L'Algerie médaillé d'OR aux les jeux olympiques militaire

  • Pari réussi pour Abderrahmane Mehdaoui qui a remporté le titre mondial :clapclap: avec les jeunes de l'équipe militaire, contre les expérimentés egyptiens de Chikabala, par 1-0 grâce à un but Aouedj.




    Les jeunes algériens ont battu l'expérimentée équipe egyptienne enmenée par la star du Zamalek, le meneur de jeu Chikabala. Bien en place en défense, ils vont ouvrir le score sur un des premiers contres, avec El Okbi qui déborde à droite avant de servir Aouedj oublié au coeur de la défense adverse (14').


    Après le but, les algériens vont subir pratiquement le match, hormis un joli contre trés bien mené mais mal conclu par Amroune, c'est Berrefane qui sauvera la baraque à plusieurs reprises, comme sur un coup-franc bien botté par le n°10 egyptien.




    Le but de Aouedj aura donc suffit pour remporter le titre mais à la fin, le n°14 Eid Mohamed qui faisait partie de la sélection egyptienne à Oum Dourman a agressé Lyes Izri, l'entraineur adjoint, ce qui donnera lieu à une bagarre générale.




    Le parcours




    Si en finale les algériens ont affronté un adversaire redoutable, il faut reconnaitre que les autres adversaires étaeint d'un faible calibre, puisqu'il ne s'agissait pas de professionnels comme eux. Seuls les brésiliens, hôtes de la compétition ont montré un certain niveau de jeu.




    Premier tour, le match d'ouverture des jeux a opposé une première fois l'Algérie et Brésil, c'est Romario qui donnera symboliquement le premier coup d'envoi. Les jeunes algériens ont montré de belles choses ce jour là mais ils vont prendre un but de la tête juste avant la mi-temps pour perdre finalement 1-0.




    Ils vont par contre se régaler lors des deux autres matchs du groupe A, en attomisant l'Uruguay et le Surinam (deux pays d'amérique du sud), respectivement 5-0 et 7-0.




    Les coéquipiers du capitaine Berchiche vont retrouver le Brésil en demi-finale, le match se terminera par 0-0 au terme du temps réglementaire et ce sont les algériens qui l'emportent aux tirs-aux-buts 4-1.




    L'équipe




    Mehdaoui a utilisé durant la compétition la composition suivante :




    Mourad Berrefane (25 ans), le gardien de la JSK dans les buts.




    Koceila Berchiche (25 ans), capitaine et Sofiane Khelili (21 ans) en défense centrale, eux aussi de la JSK. Sur les côtés, il y avait à gauche Hicham Belkaroui (20 ans) de l'ASMO et à droite Youcef Maâmar (21 ans) de l'ASO.




    Au milieu Lyes Saïdi (23 ans) de la JSK, Smaïl Bentayeb (22 ans) de l'ASO et Lyes Sidhoum (21 ans) du WAT.




    En attaque c'est le trio Okbi Benhadouche (21 ans) du NAHD, Mohamed Amroune (22 ans) du MCA, Sid Ahmed Aouedj (20 ans) du MCO




  • Mabrouk aux fennecs mais aucun intérêt d ouvrir un sujet pour sa tu aurais pu mettre l infos sur le coin dz sa aurait suffit amplement sujet à locker aucun intérêt

  • Quote from Jendoubi

    comme d'habitude, les arabes on fait rarement un match sans bagarres... :mur03:





    C'est souvent entre Algeriens et Egyptiens que ça arrive c'est normal,on s'aiment pas et c'est la première fois que l'Algerie remporte un titre mondial :clapclap: :bien: .

  • Le but Algerien c'est la photocopie du but de Lakhdar Belloumi contre l'Allemagne à la coupe du monde 82 en Espagne.




  • Encore les militaires égyptiens et algériens ne sont pas mauvais, ils sont là pour défendre leur peuple et non pour l'attaquer, mais ça aurait été des militaires syriens ou libyens il aurait fallu en profiter pour tous les buter, un gang d'une favela peut faire l'affaire pour ça...

  • Quote from com.taraji.psg

    Encore les militaires égyptiens et algériens ne sont pas mauvais, ils sont là pour défendre leur peuple et non pour l'attaquer, mais ça aurait été des militaires syriens ou libyens il aurait fallu en profiter pour tous les buter, un gang d'une favela peut faire l'affaire pour ça...


    Les militaires dz sont impliqués Ds la guerre civile qu il y à eu .l arrêt du processus électoral .ils sont impliqués Ds la mort du chanteur kabyle matoub lounes etc..............l armee dz à bocoup de sang sur les mains mon ami

  • Quote from aigletaragi

    Les militaires dz sont impliqués Ds la guerre civile qu il y à eu .l arrêt du processus électoral .ils sont impliqués Ds la mort du chanteur kabyle matoub lounes etc..............l armee dz à bocoup de sang sur les mains mon ami




    Possible, mais ce que je vois c'est que l'armée tunisienne, égyptienne, algérienne et peut être même marocaine sont des armées nationales, alors que l'armée libyenne, syrienne, saoudienne et yemenie sont des armées claniques, familiales (un peu comme la police en tunisie), et ce qui nous a évité à nous et à l'égypte des massacres de l'ampleur de ce qu'on voit en libye, yemen, syrie et bahrein (avec l'armée d'occupation saoud dans ce dernier cas).




    pour les massacres en algérie dans les années 90 il y a beaucoup de mystères et je n'y comprends pas grand chose à ce qui s'est passé...




  • L'Egypte est arrivé en finale des 6 derniers Jeux! et a gagné l'OR 4 fois sur 6 !


    ...




    J'ai l'impression que ces jeux ne sont pas pris au sérieux par les européens et sud américains (d'ailleurs apparement la Russie et la Grande Bretagne sont absents... liens).






  • CM Militaire : Les héros de Rio de retour au pays




    La délégation sportive algérienne militaire a regagné, dans la nuit d’hier, le pays, où elle a atterri à la base aérienne de Boufarik, après avoir participé à la 5e édition des Jeux mondiaux militaires à Rio de Janeiro (Brésil) du 13 au 25 juillet.




    Les sportifs algériens, au nombre de 57 athlètes, les footballeurs auréolés du titre de Champion du monde, en tête, et leur encadrement, ont été accueillis par plusieurs hauts responsables militaires.




    Le directeur du département des sports militaires au ministère de la Défense nationale, le général Mokdad Benziane a salué la première médaille d'or remportée par l'Algérie dans cette compétition. «C’est une consécration historique, un moment historique pour l’Algérie qui a enregistré pour la première fois son nom dans le registre en or du Mondial de football militaire. C’est un rêve qui a été réalisé par de jeunes militaires», a-t-il déclaré à l’APS, au salon d’honneur de la base aérienne de Boufarik.




    \Après une entame difficile et une défaite face au pays hôte, le Brésil (0-1), alors qu'ils n'avaient pas démérité, les hommes d'Abderrahmane Mehdaoui ont par la suite enchaîné quatre matches sans défaite, dont trois victoires. «C’est une victoire méritée, avec l’art et la manière. Nous avons obtenu deux coupes, la Coupe du Monde et la Coupe de la meilleure équipe du tournoi», ajoutera encore Mokdad Benziane.




    De son côté, le sélectionneur des Militaires Abderrahmane Mehdaoui, qui avait confié avant le début du tournoi, qu'il visait le podium, a tenu son pari, en décrochant la première place de celui-ci. L'ancien sélectionneur des A a tenu à rendre hommage à ses joueurs : «Sur le terrain, les joueurs ont été de véritables soldats au service des instructions données par le commandement, ils étaient très disciplinés et très heureux de servir leur pays. Je suis persuadé que cette consécration va ouvrir la véritable voie au football national sur le plan encadrement et sur le plan technique-joueur».




    Abderrahmane Mehdaoui a mis en avant la «détermination des joueurs et leur volonté», comme étant les clés du succès. «Contre l’Egypte, nous avons pensé à beaucoup de choses, notamment Oum Dourman (match barrage pour la qualification au Mondial-2010), et surtout à nos martyres. Si on est là, c’est grâce à nos un million et demi de chouhada», a confié un Mehdaoui très ému.




    Il a affirmé par la suite que cette consécration montre que «le potentiel local, quand il est bien pris en charge, quand on le met en confiance, il ne peut que satisfaire l’opinion publique», avant de se projeter dans l’avenir et la prochaine Coupe du Monde au Qatar dans deux ans.




    «Nous avons atteint un certain niveau, nous allons travailler pour la prochaine Coupe du Monde au Qatar dans deux ans pour défendre notre titre et prouver que l’Algérie est une nation de football qui sait utiliser ses moyens quand il le faut, au moment qu’il faut et à l’endroit qu’il faut», a-t-il conclu.




    Les acteurs principaux de l'exploit, les joueurs, se sont également exprimé par la voix du portier de la JS Kabylie, Mourad Berrefane, irréprochable durant la finale lors de laquelle il aura brillé. Le dernier rempart algérien dira : «Nous étions tous solidaires, les joueurs étaient comme des frères, nous avons fait un parcours extraordinaire. Cette consécration mondiale est le fruit de notre travail. J’espère que cette médaille d’or n’est que le début».




    Décisif en demi-finale, lors de la séance des tirs au but et en finale où il a effectué des arrêts importants, Berrefane rajoutera : «Nos débuts en compétition (défaite 1-0 face au Brésil) ont été difficiles mais heureusement que le staff technique a réussi à retaper notre moral. C’est maintenant que le vrai travail va commencer car nous avons un titre à défendre (dans deux ans au Qatar)».




    Pour sa part, l’attaquant du MC Alger Mohamed Amroune, pas en réussite en finale mais auteur de quatre buts dans les matches précédents, affirmera que la sélection algérienne est «entrée dans l’histoire du football militaire et du football algérien» grâce à sa médaille d’or remportée à Rio de Janeiro : «Nous avons procuré de la joie au peuple algérien. Cette consécration n’est pas venue toute seule, nous nous sommes bien préparés, nous avions beaucoup d’espoir pour aller loin dans le tournoi».




    Pour Amroune, la force de la sélection algérienne militaire réside dans le groupe : «Nous étions vraiment solidaires. On a été une vraie famille, c’est ce qui nous a permis d’aller loin, la volonté y était, nous avons fait ce que nous avions à faire».




    Une réception officielle sera organisée en leur honneur dans les «tout prochains jours» par le commandement de l’Armée nationale populaire (ANP), selon le général-major Zerrad Chérif.




    Au salon d’honneur de la base aérienne de Boufarik, les membres de la délégation ont longuement fêté les médailles arrachées brillamment à Rio avec des «one two three viva l’Algérie» et «marohnach enhawso rohna enjibouha (on n’est pas parti en vacances on est allé ramener la coupe !)» :A5: .




    DZfoot.com (avec APS)