de durable et acquérir enfin une identité de jeu, sans cela nous irons nulle part et ça ne vaut pas la peine de viser Qatar 2022 si c'est pour rentrer bredouille comme en Russie, ou nous avions été lamentable. En bref, il faut donner une nouvelle dynamique à cette EN, ne pas hésiter à incorporer des éléments jeunes, au début ils feront des erreurs mais sur celles-ci ils pourront acquérir une expérience qui leur permettra de passer les échelons suivant et de s'expatrier en Europe comme tout joueur ambitieux.


    Cela passe par le plafonnement des salaires en LP1 , ce n'est pas normal d'apprendre que Y.Chikhaoui touche 100K et TYK plus de 100K en LP1, c'est tout simplement inadmissible. Il faut augmenter considérablement les quotas pour les étrangers en LP1, on a sorti les meilleurs produits locaux lorsqu'ils se sont trouvés face à une concurrence féroce étrangère en l'occurence africaine. Nous devons reformer notre football .

  • Effectivement, il faut aussi ajouter un préparateur mental et des centres d'entraînement de jeune plus nombreux et accessibles (sans les fameux "ktef", nombreuses sont les histoires que j'ai entendue sur le centre d'entrainement de l'ESS,) mais il faudrait d'abord des dirigeants compétents et qui pensent à ce genre de chose, je suis sur qu'ils n'ont jamais établis de plan sur le long terme chez la ftf