Qualif CAN 2017, Tunisie-Togo: 1-0 (Msakni)

  • Cité parmi les joueurs ciblés par le sélectionneur national du Togo a la suite des confrontations contre l'Ouganda.Floyd Ayité ne compte pas rater le rendez-vous contre la Tunisie. L'attaquant de Bastia n'avait pas fait le déplacement de Kampala.


    Au plus fort de la crise que traversait le pays, les différentes équipes nationales du Togo ont vu leur performance en baisse. L’équipe A des Eperviers avait perdu ses muscles face à l’Ouganda en éliminatoires de la coupe du monde 2018 et le moral était au plus bas avec les cadres de l’équipe qui boudaient le sélectionneur et l’équipe.


    Mais le nouvel Exécutif élu le 13 février 2016 à la Fédération Togolaise de Football (FTF) semble remonter les bretelles à l’équipe nationale et la plupart des joueurs. Certains cadres ont retrouvé la verve et ont été approchés par la FTF. Reste à régler les humeurs d’un sélectionneur dont les pratiques et les méthodes sont contestées avant la double confrontation, décisive pour la suite de ces éliminatoires.

  • "Il faut arrêter de dire que tout va mal"-Wadii Jarii

    Après Jalel Tekaya, le deuxième candidat à la présidence de la Fédération Tunisienne de Football, Wadii Al Jari a tenu un point de presse, mercredi matin, afin de présenter sa liste : "Il faut arrêter de dire que tout est noir" a-t-il déclaré avant de faire un bilan des quatre années passées à la tête de la FTF.


    Etat des lieux : Al Jari a tenu à parler de la situation actuelle avant d'évoquer l'avenir : "J'entends tous les jours que rien ne va depuis l'arrivée du bureau fédéral actuel et que le football tunisien a touché le fond. Pourtant, les chiffres ne confirment pas ce que racontent ces gens" a-t-il souligné.


    DNA : Après avoir présenté les membres de sa liste, le président de la FTF a analysé la situation selon les secteurs. En premier lieu, il a parlé de la Direction Nationale d'Arbitrage. Selon le rapport présenté, le nombre d'arbitres est passé de 711 en 2011 à 1413 en 2015. La moyenne d'âge est passée de 38.41 à 25.42 : "Quand l'arbitre débute à 25 ans, il sera expérimenté et compétent à 38 ans. Aujourd'hui, la moyenne d'âge des arbitres internationaux est de 35.5 ans alors qu'elle était de 42 ans en 2011. Nos arbitres ont été désignés à l'étranger à 77 reprises en 2015 alors qu'en 2011, il n'y a eu que 32 désignations. Les erreurs d'appréciation existent mais cela ne veut pas dire que le secteur va mal".


    Direction Technique Nationale : Al Jari a, ensuite, attaqué le dossier de la DTN. Selon le rapport présenté, 325 entraineurs ont décroché des diplomes entre 2008 et 2012. "Un chiffre qui a plus que triplé entre 2012 et 2016 puisque 1013 coachs ont eu leur diplome ces 4 dernières années. Le nombre d'entraineurs qui ont suivi des stages de recyclage est passé de 60 à 486 tandis que ceux qui ont obtenu un diplome CAF sont passés de 460 à 953".


    A propos des sélections et du championnat : Malgré la non-qualification aux JO 2016, au Mondial 2014 et aux demi-finales de la CAN 2015, Wadii Al Jari a refusé de parler d'échec, déclarant que les résultats n'étaient pas meilleurs avant : "En mars 2012, la Tunisie était classée 56ème mondiale et 8ème sur le plan africain. Aujourd'hui, elle occupe la 48ème place mondiale et 6ème africaine. Dans le classement IFFHS, notre championnat est passé de la 52ème à la 26ème place mondiale et de la 5ème place sur les plans africain et arabe à la première en 2016. En ce qui concerne les sélections, l'Equipe Olympique a quitté les éliminatoires dès le premier tour en 2011 alors qu'elle s'est classée 5ème lors de la CAN cette année. Nous n'avons pas réussi à nous qualifier aux JO2016 mais l'équipe n'était pas décevante. Il ne faut pas oublier qu'elle a décroché la médaille de bronze lors des derniers jeux méditerranéens. La sélection U20, qui n'avait pris part à aucun tournoi, a réussi à remporter le championnat arabe en 2012 en Jordanie. Quant à l'U17, elle a remporté le championnat arabe en 2012, s'est qualifiée à la CAN en 2013 et terminé troisième. Elle a pris part au mondial 2013 et s'est même qualifiée au second tour. Prochain objectif ? Récupérer le centre de Borj Cedria afin d'assurer le suivi des U17 qui stagnent dès qu'ils rejoignent leurs clubs. Ces derniers auront à choisir entre les faire jouer avec les séniors ou les laisser finir leur formation au centre pendant deux autres années".


    Al Jarii a ensuite parlé de la sélection A : "Il faut être objectif ! Lorsque nous avons affronté le Cameroun pour une place au mondial 2014, l'équipe avait bien joué à l'aller. Le coach et les joueurs étaient les héros de la rencontre. Nous avons pris 4 buts lors du match retour et c'est moi qui étais pointé du doigt. Ce n'est pas le bureau fédéral qui marque des buts ou qui lâche une balle qui permet à l'adversaire de marquer. Notre tâche est de tout mettre en oeuvre pour que l'équipe se prépare dans les meilleures conditions. Les équipes africaines sont devenues plus difficiles à battres et leurs effectifs sont pleins d'expatriés habitués au haut niveau. En Tunisie ? Nous n'avons que Khazri et Abdennour qui connaissent vraiment le haut niveau. Malgré cela, la Tunisie fait toujours partie des meilleures équipes. Maintenant, il faut aller chercher les jeunes talents qui évoluent à l'étranger. Il faudra également être solidaires. L'Algérie était absente pendant 25 ans. L'équipe qui a été battue par la Tunisie lors de la CAN, s'est qualifiée au mondial avec les mêmes joueurs, staff et bureau fédéral. Ils étaient solidaires et ont tout fait pour que l'équipe réussisse. Je suis optimiste, nous sommes capables de nous qualifier au mondial 2018. Vous pouvez me détester mais aimez la Tunisie comme ce fut le cas en 2004".


    Des changements s'imposent : S'il est réélu, Al Jari compte demander à l'ARP de changer les lois afin de permettre aux clubs d'avoir plus de rentrées d'argent. Certains stades devraient avoir le gazon artificiel, selon lui "ça ne sert à rien de dépenser chaque année pour refaire la pelouse de certains stades. La solution ? Dépenser 500 mille dinars et avoir un gazon artificiel. En ce qui concerne le calendrier, il ne faut pas se comparer aux pays européens. Quand une équipe espagnole joue en France, elle rentre 1 heures et demie après. Quand une équipe tunisienne joue au Mali, elle rentre deux jours après. La solution pour permettre aux joueurs de respirer est de passer à 14 clubs ou de jouer les playoffs. Mais il faut que les choses changent sinon nos joueurs ne pourront pas briller plus que trois ans".

  • Des sources ont assuré à Mosaïque FM que le milieu de terrain franco-tunisien Larry Azouni a reçu aujourd'hui, 2 mars 2016 son passeport tunisien.


    Azouni a signé un engagement pour porter les couleurs de la sélection nationale tunisienne. Cet engagement permettra à la FTF d'envoyer une demande à la FIFA pour lui permettre de jouer avec les Aigles de Carthage.


    Notons que Larry Azouni a évolué au sein de l'équipe de France junior.


    Il est né le 23 mars 1994 à Marseille et il évolue avec Nimes (Ligue 2). Il a pris part à 22 matchs avec son équipe. Il a inscrit un doublé contre Nancy. Azouni a marqué un des plus beaux buts de cette saison en France.

  • laabichi choaya fel l'OL zakaria laabidi k9bel ment taychou fel banou ?

    Il commence à gratter quelques minutes de jeu avec l'équipe première de l'OL, il a même fait son entrée contre le PSG à la 87ème minute, on va pas attendre qu'il soit titulaire indiscutable et qu'il soit courtisé par le Real ou Man U pour commencer à penser à le pré-convoquer, par contre, dès qu'un joueur local réussisse un dribble contre Ben Guerdane ou Kasserine, il est convoqué avec l'EN!!!

  • L’étonnante trajectoire du dernier baby Gone Zakarie Labidi


    Le centre de formation de l’Olympique Lyonnais, voilà, avec le Parc OL, la grande fierté de Jean-Michel Aulas. Très performante, l’académie lyonnaise produit depuis plusieurs années des espoirs performants, d’Alexandre Lacazette à Aldo Kalulu en passant par Maxime Gonalons, Corentin Tolisso ou Jordan Ferri. Zakarie Labidi s’inscrit dans cette tradition. Le jeune gaucher de 21 ans commence à pointer le bout de son nez en équipe première. Il a ainsi convaincu Bruno Genesio de lui offrir deux entrées en jeu en Ligue 1, contre Lille (1-0, 27e journée) puis Paris (2-1, 28e journée). Un dernier match dont il se rappellera longtemps. « C’était pour moins de cinq minutes, mais c’était un moment incroyable, car c’était la première fois que je jouais dans ce nouveau stade, avec cette grande victoire au bout », a-t-il apprécié dans les colonnes du Progrès avant de poursuivre.


    « J’étais concentré sur ma mission, occuper le couloir gauche, sachant qu’on était passé depuis quelques minutes en 5-4-1. Ce n’est qu’à la fin du match, que j’ai vraiment réalisé ». L’ex-international tricolore U19, meilleur buteur de la réserve en CFA avec 8 réalisations en 14 apparitions, savoure, et ce, même s’il est obligé de changer de poste pour faire son trou avec les professionnels. « Mais depuis janvier, Bruno Genesio a demandé à ce qu’on me fasse jouer arrière gauche, car il voulait m’intégrer à ce poste dans les séances d’entraînement avec le groupe pro. Je jouerai où on me le demande pour ne rien regretter. Quand on ne joue pas, c’est dur de ne pas se perdre. J’ai déjà beaucoup attendu et mes deux blessures (une lésion de la syndesmose de la cheville et un claquage) la saison dernière m’ont pénalisé pendant plus de quatre mois », a confié le Gone.
    Alors qu’Henri Bedimo (31 ans) est en fin de contrat à l’issue de la saison, le natif de Villeneuve-La-Garenne, lié à son club formateur jusqu’en juin 2017, espère marquer des points au poste de latéral gauche pour, pourquoi pas, poursuivre l’aventure la saison prochaine. Un destin inattendu puisque l’attaquant polyvalent de formation était sur le point de partir en janvier avant d’être finalement retenu. « Des discussions pour un prêt avaient été entamées, puis on m’a dit que je devais rester », a expliqué celui qui est déjà sollicité par l’Algérie et la Tunisie, pays d’origine de ses parents. Qu’on se le dise, le patient Zakarie Labidi est donc bien parti pour suivre les traces des autres espoirs rhodaniens aujourd’hui cadres de l’équipe première. Pour le plus grand bonheur de JMA.

  • Il commence à gratter quelques minutes de jeu avec l'équipe première de l'OL, il a même fait son entrée contre le PSG à la 87ème minute, on va pas attendre qu'il soit titulaire indiscutable et qu'il soit courtisé par le Real ou Man U pour commencer à penser à le pré-convoquer, par contre, dès qu'un joueur local réussisse un dribble contre Ben Guerdane ou Kasserine, il est convoqué avec l'EN!!!

    c'est pas parce que tu est formé dans un grand club de france que tu est forcément un joueurs talentueux comme ragued !
    ce dernier a été formé au psg ,et bein ça a fait de lui un joueur titulaire au esperance saint germain de tunis .
    mais maintenant zakarias laabidi "laabchi" sera t'il capable de faire mieux que ragued accepté des terrain comme ben guerdene ou a kaserine et d'autre stade de champ de patate d'afrique ,j'attend seulement de voir ...inchallah khir lel muntakhab


    certain avant de senflamé ,il devrait espéré qu'il nous font pas une allagui,benhatira,chahed,taider,benkhalfallah,mikari,aleadine,ragued,nater
    un match respectable oumba3d tafi narou !!!!9alou expatrier


    pour moi mis a par chedly,nafti,namouchi,benachour,bensaada et bouzaine et boumnijel les seul a avoir fait des match exceptionel en EN ma ritch 7aja behia des autre expatrier quoi !



    ps : le talent tu la ou tu la pas ,c'est un don ,pro ou pas ,formé dans un grand club ou pas ...sava pas te faire de toi un grand joueurs a moins qui rakboulék 9at3a mbalfta .

  • je dirais on A une echeance sans avoir de match prepqratoire qui la precede donc on peut pas apporte des changement radicale par rapport par rapport au groupe du dernier stage de equipe je pense qu il sera oblige de garder le meme groupe en integrant deux trois joueurs :la question quon doit se poser elle porte pas sur laliste entiere mais sur
    les changements qui seront apporte deux trois nouveau joueurs je pense qu on aura pas un grand changement dans la liste malgres que apart max cinq joueurs du championat les autres il ont pas niveau on a se quon merite comme equipe on forme pas de jeunes le foot tunisien gerer par des magouilleur a court termes on a une qualif a joue avec la liste actuel on ira null part en plus les supporteurs il sont loin detre objectif :
    fan est il vont mettre leur joueur bguir etc....
    Fan css meriah etc


    Fan ca :hdadi etc
    fan Ess lahmer etc
    Mais est se que les joueurs ont il le niveau bin quelque un et il sont pas exceptionel non plus championat avec de joueur surstime
    Mais aujourdhui a ton le choix a ton une alternative a ces nullars

  • en tout cas poste par poste ,il sont loin d'être une bonne alternatif ceux d'europe, encore moins ,les remplacent .