TF - Coin Des Nabbaras [2018-2019]

  • Me dérange je dirais pas ça, mais je ne les considère pas comme amis de l'islam comme le font beaucoup de naïf. En tout cas, on connaît la guerre mené par l'Empire russes orthodoxe contre l'Empire ottoman, et le massacre de ces deniers en ce qui concerne les minorités musulmanes tatar ou les musulmans du Caucase que ce soit il y'a 2 siecles où il y'a 20 ans, et aujourd'hui leur soutiens a Poutine dans cette croisade, dans tout les cas, moi je sais que dans ces temps flou, on doit se rappeler nos traditions, et nos traditions nous disent de pas leur faire confiance a eux et aux juifs, qu'ils soient catholique, protestants, ou orthodoxe, ils ne nous aimes pas (après je generalise pas ,y'a beaucoup de gens biens dans tout ceux que j'ai cité, on doit avoir des relations courtoise avec eux tous, mais sans tomber dans la fraternisation naïve)

    Les musulmans ne se sont-ils pas emparé par la force de Constantinople et ont fait des razzias en Europe de l'est ?

    Je parle de l'empire Ottoman

    J'ai déjà eu l'occasion d'en parler avec un religieux orthodoxe serbe et il m'avait assuré que les orthodoxes n'avaient en général pas d'animosité particulière envers les musulmans.

  • C'est une bande de Vaux riens , le jour où les musulmans refonderont leur califat ce sera pas en se faufilant ou en négociant avec eux , ce sera avec des bonhommes sur le terrain et il verra que ni lui et ses amis ni la gauche ne sont les amis des musulmans, et on verra s'il jouera le guerrier. C'est aussi ça les conséquences de la désunion des musulmans sunnites, on se fait sermonner par plus bas que la plus sale des ordures...

    En l'état des choses c'est pas pour aujourdui loin de la vue les divisions profondes du monde musulman un perse ou un turc n'accepteront jamais un calife arab et vise versa les arabes n'accepterons jamais un calife perse ou turque, je pense si califat il y a sa sera dans bien des siècles quand le tribalisme et le régionalisme auront disparu

  • En l'état des choses c'est pas pour aujourdui loin de la vue les divisions profondes du monde musulman un perse ou un turc n'accepteront jamais un calife arab et vise versa les arabes n'accepterons jamais un calife perse ou turque, je pense si califat il y a sa sera dans bien des siècles quand le tribalisme et le régionalisme auront disparu

    Ou quand l'humanité sera décimé à 80%....

  • En l'état des choses c'est pas pour aujourdui loin de la vue les divisions profondes du monde musulman un perse ou un turc n'accepteront jamais un calife arab et vise versa les arabes n'accepterons jamais un calife perse ou turque, je pense si califat il y a sa sera dans bien des siècles quand le tribalisme et le régionalisme auront disparu

    Turc et perses seulement ?

    Ti houma jirenhom les syriens n'accepteront pas 3alli sar fihom , les irakiens mchew minhom , ti houma les maghrébins n'accepteront pas , ti hia 3ala jard coupe du monde , ces saoudiens et leur bras droit les caniches emiratis ont préféré voter lel USA 3ala 7seb nos frères marocains.

    Ah ces ricains ... leur monnaie : diviser pour mieux régner ...

  • Une athlète tunisienne du nom de Imen Chatbri a été retrouvé morte en Italie, son corps a été découvert inerte sur un quai de seine à Rome.

    athlete-tunisienne-italie.jpg



    Imen Chatbri buttata già da Ponte Sisto? In un video si vede il killer



    di Lorenzo Briotti


    Pubblicato il 10 maggio 2019 9:49 | Ultimo aggiornamento: 10 maggio 2019 9:58
    Imen Chatbri buttata già da Ponte SistoImen-Chatbri.jpg



    Imen Chatbri buttata già da Ponte Sisto? In un video si vede il killer. nella foto: un fermo immagine della vicenda raccontata da Chi L’Ha Visto

    ROMA – Imen Chatbri, la donna di 37 anni di origine tunisina trovata morta a Roma sulla banchina del Tevere, vicino a Ponte Sisto, la notte fra il primo e il 2 maggio, non si è suicidata e non è scivolata per sbaglio. Qualcuno l’avrebbe spinta giù dal parapetto del lungotevere per venti metri. E la scena è stata immortalata in un video di cui parla il quotidiano Messaggero, e che sarebbe stato ricostruito grazie a diversi spezzoni presi dalle telecamere di sorveglianza della zona.

    Gli investigatori stanno cercando ora di dare un volto all’uomo che l’avrebbe pedinata, finendo poi per scaraventarla giù. Si tratterebbe di un uomo che conosceva secondo gli inquirenti, qualcuno con cui la sera della sua morte aveva passato del tempo insieme in un bar a piazza Venezia.

    Imen, dopo aver salutato questa persona, sarebbe stata seguita di nascosto fino al punto in cui è morta. Una volta arrivata all’altezza di Trastevere, la 37enne si sarebbe fermata a guardare il fiume sul parapetto di Lungotevere dei Vallati con i gomiti appoggiati sul travertino, forse per riprendersi un po’ dall’alcol ingerito poco prima. E’ proprio questo il momento in cui l’uomo che l’ha pedinata si sarebbe scagliato contro la tunisina, afferrandola per le caviglie e facendola così cadere di sotto per circa 20 vetri.

    Una volta giù, l’uomo avrebbe messo in scena una rapina, sistemando la borsa dietro la testa della vittima. Già secondo i primi rilievi, il corpo della 37enne non presentava segni di violenza compatibili con un’aggressione o una colluttazione. Il video chiarirebbe ora la dinamica.

    Imen, scondo quanto presumono gli inquirenti, non sarebbe nemmeno riuscita vedere il volto del suo assassino, forse uno sbandato, che ora è ricercato. Si tratta di una vera e propria caccia all’uomo di cui però non si conosce l’identità. La procura però, appena accertato che il decesso dell’ex campionessa di giavellotto fosse stato procurato da qualcuno, ha cambiato l’ipotesi di reato da omicidio colposo in omicidio volontario premeditato.

    Si sta ora passando a setaccio ogni dettaglio della vita della donna, cercando così di risalire all’identità dell’omicida. Pur non escludendo nessuna pista, gli investigatori escludono che possa essere stata l’ultima persona con cui Imen ha avuto una breve frequentazione. Resta da capire chi abbia voluto uccidere Imen Chatbri: la vittima, infatti, dopo una separazione dal marito e un passato burrascoso, aveva trovato un nuovo lavoro in palestra, come istruttrice. E infatti la sera della sua morte aveva con se il borsone della palestra,

    Imen aveva una sorella con cui parlava spesso. Sauhir, questo il suo nome, dopo la morte della sorella, ha detto: “A me raccontava tutto se avesse avuto qualunque tipo di problema me lo avrebbe raccontato come ha sempre fatto. Se qualcuno l’avesse minacciata o importunata l’avrei saputo. Noi non abbiamo mai creduto al suicidio e adesso vogliamo la verità. Vogliamo sapere chi è stato a ucciderla. Imen merita giustizia”.

    Fonte: Repubblica, Ansa


    https://www.blitzquotidiano.it…-omicidio-killer-3035975/

  • Tu rentres quand azerty ?

    Je fais une escale sur ataturk aéroport le 13 juillet prochain avant de rejoindre tunis

    je suis à Bursa et non Istanbul mais promis si je serais a istanbul a cette date j'irais a l’aéroport :thumbup:


    inchalah le mois d'aout je serais en Tunisie pour des vacances cette fois parce qu'il y a un mois j'y etais mais pour travail et j'ai pas bien profité.

  • faudra pas ce plaindre si le prix des billets s'envole surtout en haute saison (business is business)


    moi ce que j'attend impatiemment c'est l'open sky, ca fait 15 ans que l'on en parle, ce n'est pas pour demain, mais le jour ou ça sera fait, les prix seront ultra compétitif (Imaginez un A/R avec easy jet à 60 euros:love: )

    tu peux encore attendre, le syndicat de tunisair ne laissera jamais faire

  • Michel Houellebecq décoré de la Légion d'honneur par Emmanuel Macron


    5c92d42c24000086064ddcfd.jpeg


    "On peut certainement rester en vie en étant simplement animé par un sentiment de vengeance; beaucoup de gens ont vécu de cette manière. L’islam avait brisé ma vie, et l’islam était certainement quelque chose que je pouvais haïr; les jours suivants, je m’appliquai à éprouver de la haine pour les musulmans. J’y réussissais assez bien, et je recommençai à suivre les informations internationales. Chaque fois que j’apprenais qu’un terroriste palestinien, ou un enfant palestinien, ou une femme enceinte palestinienne, avait été abattu par balles dans la bande de Gaza, j’éprouvais un tressaillement d’enthousiasme à la pensée qu’il y avait un musulman de moins. Oui, on pouvait vivre de cette manière."

    D6DCaGoWkAACg19.jpg:large


    Yamada Torajirō (山田 宗有?) (23 août 1866 - 13 février 1957) est un maître de thé et homme d'affaires japonais qui a significativement contribué aux relations entre le Japon et la Turquie au même titre que Nakamura Kenjirō et Noda Shotarō. Converti à l'Islam sous le nom d'« Abd al-Khalil », il est l'une des premières personnes japonaises à effectuer cette démarche et à faire le pèlerinage à La Mecque depuis Kōtarō Yamaoka en 1909.


    Il arrive à Istanbul en 1892 dans le but de remettre des dons aux familles des victimes du naufrage de l'Ertuğrul au large des côtes du Japon et y restera pendant 22 ans jusqu'en 1914. Bien qu'il n'ait pas été capable d'assurer des intérêts politiques ou économiques importants du Japon à Istanbul, son activité provoque le début d'une période d'intensification des contacts entre les deux pays. Il introduit ainsi la culture japonaise en Turquie et écrit de nombreux ouvrages sur ce pays après son retour au Japon. Son travail est considéré comme une base fondamentale des bonnes relations entre le Japon et la Turquie jusqu'à nos jours.

    L’émirat de Bari, ou l’islam en Italie


    kisspng-emirate-of-bari-escutcheon-coat-of-arms-crest-as-bari-5b523c1f916886.1704931315321159995956-900x360.jpg


    Présents dès la moitié du premier siècle hégirien aux abords de la Sicile, de la Crête ou de Chypre, plus tard en Corse comme sur la Côte d’Azur et des plages d’Égypte au Maroc en parallèle, les musulmans s’étaient longtemps constitués dans en Méditerranée en de multiples petits États, indépendants ou non. L’un d’eux, et sûrement le moins connu : l’Émirat de Bari.


    Lire la suite : https://www.sarrazins.fr/lemir…bari-ou-lislam-en-italie/

  • Michel Houellebecq décoré de la Légion d'honneur par Emmanuel Macron


    5c92d42c24000086064ddcfd.jpeg


    "On peut certainement rester en vie en étant simplement animé par un sentiment de vengeance; beaucoup de gens ont vécu de cette manière. L’islam avait brisé ma vie, et l’islam était certainement quelque chose que je pouvais haïr; les jours suivants, je m’appliquai à éprouver de la haine pour les musulmans. J’y réussissais assez bien, et je recommençai à suivre les informations internationales. Chaque fois que j’apprenais qu’un terroriste palestinien, ou un enfant palestinien, ou une femme enceinte palestinienne, avait été abattu par balles dans la bande de Gaza, j’éprouvais un tressaillement d’enthousiasme à la pensée qu’il y avait un musulman de moins. Oui, on pouvait vivre de cette manière."

    Makhiebou. Il a une tête chitanesque.

  • Michel Houellebecq décoré de la Légion d'honneur par Emmanuel Macron


    5c92d42c24000086064ddcfd.jpeg


    "On peut certainement rester en vie en étant simplement animé par un sentiment de vengeance; beaucoup de gens ont vécu de cette manière. L’islam avait brisé ma vie, et l’islam était certainement quelque chose que je pouvais haïr; les jours suivants, je m’appliquai à éprouver de la haine pour les musulmans. J’y réussissais assez bien, et je recommençai à suivre les informations internationales. Chaque fois que j’apprenais qu’un terroriste palestinien, ou un enfant palestinien, ou une femme enceinte palestinienne, avait été abattu par balles dans la bande de Gaza, j’éprouvais un tressaillement d’enthousiasme à la pensée qu’il y avait un musulman de moins. Oui, on pouvait vivre de cette manière."

    Cette chose n'es absolument pas normal il a des problèmes psychomoteur

  • Vous parlez de l'état désastreux de Tunisair, mais bizarrement, personne ne met en cause Ennahdha dans cette affaire. Qui, je rappelle, après la révolution, (après avoir pris le pouvoir en se faisant passer pour de bons musulmans qui ont peur de Dieu et qui ne seront donc pas avides de pouvoir et d'argent) a recruté massivement du personnel au sein de Tunisair, qui avait pourtant déjà assez d'employés. Et où en sommes nous aujourd'hui ? Le coût du personnel est bien trop elevé et la compagnie est au fond du trou.


    Pour créer des emplois fictifs à ses petits protégés, quoi de mieux que la compagnie nationale ? Il en faut pour tout le monde, faut faire croquer les amis, ben ali est parti.

    Maintenant qu'ils se sont assez remplis les poches, on cherche à licencier pour limiter un peu la casse. :pouce:

  • Vous parlez de l'état désastreux de Tunisair, mais bizarrement, personne ne met en cause Ennahdha dans cette affaire. Qui, je rappelle, après la révolution, (après avoir pris le pouvoir en se faisant passer pour de bons musulmans qui ont peur de Dieu et qui ne seront donc pas avides de pouvoir et d'argent) a recruté massivement du personnel au sein de Tunisair, qui avait pourtant déjà assez d'employés. Et où en sommes nous aujourd'hui ? Le coût du personnel est bien trop elevé et la compagnie est au fond du trou.


    Pour créer des emplois fictifs à ses petits protégés, quoi de mieux que la compagnie nationale ? Il en faut pour tout le monde, faut faire croquer les amis, ben ali est parti.

    Maintenant qu'ils se sont assez remplis les poches, on cherche à licencier pour limiter un peu la casse. :pouce:

    vous voulez insulter nahdha pour rien


    en faite apres revolution elbeji et pour abaisser la tension chez les chomeurs ( a l'origine de revolution) a permet aux jeunes d'acceder au fonction publique sous formes de stagaires ( hadhayer et alyet) malheuresement pour tunisair la majorité des adherents etaient des diplomes


    apres 5 ans l'etat etait obligé de signer des CDI pour ces pauvres de coup tunisair se trouvait avec plus des cadres au buraux que des gens de terrain et duckers



    tunisie autoroute : vit le meme probleme que tunisiair apres la signature des CDI , les emplyées ont refusé de travailler dans les caisses de payage puisqu'ils sont diplomé et veulent travailler dans des bureaux


    en santé publique par exemple y avait pas des infirmiers ou des medecins qui ont pu profiter par contre y a un exces des ouvriers et ils se sont reparti sur plusieiurs secteurs ( chauffeurs , sécurité , maintenance , nettoyage ) meme chose pour l education



    le probleme de tunisiair c 'est les salaires de coup on peut faire muter un simple chaffeurs en tunisair a une autre societe , il ne va accepter diviser sa salaire en deux

  • Tunisair : l’aérien tunisien dans la tourmente


    L'annonce d'un plan de suppression de 1 200 postes au sein du pavillon national a secoué la Tunisie. Mais cette seule mesure ne suffira pas à ce que Tunisair relève la tête.


    « Tunisair doit se séparer de 15 % de son effectif », soit 1200 agents sur un total de 7 800 employés, a asséné le PDG de l’entreprise, Ilyes Mnakbi, dans un entretien avec Reuters, publié le 24 août..


    Le dirigeant impute la dégradation de la situation de la compagnie à des recrutements massifs entre 2011 et 2012 mais omet de préciser que, pour l’essentiel, ces recrutement sont la conséquence la réintégration, sous la pression syndicale, des sociétés de catering et de handling au sein de l’entreprise. Une déclaration d’autant plus étonnante que, depuis fin 2015, la compagnie avait entamé un plan de redressement, le second depuis 2003, qui prévoyait le gel des recrutements et le départ de 1 700 personnes – un chiffre ramené ensuite à 1 000 – sous forme de départs volontaires, de mises à la retraite anticipée et de retraites anticipées.


    Lire la suite : https://www.jeuneafrique.com/6…nisien-dans-la-tourmente/