Le budget Mercato des clubs tunisiens

  • Chaque année on assiste à une valse des arrivées de nouveaux joueurs etrangers , les recruteurs de chaque equipe presentent ces joueurs comme des futurs stars et l'oiseau rare pour justifier les montants deboursés en devise qui pesent sur le budget de ces équipes en fin d'exercice, il serait judicieux d'avoir une idée sur le budget recrutement de nos equipes , de le comparer au budget de la formation et surtout de voir la plus value réelle de ces joueurs .

  • Chaque année on assiste à une valse des arrivées de nouveaux joueurs etrangers , les recruteurs de chaque equipe presentent ces joueurs comme des futurs stars et l'oiseau rare pour justifier les montants deboursés en devise qui pesent sur le budget de ces équipes en fin d'exercice, il serait judicieux d'avoir une idée sur le budget recrutement de nos equipes , de le comparer au budget de la formation et surtout de voir la plus value réelle de ces joueurs .

    Tu auras jamais les montants exacts, travail ba3li...

  • Je vais prendre l'EST :)


    Si on prend les transferts effectués ces 3 dernières années, on a 7,93 M€ récupérés et 4,56M€ dépensés soit un résultat de 3,37M€ ce qui est vraiment top d'un point de vue comptable. Maintenant si on regarde de plus près sur les 7,93M€ environ 7M€ ont été récupérés avec les départ de Kom, Belaili et Badri après les 2 CL... Depuis plus rien et là où le bât blesse, c'est que sur tous les joueurs recrutés depuis n'ont rien apporté au club. Le seul joueur qu'on peut considéré comme une réussite et Badrane et il est arrivé libre en 2018-2019..


    Mis à part la saison 2018-2019 dans laquelle on a fait pleins de conneries en renouvelant l'effectif avec des joueurs moyens, on a globalement fait que des transferts libres dans le sens des arrivées et des départs. Bon qui dit transfert libre dit prime à la signature et pleins de commissions dans tous les sens mais pour ça malheureusement on a pas de data donc ça va être dur de chiffrer...


    Mais globalement, comme dans tous les clubs, on a beaucoup de tsamsir avec un certain riadh à la tête de notre cellule de samsara qui fait beaucoup de mal au club mais je pense que le problème doit être réglé d'en haut donc au niveau du ministère et de la fédération avec le changement des statuts des club et l'installation d'un salary cap mais bon ça c'est un autre débat :)

  • Bien évidemment, j'ai pas pris les salaires des joueurs dans mon analyse parce que bon ça va me prendre du temps pour arriver au résultat final et te dire "on est gérés par des tocards".


    Donc je te la fait courte on a une gestion de tocards ^^

  • Bien évidemment, j'ai pas pris les salaires des joueurs dans mon analyse parce que bon ça va me prendre du temps pour arriver au résultat final et te dire "on est gérés par des tocards".


    Donc je te la fait courte on a une gestion de tocards ^^

    Je voulais déjà te demander et tu as répondu 😄

  • Depuis plus de 12 ans que le club africain recrute des joueurs étrangers sans aucune plus value sauf quelques exceptions qui confirment la règle (Djabou, Diarra et le jeune défenseur parti en Italie.) des joueurs dont le potentiel est médiocre et inférieur à certains jeunes du club, pire, le club s'est retrouvé à plusieurs reprises lié avec des joueurs qui n'ont jamais mis les pieds au Parc À et avec qui le club s'est retrouvé obligé de payer des centaines de millions à travers les plaintes et litiges FIFA. La facture a été très lourde à payer et s'élève à dizaines de millions de Dinars pour un championnat et 2 coupes de Tunisie.

    Cette année on a joué presque la totalité de nos matchs sans l'apport d'étranger alors qu'il ya 7 ou 8 dans la liste payes en devises et au prix fort pour certains, on pourrait estimer le budget des recrues étrangères entre 1 et 1,5 million de Dinars pour un apport presque néant.

    La question : avec un montant pareil n'aurait il pas été plus judicieux de faire appel à un entraîneur confirmé pour la formation des jeunes aidé par une cellule de prospection capable de doter le club d'un vivier pouvant redonner au club son lustre d'antan ?

  • Depuis plus de 12 ans que le club africain recrute des joueurs étrangers sans aucune plus value sauf quelques exceptions qui confirment la règle (Djabou, Diarra et le jeune défenseur parti en Italie.) des joueurs dont le potentiel est médiocre et inférieur à certains jeunes du club, pire, le club s'est retrouvé à plusieurs reprises lié avec des joueurs qui n'ont jamais mis les pieds au Parc À et avec qui le club s'est retrouvé obligé de payer des centaines de millions à travers les plaintes et litiges FIFA. La facture a été très lourde à payer et s'élève à dizaines de millions de Dinars pour un championnat et 2 coupes de Tunisie.

    Cette année on a joué presque la totalité de nos matchs sans l'apport d'étranger alors qu'il ya 7 ou 8 dans la liste payes en devises et au prix fort pour certains, on pourrait estimer le budget des recrues étrangères entre 1 et 1,5 million de Dinars pour un apport presque néant.

    La question : avec un montant pareil n'aurait il pas été plus judicieux de faire appel à un entraîneur confirmé pour la formation des jeunes aidé par une cellule de prospection capable de doter le club d'un vivier pouvant redonner au club son lustre d'antan ?

    Tu peux pas miser sur la formation dans les 4 grands clubs tunisiens surtout les 2 clubs de la capitale. Le public est trop exigeant pour ne pas dire bête et dès le moindre ratage ces jeunes vont être détruits en gros le public même si tu le préviens, n'attendra pas plus de 6 mois max 1an avant de tout retourner au sein même de son club.

    En plus de la gestion amateur au sein des clubs, la connerie des joueurs maghrébins a finit d'achever notre championnat je pense.

  • Tu peux pas miser sur la formation dans les 4 grands clubs tunisiens surtout les 2 clubs de la capitale. Le public est trop exigeant pour ne pas dire bête et dès le moindre ratage ces jeunes vont être détruits en gros le public même si tu le préviens, n'attendra pas plus de 6 mois max 1an avant de tout retourner au sein même de son club.

    En plus de la gestion amateur au sein des clubs, la connerie des joueurs maghrébins a finit d'achever notre championnat je pense.

    Je pense qu'il y a un équilibre à trouver, tu peux lancer 1 ou 2 jeunes par saison sans forcément perdre la qualité du 11 titulaire et de l'équipe en génerale...

  • Je pense qu'il y a un équilibre à trouver, tu peux lancer 1 ou 2 jeunes par saison sans forcément perdre la qualité du 11 titulaire et de l'équipe en génerale...

    Même pour lancer un ou 2 jeunes et les installer dans l'équipe ils le font pas et puis soyons honnête tu incorpore 1 ou 2 jeunes quand tu as déjà un effectif de qualité ce qui n'est le cas dans aucun des clubs tunisiens actuellement. Le meilleur match de l'EST que j'ai vu sur ces 3 derniers mois, c'était contre Metlaoui avec que des jeunes venus des espoirs ça en dit long sur la qualité de notre effectif des séniors...


    Un garçon comme Chabbar a fait une excellente préparation et de bons matchs en début de saison puis il a totalement disparu, il faut m'expliquer pourquoi parce que si c'est pour mettre des Chammem ou Amamou à la place bah non je préfère que le jeune progresse quitte à faire des erreurs plutôt que de subir les erreurs de Chammem et Amamou qui n'ont aucun avenir.

  • C’est pas vraiment le sujet mais regardez ça :

    Et le plus choquant pour moi c’est que les autres (Égypte etc) montrent des chiffres ridiculement faibles aussi.


    En tout, la Ligue 1 est valorisée à 96,190 millions d’euros, un montant plus faible que le récent transfert de Romelu Lukaku à Chelsea.



    l’Espérance Sportive de Tunis vaut 19,450 millions d’euros

    l’Etoile Sportive du Sahel, valorisée à 11,880 millions d’euros.

    le Club Sportif Sfaxien (9,650 millions d’euros),

    l’Union Sportive de Monastir (7,830 millions d’euros)

    le Club Africain (7,680 millions d’euros).


    Nous restons loin de l’Egypte, dont le championnat vaut 147,500 millions d’euros, mais assez proches de l’Algérie et du Maroc, dont les compétitions sont respectivement valorisées à 107,380 millions d’euros et 105,310 millions d’euros.

  • Il y a une différence entre ce que tu vaux et ton budget.

    Le budget ne rentre pas dans le calcul de la valeur. Je te laisse regarder les budgets de Al Ahly et Zamelek qui sont largement supérieurs à ceux en Tunisie

  • Tu peux pas miser sur la formation dans les 4 grands clubs tunisiens surtout les 2 clubs de la capitale. Le public est trop exigeant pour ne pas dire bête et dès le moindre ratage ces jeunes vont être détruits en gros le public même si tu le préviens, n'attendra pas plus de 6 mois max 1an avant de tout retourner au sein même de son club.

    En plus de la gestion amateur au sein des clubs, la connerie des joueurs maghrébins a finit d'achever notre championnat je pense.

    Jen conviens qu'il faudrait une grande personnalité pour un jeune de pouvoir s'imposer dans une des grandes équipes, toujours faut il l'aider et que le discours des dirigeants soit conforme aux capacités de l'équipe et ne pas promettre ce qu'on ne pourrais pas realiser sauf concours de circonstance favorable, pour le club africain, il aurait ete plus judicieux de lancer les jeunes de l'equipe nationale olympique ou a defaut de les preter afin de voir ce qu'ils valent réellement, un jeune joueur a besoin des fois d'un match reference ou d'un declic afin de prendre confiance en ses moyens, l'exemple du jeune farhati que le public a traité de tous les noms il ya deux ans lors d'un match contre Soliman, ce meme public s'etonne qu'il ne soit pas au club, la gestion de l'effectif et la maitrise de la valeur des recrues etrangeres laissent trop à desirer, on peut se tromper sur UN joueur voir deux mais se gourrer pendant plus de 12 ans sur ces pseudos joueurs etrangers, surcotés , te laisse penser à une escroquerie et arnaque a defaut d'un systeme de controle fiable sur la véracité des termes des contrats établis.

  • Les chiffres sont des budgets mais la valo d'un club a un calcul tout autre, tu prends en compte le flux de tréso + valeur en patrimoine + le goodwill.


    Dans la valeur en patrimoine, tu peux avoir :

    - La valeur marchande des joueurs qui prend en compte les contrats, les salaires, les blessures, etc... j'ai regardé pour l'EST, Transfermarkt estime la valeur marchande de l'effectif à 17M€ mais je pense que c'est gonflé

    - Le stade, le centre d'entrainement et centre de formation mais bon en Tunisie on en possède aucun si je dis pas de bêtises. Je suis pas sur que l'EST possède le parc B par exemple, n'hésitez pas à me dire si je me trompe


    Pour le goodwill, on prend en compte l'histoire du club, son image de marque et la valeur du championnat dans lequel il joue.

  • je pense que (grace à Chiboub) l'hotel du parc (qui au passage genere des revenus importants puisque la consommation de l'acool est autorisée) est la propriété de l'EST contrairement au centre de formation au parc A qui reste la propriéte de l'etat, à cela il faudrait ajouter les boutiques implantée un peu partout et qui ont une valeur elevée de fond de commerce.

  • Non non attention c'est la valeur pas le budget, c'est assez precis.

    Le budget annuel d'Al Ahly est de 135 millions d'euros, c'est énorme. C'est 10 fois plus que l'EST.

  • Non non attention c'est la valeur pas le budget, c'est assez precis.

    Le budget annuel d'Al Ahly est de 135 millions d'euros, c'est énorme. C'est 10 fois plus que l'EST.

    Justement j'ai précisé que je parlais de valo dans mon commentaire et j'en ai détaillé les différents paramètres

  • Même pour lancer un ou 2 jeunes et les installer dans l'équipe ils le font pas et puis soyons honnête tu incorpore 1 ou 2 jeunes quand tu as déjà un effectif de qualité ce qui n'est le cas dans aucun des clubs tunisiens actuellement. Le meilleur match de l'EST que j'ai vu sur ces 3 derniers mois, c'était contre Metlaoui avec que des jeunes venus des espoirs ça en dit long sur la qualité de notre effectif des séniors...


    Un garçon comme Chabbar a fait une excellente préparation et de bons matchs en début de saison puis il a totalement disparu, il faut m'expliquer pourquoi parce que si c'est pour mettre des Chammem ou Amamou à la place bah non je préfère que le jeune progresse quitte à faire des erreurs plutôt que de subir les erreurs de Chammem et Amamou qui n'ont aucun avenir.

    Un entraîneur n'est pas là pour faire des faveurs, il revient aux jeunes d'arracher leurs places dans l'effectif, le contexte à l'EST est propice à l'éclosion des jeunes tout particulièrement cette saison avec la méforme des cadres. On ne peut pas dire que RJ n'a pas accordé des opportunités à ces joueurs, la preuve en est Debchi a délogé MBC. Ben Hammouda avait l'opportunité d'en faire de même avec un Edu fantomatique ces dernières semaines mais il a échoué et confirmé surtout qu'il n'était au mieux qu'un joker de luxe, dû moins pour la saison actuelle. Si les jeunes ne se bousculent pas au portillon c'est quelque part soit ils n'ont pas niveau (Chabbar, Mimouni, Nour Béji) ou soit qu'ils ont besoin d'un prêt pour pouvoir s'aguerrir dans d'autres clubs (Berrima). Pour exemple on a prêté un jeune meneur de jeu Mosrati (le remplaçant naturel de Bguir) à Soliman où il s'épanouit, il réintégrera la saison prochaine très certainement l'effectif et je suis persuadé que si la conjoncture le permet il deviendra un élément important au sein du club. Dans une moindre mesure récemment on a Aziz Chtioui qui évolue dans le même registre de jeu ( mais je le trouve moins talentueux), qui avec ses performances distinguées à Soliman lui ont permis de décrocher un contrat à l'Etoile.



    Pour le reste, je pense que l'EST ne va pas sacrifier des titres sur l'autel d'une politique axée sur les jeunes alors que le vivier du centre de formation n'est pas si dense que cela. Je pense qu'il n'est pas raisonnable de céder à la dérive du jeunisme.


    En Pologne, l'ancienne légende de la Juventus Zbigniew Boniek qui était à la tête de la Fédération Polonaise avait expérimenté ce qu'on appelle le système football pro junior, un système qui consistait à inciter les clubs de D1 à aligner dans le onze des joueurs formés au club en contre partie les clubs recevaient des primes en fonction du nombre de joueurs formés au club alignés pour encourager la formation. Cela a duré quelques mois mais ça s'est soldé par un échec cuisant et Boniek qui était contesté a même démissionné après l'Euro 2020.


    « D’ailleurs, une grande instance dirigée par un ex-joueur professionnel devrait aussi avoir son mot à dire au procès du football polonais. La PZPN (féderation polonaise de football) dirigée par Zbigniew Boniek, devenu twittophile notoire, n’est pas exempte de tout reproche. Bien sûr, Boniek avec l’instauration du système Pro Junior (attribuant aux clubs des primes selon le nombres de joueurs formés au club jouant en championnat pour schématiser) a fait un pas important vers un changement des mentalités dans le domaine de la formation et de l’intégration des joueurs formés à un niveau supérieur. Un sytème encore en rodage et imparfait comme en témoigne son abandon cette saison pour l’Ekstraklasa et une redistribution des primes vers la quatrième division. »


    Source : https://footballski.fr/coupe-d…passes-les-clubs-polonais




    Selon moi, la comparaison de Chabbar avec Amemou ne devrait pas se poser, dans la mesure où le second au même âge (à 22 ans) jouait régulièrement au CSS (saison 2018/2019 40 matchs disputés dont 13 en Coupe de la Confédération avec une équipe du CSS qui s'était hissée en 1/2 finale alors qu'aujourd'hui elle n'est même plus capable de sortir des poules) et formait avec Hnid autrefois la meilleure charnière centrale du championnat. C'est un bon axial confirmé (profil de défenseur relanceur) il ne tardera pas à s'imposer dans l'équipe Tougay, Badrane et compagnie ne sont pas meilleurs que lui je trouve.

    L'EST devrait essayer de trouver dés à présent un joueur complémentaire à Heni pour préparer la saison prochaine, je verrais bien pour ma part Chawki Ben Kheder taulier de la défense de l'USBG et international olympique, assez précoce/prometteur. Un profil de stoppeur qui excelle dans le domaine aérien, assez mobile et très combattif.


    Khalil Chammam avec ses carences physiques tire malgré tout les marrons du feu cette saison grâce à son expérience, nous n'avons pas grand chose à lui reprocher il sort ses matchs et j'en suis pour ma part satisfait.


    Je ne crois pas que le match de Métlaoui puisse constituer un baromètre pour évaluer le potentiel des jeunes.


    Des jeunes qui évoluent en équipe première nous en avons, et on les retrouve à l'ESS, au CSS, à Soliman et dans les équipes de play out (Metlaoui, Esz).

Participate now!

Don’t have an account yet? Register yourself now and be a part of our community!