TF - L'Actualité Tunisienne [2019]

Les messages antérieurs au 01 juillet 2017 ont été déplacés dans le forum archive disponible dans le menu en haut de la page.
  • BEN ARFA

    Dans ce cas la tunique dénudée des femmes carthaginoises devrait te plaire également...


    adoum

    1962

    2 hommes inconnus se présentent au palais de Carthage. Ils disent appartenir à une organisation qui lutte contre l'apartheid en Afrique du Sud, l’ANC ...

    Bourguiba les reçoit, les écoute et demande à Bahi Ladgham de les aider dans leur combat.

    L’un de ces hommes s’appelait Nelson Mandela. Un épisode qu’il n’a jamais oublié.

    C’était ça aussi l’instinct politique de Bourguiba.

  • أُسدل الستار مساء اليوم الخميس 14 نوفمبر 2019 على الفصل الثاني من عملية انتخاب نائبيّ رئيس مجلس نواب الشعب الجديد. واسفر الدور الثاني من الانتخابات عن فوز مرشح كتلة الاصلاح الوطني طارق الفتيتي .

    وتحصل الفتيتي على 93 صوتا مقابل 74 صوتا لمرشح ائتلاف الكرامة يسري الدالي .

    وصرحت مريم بن بلقاسم الرئيسة الثانية لرئيس الجلسة بالنتائج مشيرة الى ان عدد الاصوات المصرح بها بلغ 167 صوتا والى ان عدد الاوراق البيضاء35 والى ان عدد الاصوات الملغاة صفر مع تسجيل وجود ظرف فارغ.

    وشهدت الجلسة قبل الاعلان عن النتائج حالة من الفوضى واتهامات اثر شكوك راودت بعض النواب حول عملية الفرز قبل ان يعود الهدوء الى القاعة.

    يذكر انه نم اللجوء الى دور ثان لاختيار النائب الثاني لرئيس المجلس بعد دور اول شهد منافسة بين ممثل ائتلاف الكرنمة يسري الدالي وطارق الفتيتي مرشح كتلة الاصلاح الوطني وليلى الحداد عن حركة الشعب ولم يفضى الى فوز احد منهم بأغلبية.

    يشار الى ان عملية انتخاب النائب الاول لرئيس المجلس التي اجريت امس الاربعاء اسفرت عن فوز مرشحة كتلة حزب قلب تونس سميرة الشواشي بعد حصولها على 109 اصوات مقابل 48 صوتا لمرشح حركة الشعب عبد الرزاق عويدات .



    Photo de tunisien.tn.

  • Rached Ghannouchi est devenu président de l’Assemblée des représentants du peuple grâce aux voix de Qalb Tounes, le parti de Nabil Karoui. Ce dernier jurait pourtant qu’il ne ferait jamais alliance avec les islamistes, qu’il a combattus ces derniers mois.

    Fatma Razid avait mis ses espoirs dans l’homme d’affaires. Elle avoue aujourd’hui ressentir « une très, très grande tristesse ». « Franchement, ajoute-t-elle, je n’ai pas compris. On n’a pas compris, j’ai voté Karoui, je suis dégoûtée. »


    https://www.google.fr/amp/s/am…ched-ghannouchi-passe-pas



    Une grosse blague les électeurs de Karoui ;(. Ils font les surpris mintenant...

  • Je m'en fou des carthaginois, c'est pas parce-que la République bourguebienne en a fait le symbole de la Tunisie que je vais suivre le troupeau, j'ai aucun lien ethnique et religieux avec ces gens. C'est plus une anecdote pour moi

  • C'est parce que beaucoup de Tunisiens n'ont pas voté que ces rigolos sont là où ils sont

    Le wallah 7ata ken il y'a eu 90% de participants! Tu vas voter qui? Chouf aka el choix. Quand tu vois Makrouna qui a vendu tous ses élécteurs pour s allier avec Nahdha, tu te dis zeyed, il y'a pas d'espoir.

  • @CFB

    Je viens de terminer de préparer mon gazon pour l’hiver , j’ai taillé mes haies , mes rosiers et quelques branches mortes, vidé et recouvert la piscine , acheté du bois pour la cheminée et planté sous serre quelque semis. Les oranges et les mandarines sont bientôt prêtes...


    et toi tu vas bien ?

  • ''Elle s’appelle Maha. Plutôt, elle s’appelait Maha car elle n’est plus de ce monde, happée par les flots déchaînés de l’oued qui a mis brusquement fin à ses rêves d’écolière. Comme des milliers d’enfants vivant à la campagne, elle parcourait les dizaines de kilomètres la séparant de son école, avec des rêves qui se bousculaient dans sa petite tête et des étoiles plein les yeux à l’idée de devenir un jour médecin, avocate ou institutrice. Mais la force déchaînée de Dame nature en a décidé autrement, brisant net l’espoir, les rêves et le sourire innocent et d’une petite écolière dont le corps frêle et sans vie a été rejeté par l’oued.

    Certains diront que c’est le «destin», la mort ayant croisé le chemin de la petite fille. D’autres accuseront les changements climatiques dont les répercussions se font de plus en plus sentir à travers le monde. Des « Maha », il y en a des dizaines, des centaines, des milliers qui vivent dans les confins de la Tunisie profonde. Malgré la fatigue et les conditions difficiles, leurs rires égrènent joyeusement le chemin de l’école brisant le silence assourdissant de la nature qui les entoure.

    Comme Maha, elles rêvent de vivre des lendemains meilleurs et de sortir de la misère. Mais le laxisme et la négligence des autorités locales qui n’ont rien fait pour améliorer leur quotidien, comme en témoignent, entre autres, l’absence de transport scolaire rural , l’aménagement de barrières de protection…., les fait vivre aujourd’hui sur le fil du rasoir.''


    Imen Haouari

    La Presse