TF - L'Actualité Tunisienne

  • Moi je vous laisse prendre vos responsabilités ^^ google est votre ami !

    Mais je vous déconseille quand même de faire la recherche à table devant votre mère ^^


    Ce terme est utilisé pour dénoncer les excès du libre échange ni plus ni moins mais tant qu'on met ''libre'' devant je n'aurais pas trop de soucis à me faire ^^^^

  • Je ne suis non plus pas un expert en économie mais j'estime que nous sommes suffisamment compétents pour savoir réformer le secteur public sans devoir céder des parts à l'étranger sous prétexte que ce serait le seul moyen pour redresser ce secteur.

    Le libre échange est une réalité mondiale , la Tunisie un petit pays dominé ne peut résister a ce raz de marée , notre politique est façonné dans les ambassades étrangeres , pour Tunisair c'est une société déficitaire et pour la remettre sur les rails il faut licencier au moins 3000 employés ( la moitié ) ce qu'aucun gouvernement ne peut faire .

  • c'est gravissime le démantèlement de notre souveraineté à laquelle nous assistons impuissant.

    Nous sommes devenus une colonie du Golfe, c'est pathétique et honteux.

    Une bande d'incapable apatride !

    Saf Saf

    La Tunisie a été incapable de rembourser le crédit qataris

    Finalement, les crédits tbaddlou investissement ... De ce fait , le Qatar a acquit toute la filiale zitouna (banc, assurance etc) wou haw comme tu viens de dire (ma fi belich) une partie de Tunisair

  • Saf Saf

    La Tunisie a été incapable de rembourser le crédit qataris

    Finalement, les crédits tbaddlou investissement ... De ce fait , le Qatar a acquit toute la filiale zitouna (banc, assurance etc) wou haw comme tu viens de dire (ma fi belich) une partie de Tunisair

    Le remboursement de la dette par la cession d'actifs est un processus qui se préparait depuis longtemps . Il était presque inévitable du moins au vu de la logique des gouvernements qui sont succédés . Ca peut soulager l’étouffement de l'Etat sur le court terme , mais sur le long terme , ça en revient à la cession de la richesse nationale à des prix très compétitif pour des étrangers. Le pays ne fera que s'appauvrir.

  • Le libre échange est une réalité mondiale , la Tunisie un petit pays dominé ne peut résister a ce raz de marée , notre politique est façonné dans les ambassades étrangeres , pour Tunisair c'est une société déficitaire et pour la remettre sur les rails il faut licencier au moins 3000 employés ( la moitié ) ce qu'aucun gouvernement ne peut faire .

    Plus vraiment . Il suffit de voir la guerre commerciale que se font la Chine et les Américains pour comprendre que la chimère du libre échange apte à engendrer la richesse et la prospérité de la planète commence à prendre du plomb sur l'aile .

    Les libre échange arrange avant les multinationale et après les pays ultra-dominant. Tu ne trouvera jamais une clause de libre circulation des personnes dans un traité de libre échange entre un dominé et un dominant . Tout ça sans parler de la catastrophe climatique qu'induit ce truc . Destruction de la biodiversité , une agriculture de l'instant pour un marché bien précis ( il suffit de voir la spécialisation de nos agriculteurs pour les besoins du marché européen qui à terme détruit nos sols ) et j'en passe .

  • Le remboursement de la dette par la cession d'actifs est un processus qui se préparait depuis longtemps . Il était presque inévitable du moins au vu de la logique des gouvernements qui sont succédés . Ca peut soulager l’étouffement de l'Etat sur le cour terme , mais sur le long terme , ça en revient à la cession de la richesse nationale à des prix très compétitif pour des étrangers. Le pays ne fera que s'appauvrir.

    Dima nesm3ou fi les différents gouvernements proposer aux pays qui nous ont fait des crédits de les échanger contre des investissements (loubenet el istithmarat ...) Hana jineha

  • Je partage à 100% l’analyse de chikapa1. car la vision court terme n’est qu’un braquage de la richesse nationale, c’est un peu ce qu’on subit en France avec Alstom, FDJ, les autoroutes... Les hautes autorités anti corruption ne sont jamais au niveau quand il faut enquêter sur la réalité des appels d’offres et des soupçons de favoritisme (car ces actifs sont souvent bradés de façon scandaleuse).

  • Oui mais SafSaf parlait d'une zone de libre échange entre les pays frontaliers que sont la Tunisie et la Lybie et l'Algérie, ça peut être bénéfique, la où ça nous deviens désavantageux c'est avec des pays plus avancé comme l'Europe ou même la Turquie qui sont plus compétitifs et qui nous bouffé clairement.

  • Saied et Tebboune invitent les gouvernements tunisien et algérien à mettre la main dans la main


    Dans un communiqué conjoint publié ce lundi 3 février 2020, le président de la République, Kais Saied, et le président algérien Abdelmajid Tebboune ont appelé les gouvernements des deux pays à se réunir au plus haut niveau pour réfléchir aux moyens d’ouvrir de nouveaux horizons pour le développement des relations bilatérales dans tous les domaines.


    Les deux présidents ont affirmé le partage des points de vue concernant un certain nombre de questions régionales et internationales d’intérêt commun, dont ils ont discuté lors de la réunion tenue hier, dimanche, dans le cadre de la visite de Saied en Algérie. Ils ont également exprimé leur satisfaction du niveau distingué des relations bilatérales, soulignant l’importance d’explorer de nouveaux mécanismes de travail commun qui répondent plus aux aspirations du peuple tunisien et algérien.


    En ce qui concerne la situation en Libye, Saied et Tebboune sont convenus de la nécessité de trouver une solution libyo-libyenne pacifique, sans aucune ingérence étrangère, et de renforcer le rôle des pays voisins, en particulier l’Algérie et la Tunisie, dans la recherche d’un règlement qui bénéficierait au peuple libyen.


    http://www.webdo.tn/2020/02/03…tre-la-main-dans-la-main/

  • La tendances actuel chez les clochards démocratiquement élus c'est validé le gouvernement Fakhfakh quoi qu'il présente faire un trait sur les élections anticipées. Ensuite retiré la confiance et marchander tranquillement.

  • Sinon Ghanouchi ne s'est pas rendu à la réunion avec Fakhfakh aujourd'hui alors que la réunion a été décalé pour qu'il puisse y aller. Behiri l'a remplacé ce qui n'a fait qu'allimenter les rumeurs sur la toile..

Participate now!

Don’t have an account yet? Register yourself now and be a part of our community!