La situation en Tunisie

Les messages antérieurs au 01 juillet 2017 ont été déplacés dans le forum archive disponible dans le menu en haut de la page.
  • Quote from ousta

    et moi je penses qu'il est interdit de critiquer la nahdha et seulement chanter ses louanges , deja la tv nat est tout en bleu :whistling:


    Non tu peux critiquer En Nahda (je parle de critiques objectifs et pas de procès d'intentions ou de mensonges)par contre les blasphèmes et les provocations à 2 dourous tu gardes çà pour toi...




    Pour ce qui est des journalistes;la majorité d'entre eux sont des khobzistes donc ne m'étonne pas de voir certains retournements de vestes;tu leur mettrais El Hachemi comme président qu'ils arriveraient à faire la danse du ventre autour de lui.

  • Quote from AbdelT

    Régime parlementaire : (90)Ennahdha, (5)PDM, (3)PCOT, (2)Al Watad = 100 sièges


    Régime semi-parlementaire : (30)CPR, (21)Ettakatol, (17)PDP, (4)Afek Tounes = 78 sièges


    Régime présidentiel : (19)Al Aridha, (5)L'Initiave = 24 sièges






    Le PDP est pour un régime présidentiel je crois non ?




    Puis, si El Aridha change de stratégie pour un régime semi-présidentiel, la balance peut basculer en leur faveur.




    Tu as oublié les indépendants et les partis satellites aussi !




  • Non, le PDP est pour le régime semi-présidentiel !






    http://www.jidtunisie.net/2011/10/pdp-nous-sommes-prets.html


    Quote

    En exposant son plan politique, le fondateur du PDP a opté pour le régime semi-présidentiel, qui selon ses dires, garantit un équilibre des pouvoirs entre le président et le parlement.

  • Quote from tarak93

    Non tu peux critiquer En Nahda (je parle de critiques objectifs et pas de procès d'intentions ou de mensonges)par contre les blasphèmes et les provocations à 2 dourous tu gardes çà pour toi...




    Pour ce qui est des journalistes;la majorité d'entre eux sont des khobzistes donc ne m'étonne pas de voir certains retournements de vestes;tu leur mettrais El Hachemi comme président qu'ils arriveraient à faire la danse du ventre autour de lui.


    ou tu les as vu les blasphémes et les provocations a 2 dourous , déja tu te permets d'utiliser un langage grossier et tu te poses en donneur de leçons :whistling: , je vais critiquer qui je veux et je ne vais pas demander ta permission pour ça

  • Quote from aigletaragi

    tu sais Tres bien que les salafistes extremistes sont une extreme minorite fi tounes et que leurs discours na aucun echos sur la societe et tu le sais bien laissons travailler ennhada et on jugera apres evitons les proces d intention ghannouchi est quelqun de Tres respecte dans le monde arabomusulman des amis dz et marocains lon ecoute plusieurs fois a la tele ils mon dis c est une sacre tete pensante et parle Tres bien l arab et la coherence de son discours meme les dz me disent que compare aux bourricots du FIS ghannouchi fait figure d intelectuel




    Je suis d'accord avec ce que tu dis, peut être que les dirigeants d'ennahdha sont les plus aptes a combattre l'extrémisme, qui sait.




  • El Aridha sont pour un président, qui doit habiter à cité ettadaman :clapclap:




  • c'est un pouvoir semi présidentiel, le président est élu par le peuple, de toute façon, il n'y a pas de système parfait. Les français pensent que le leurs est parfait, mais tu as le FN à 20% absent du parlement, ce qui nous arrange, mais par très démocratique.

  • Quote from TTC

    Je trouve que celui qui a préparé la liste des victimes de la révolution, mérite un carton rouge.




    Ceux qui incitent les citoyens a casser des propriétés publiques doivent être poursuivis et punis sévèrement.


    Je suis d'accord avec mais il faut ignorer la responsabilité du président de l'assemblé


  • ta remarque est déplacée !

  • Quote from TTC

    El Aridha sont pour un président, qui doit habiter à cité ettadaman :clapclap:


    :D 7lowa hadhi plus populiste et démago que Hachmi,tu meurs

  • Quote from tarak93

    Non tu peux critiquer En Nahda (je parle de critiques objectifs et pas de procès d'intentions ou de mensonges)par contre les blasphèmes et les provocations à 2 dourous tu gardes çà pour toi...




    Pour ce qui est des journalistes;la majorité d'entre eux sont des khobzistes donc ne m'étonne pas de voir certains retournements de vestes;tu leur mettrais El Hachemi comme président qu'ils arriveraient à faire la danse du ventre autour de lui.


    Ya tarak allah allah alik tu mas evite de repondre :clapclap:

  • Quote from TTC

    Je trouve que celui qui a préparé la liste des victimes de la révolution, mérite un carton rouge.




    Ceux qui incitent les citoyens a casser des propriétés publiques doivent être poursuivis et punis sévèrement.


    Apparament il y a le fait que les chou7ada de Kasserine aient été oublié dans le discours mais il y a aussi le fait qu'il y a eu la publication des résultats du coucours de l'usine de phosphate fi Gafsa qui a emflamné les choses.J'ai vu quelques vidéos sur facebook ou l'armée se fait caillaser.




    http://www.gnet.tn/revue-de-pr…re-ouest/id-menu-958.html




    Des troubles ont éclaté mercredi dans des localités du Centre-Ouest de la Tunisie, notamment à Kasserine, où les forces des sécurité ont tiré en l'air et fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser des milliers de manifestants, a-t-on appris de sources syndicale et policière.


    Des milliers de personnes ont manifesté à Kasserine (350 km de Tunis) pour protester contre "l'oubli des martyrs" de leur ville dans l'hommage rendu aux morts de la révolution lors de la première réunion de l'Assemblée constituante mardi, a indiqué à l'AFP Sadok Mahmoudi, dirigeant syndicaliste.




    Soixante seize personnes "blessées" par des gaz lacrymogènes ont été admises à l'hôpital de la ville, a indiqué une source médicale.




    La citation des noms des "martyrs de la révolution" avait été improvisée lors de la cérémonie inaugurale de l'assemblée constituante, à la demande d'un élu qui en a fourni la liste.




    Le ministère de l'Intérieur a confirmé les incidents de Kasserine et fait état de troubles à Thala et Feriana, deux localités de cette même région, ainsi qu'à Gafsa, ville minière située à 350 km au sud-ouest de Tunis.




    Selon M. Mahmoudi, environ 4.000 personnes se sont rassemblées "spontanément" devant le siège régional de l'Union générale tunisienne du travail (Ugtt, centrale syndicale) à Kasserine pour une manifestation pacifique, qui a dégénéré lorsque des manifestants ont tenté de forcer les portes de la prison et jeté des pierres sur les forces de sécurité.




    Celles-ci ont riposté en tirant des balles en l'air et des grenades lacrymogènes pour disperser les protestataires qui ont brûlé des pneus sur la place et l'avenue centrale de la ville, a ajouté le secrétaire général du syndicat régional.




    "Kasserine a payé un lourd tribut à la révolution et l'oubli de ses morts par les élus du peuple est inacceptable", a affirmé M. Mahmoudi. Selon lui, la liste citée à l'assemblée ne mentionnait que sept morts sur 23 tombés dans la région de Kasserine.




    Selon un témoin, un dépôt de marchandises de Kasserine a été pillé.




    Des renforts militaires sont arrivés sur place et la ville était quadrillée mercredi soir.




    Des manifestants ont brûlé des pneus à Feriana et d'autres ont incendié mercredi soir les équipements d'un district de la gendarmerie.




    L'armée a tiré des salves en l'air pour les empêcher de saccager les locaux de la sous-préfecture, a indiqué le porte-parole de ce ministère Hichem Meddeb.




    A Oum Laraies, une localité minière de Gafsa (centre-ouest), des manifestants ont vandalisé mercredi soir des bâtiments et se sont attaqués au siège des recettes des finances, a indiqué M. Meddeb.




    Des sit-in ont été observés ces derniers jours par des chômeurs devant la Compagnie de phosphates de Gafsa, principal employeur de cette ville, qui a connu de graves troubles en 2008.