TF - L'Actualité Tunisienne

  • Selon la chaîne TV nationale (Watania 1), l'arrestation de Slim Riahi en Grèce a été confirmée!! Walid Hajjem (Conseiller auprès du Président) a indiqué à la Wataniya 1 qu'il sera rapatrié en Tunisie sur demande de KS.:/

  • Y'a un risque de repartir vers une dictature, déjà que depuis la révolution on s'est progressivement dirigé vers un régime corrompu et un système toujours aussi injuste, j'espère que Kais Saied est une sorte de Napoléon où je ne sais quel dictateur qui va améliorer les institutions de ce pays, et surtout qu'il s'attaque à tour les corrompus

  • Ce ne sera pire qu'avec le Parlement, seulement on dirait que Kaïs Saïd ne sait pas quoi faire pour la suite.


    Oui, c'est ça qui est inquiétant. L'élan d'encouragement va s'essouffler un jour ou l'autre.

    Pour le parlement, il se sera attaqué qu'à Karama au final. Tout les autres partis sont intactes ou presque.

  • Oui, c'est ça qui est inquiétant. L'élan d'encouragement va s'essouffler un jour ou l'autre.

    Pour le parlement, il se sera attaqué qu'à Karama au final. Tout les autres partis sont intactes ou presque.

    En principe il doit présenter une feuille de route et un plan d'action pour le futur ou même un référendum sur la dissolution du Parlement et une nouvelle Constitution rédigée par des experts et approuvée par le peuple, comment il va combattre la corruption et l'évasion fiscale ainsi que le commerce parallèle les trois plaies de l'économie, restructuration de l'administration très bureaucratique et surchargé, et aussi vrai gouffre pour les finances et pourrait il renvoyer en surplus de fonctionnaires ? Bon on est encore dans le flou et le peuple lassé réclame de nouveau la dictature, quoiquon à pas eu vraiment une démocratie

  • En principe il doit présenter une feuille de route et un plan d'action pour le futur ou même un référendum sur la dissolution du Parlement et une nouvelle Constitution rédigée par des experts et approuvée par le peuple, comment il va combattre la corruption et l'évasion fiscale ainsi que le commerce parallèle les trois plaies de l'économie, restructuration de l'administration très bureaucratique et surchargé, et aussi vrai gouffre pour les finances et pourrait il renvoyer en surplus de fonctionnaires ? Bon on est encore dans le flou et le peuple lassé réclame de nouveau la dictature, quoiquon à pas eu vraiment une démocratie


    Je suis pas sur qu'ils demandent un dictature mais plus un régime autoritaire. Je pense quand même qu'ils tiennent à la liberté d'expression etc.


    Oui, il pourra pas continuer avec cette situation, il faut qu'il " officialise " le changement de système. En plus, pour réparer cette économie, il devra prendre des mesures impopulaires, comment il ferait si sa seule légitimité est le peuple.

  • Je suis pas sur qu'ils demandent un dictature mais plus un régime autoritaire. Je pense quand même qu'ils tiennent à la liberté d'expression etc.


    Oui, il pourra pas continuer avec cette situation, il faut qu'il " officialise " le changement de système. En plus, pour réparer cette économie, il devra prendre des mesures impopulaires, comment il ferait si sa seule légitimité est le peuple.

    Pour le peuple l'économie est prioritaire, il y'a peut-être 10% au plus qui tiennent aux libertés, aux droits des minorités et autre, en plus après la Révolution la Tunisie s'est transformé en une oligarchie ou les super riches imposent les lois à travers les partis qu'ils financent à part que la justice est encore plus corrompue que sous Ben Ali, beuacoup de dossiers à traiter mais ce n'est pas impossible on a l'exemple du Rwanda qui après une guerre civile qui a fait un million de morts fait des progrès enormes

  • Pour le peuple l'économie est prioritaire, il y'a peut-être 10% au plus qui tiennent aux libertés, aux droits des minorités et autre, en plus après la Révolution la Tunisie s'est transformé en une oligarchie ou les super riches imposent les lois à travers les partis qu'ils financent à part que la justice est encore plus corrompue que sous Ben Ali, beuacoup de dossiers à traiter mais ce n'est pas impossible on a l'exemple du Rwanda qui après une guerre civile qui a fait un million de morts fait des progrès enormes


    Droits des minorités, je pense que oui mais liberté et respect, je pense quand même que ça compte. Après pour l'économie, le problème c'est comme je disais qu'il faut des mesures impopulaires : les entreprises sont mal structurée, en sur effectif depuis 2011 ( Tunisair est le meilleur exemple). La corruption, ça explique pas tout : le Maroc et l'Egypte, c'est aussi des maitres en la matière et pourtant... c'est plus une vision, une sutructure et surtout, arreter l'évasion fiscale qui fait mal aussi.

  • Droits des minorités, je pense que oui mais liberté et respect, je pense quand même que ça compte. Après pour l'économie, le problème c'est comme je disais qu'il faut des mesures impopulaires : les entreprises sont mal structurée, en sur effectif depuis 2011 ( Tunisair est le meilleur exemple). La corruption, ça explique pas tout : le Maroc et l'Egypte, c'est aussi des maitres en la matière et pourtant... c'est plus une vision, une sutructure et surtout, arreter l'évasion fiscale qui fait mal aussi.

    Les tunisiens à part les fonctionnaires d'Etat font de l'évasion fiscale et se plaignent des services de l'État qui se laisse voler, si l'État imposait de payer le fisc à tous il n'aurait pas à emprunter et le commerce parallèle bien sûr, il nous faudrait une société allemande pour diriger le pays

  • Les tunisiens à part les fonctionnaires d'Etat font de l'évasion fiscale et se plaignent des services de l'État qui se laisse voler, si l'État imposait de payer le fisc à tous il n'aurait pas à emprunter et le commerce parallèle bien sûr, il nous faudrait une société allemande pour diriger le pays

    donnons les clés à l'Allemagne pour 50 ans ils vont en faire un paradis sur terre

  • Ca commence à prendre une tournure inquiétante tout de même

    Tu vais un doute Chikapa ? Il ne se comporte pas plus différemment que 99,99% des hommes qui se retrouveraient dans sa situation.. d’où l’importance de la séparation des pouvoirs qui maîtrise ses pulsions tout à fait humaines.

    A ce jour, tu as un espèce de populisme anti-élites et entrepreunariale qui sévit sur les RS dont se sert KS.

    On a juridiquement une situation de dictature légale perpétuelle qu’il ne semble pas abroger au vu du culte de la personnalité ( trait malheureusement méditerranéen dans lequel le Nord africain excelle ) qui se forme autour de lui

  • The dominant narrative championed by the Muslim Brotherhood and their supporters is built around three main fallacies:


    Fallacy 1: Tunisian people were living in a democracy and the President’s actions are tantamount to a coup d’état led by a new autocrat.

    The democracy in Tunisia was a façade benefiting only the rich, the political Islamist leadership, and their allies, not the Tunisian people. It had a devastating impact on the people. Two million Tunisian are currently living under the poverty line and one million youth are unemployed. The country may have no other option but to request a restructuring of its external debt which had ballooned to close to 100 percent of its GDP.


    Fallacy 2: What happened between 17 December 2010 and 14 January 2011 was a revolution and what the President did on 25 July 2021 is a counter-revolution.

    Neither what happened in the winter of 2010-11, nor what happened in summer of 2021, qualify as revolution or counter-revolution. 2011 was an uprising, or as I qualify it: an earthquake, a wake-up call for Tunisia’s leadership by the people who said, “Enough is enough!” The same thing happened again on 25 July, when the people again had to go to the street to shout their anger against the worst decade in the history of the country since independence. The President didn’t have any choice other than to take the measure he announced. If he didn’t, he would have lost all legitimacy with the people who handed him a landslide victory in the presidential elections of 2019 under a parliamentarian regime with limited presidential power.


    Fallacy 3: The Muslim Brotherhood were the ones behind the uprising in 2011 and the custodian of democracy during this last decade.

    The Brotherhood leadership, in fact, were in hiding outside Tunisia, as were most Islamists during the rule of Zine al-Abidine Ben Ali. Most of the Brothers were in Western countries, as it happens, and only returned to Tunisia after the fall of President Ben Ali. The Brotherhood then abused the nascent democratic process to consolidate ever-more power, driving the country into the worst economic and financial crisis it has known. The youth of the nation have been squandered working for minimal wages in the civil service, while the Brotherhood channelled state funds to its militants.



    Conclusion

    In closing, let me cite Rakia Moalla, an economics PhD from Berkley and a former senior IMF official, who beautifully summarized what needs to be done:

    “The international community would do a disservice to the Tunisian people and to itself by championing the new constitution and the institutions emanating from it. Only by changing this constitution and the electoral law do we stand a chance of setting Tunisia’s progress towards democracy back on the right path. The experience of the past 10 years with the theocrats of Ennahda won’t be lost on the Tunisian people. You could trust that they will know how to stop any would-be autocrat in his tracks.”



    Source : https://eeradicalization.com/d…developments-in-tunisia/#

Participate now!

Don’t have an account yet? Register yourself now and be a part of our community!