[Histoire] : Nos anciens joueurs

Les messages antérieurs au 01 juillet 2017 ont été déplacés dans le forum archive disponible dans le menu en haut de la page.
  • Cette génération nous a permis de relever la tête au niveau africain et même mondial avec la participation à la coupe du monde. Aïe aïe aïe cette défaite en finale de CAN 96. Peut être à mes yeux encore plus belle que l'année du sacre car on ne l'avait pas vu venir cette belle épopée. Ben Slimane s'est blessé avant les JO il me semble. Il ne s'est jamais remis de cette blessure.

    Sellimi a fait une belle carrière finalement pour un tunisien:). Ma cha ALLAH il avait un comportement exemplaire sur le terrain.

    Je pense que Sellimi ferait un bon adjoint de Gigi.

  • Ya hassra fi Adel Sellimi et Mehdi Ben Slimane.


    Que de souvenir pour moi c'est l'époque où je commençais a suivre le foot tunisien (je collectionnais tout ce qui avait un rapport avec notre EN)


    Résultat de recherche d'images pour

    EQUIPE DE 97/98 JE PENSE balha ne figure pas pour suspension ou décès

  • En haut: chouchane , Ess, libero a l’ancienne élégant . + a l’aise dans une défense à 3

    Badra: qui jouait à l’est après avoir fair les beaux jours de la JSk

    Salaheddine Chihi: EST , milieu de terrain sentinelle . Pas un crack mais un joueur de devoir

    Boukadida: ESS. Défenseur rugueux à l’ancienne

    Sami Trabelsi: CSS.

    En bas: Mehdi BEn slimane : as marsa puis OM. Une bombe atomique . Trapu, rapide, véloce qui sa l’est fait les croisés lors du match contre les espoirs portugais . La malediction tunisienne

    Zoubeir Baya: un vrai profil de relayeur- meneur - milieu offensif. Une technique rare, un sens du but aiguisé . Malheureusement gâché par une certaine inconstance . ESS

    Bouazizi: révèlé lors de la CAN 1996 lors d’un match Tunisie-Ghana où il avait dégoûté Abdel pelé . Chien fou, généreux mais techniquement ferait passer Matuidi pour Neymar. C’etait La mode au milieu des années 90 d’avoir ce type de milieu un peu foufou ( karembeu, Couto...) ESS

    Adel Sellimi: une saison exceptionnelle 1995/1996. Il formait le duo en or avec le libero togolais dont j’ai oublié le nom. Avait été testé en 10 par HK et avait été très bon avec une technique sûre. Jouait à Nantes à l’époque

    Skander Souayah: le maestro. Aura fait toute sa carrière au CSS. L’un des plus grands techniciens de notre histoire avec Dhiab. Un maestro. Techniquement, il avait 10 msakni dans chaque orteil mais gâché par une condition physique lamentable et l’absence de toute ambition pour l’europe . Avait été suivi par le grand PSG mais préférait être payé en dinars et profiter du confort du CSS

  • Ya hassra fi Adel Sellimi et Mehdi Ben Slimane.


    Que de souvenir pour moi c'est l'époque où je commençais a suivre le foot tunisien (je collectionnais tout ce qui avait un rapport avec notre EN)


    Résultat de recherche d'images pour

    j ai eu la chance, la joie et le bonheur d'assister a Tunisie Roumanie a la cdm 98, but Souayah penalty 1-1, beau souvenir et belle ambiance au stade de France, souvenir souvenir

  • Très bonne analyse.

  • Très bonne analyse.

    III y a une légère erreur qui ne rend pas l'analyse parfaite: Souayah a aussi joué à l'EST. Oublions, l'analyse reste tres bonne

  • III y a une légère erreur qui ne rend pas l'analyse parfaite: Souayah a aussi joué à l'EST. Oublions, l'analyse reste tres bonne

    En 1997, il était encore au CSS. Entre le psg et l’est, il choisira chiboub

    J’etais à Mhiri lors d’un des plus beaux matchs de l’histoire de la Lp1: CSS-EST avec une victoire 2 à 1 pour les sfaxiens et les débuts d’un latéral black véloce, rapide, technique qui avait explosé le côté gauche des tunisois et une masterclass de skander qui avait dansé façon Zidane contre le Brésil 2006: sombrero, râteau, petit pont , des passes dans l’axe et dans le dos , des ouvertures vers hatem

    Le niveau de la LP1 pour les grands clubs est largement au dessus du niveau actuel

  • En 1997, il était encore au CSS. Entre le psg et l’est, il choisira chiboub

    J’etais à Mhiri lors d’un des plus beaux matchs de l’histoire de la Lp1: CSS-EST avec une victoire 2 à 1 pour les sfaxiens et les débuts d’un latéral black véloce, rapide, technique qui avait explosé le côté gauche des tunisois et une masterclass de skander qui avait dansé façon Zidane contre le Brésil 2006: sombrero, râteau, petit pont , des passes dans l’axe et dans le dos , des ouvertures vers hatem

    Le niveau de la LP1 pour les grands clubs est largement au dessus du niveau actuel

    Je ne peux pas mettre de pouce bleu etant supporter de l'EST

  • En 1997, il était encore au CSS. Entre le psg et l’est, il choisira chiboub

    J’etais à Mhiri lors d’un des plus beaux matchs de l’histoire de la Lp1: CSS-EST avec une victoire 2 à 1 pour les sfaxiens et les débuts d’un latéral black véloce, rapide, technique qui avait explosé le côté gauche des tunisois et une masterclass de skander qui avait dansé façon Zidane contre le Brésil 2006: sombrero, râteau, petit pont , des passes dans l’axe et dans le dos , des ouvertures vers hatem

    Le niveau de la LP1 pour les grands clubs est largement au dessus du niveau actuel

    Tu vois la j'ai mis "j'aime" .

    Par contre "était“ relevé malheureusement s'est du passé monsieur le professeur de français ;):P

  • Louled. Je n’ai pas oublié que souayah a fait les beaux jours de l’esperance

    Je suis nostalgique d’un âge d’or entre 1993 et 1998 où chacun des clubs du top 4 pouvait gagner le titre et était bourré d’internationaux

    Le CA avec sellimi et le libero togolais super baleze font j’ai oublié le nom

    L’esperance évidemment avec hamrouni, belhassan, chihi, jaidi, balha, el ouer

    Le css avec une grosse équipe : Sami trabelsi, Fekih, meftah, souayah évidemment et en 1997 hatem qui fait une entrée fracassante

    L’ess: juste énorme entre chouchane, beya, bouazizi, ghodhbane, imed ben Younès


    Même des clubs mineurs avaient des internationaux comme Jamel limam pour le stade et ben slimane pour l’as marsa

    Ils étaient jeunes

    1996 était une occasion pour eux de briller mais la blessure de ben slimane alors qu’ils dominaient outrageusement les portugais les as coupés avec une défaite immérité contre les portugais

    Match 2: pêche d’orgueuil et défaite surprise contre les Amérloques

    Match 3 : nul contre la grande argentine d’en crespo, Ortega, zanetti, simeone. Ils sortent un match de dingue : pas le match où ils défendent petit bras . Non, un match où ça se rend coup pour coup et se créent plus d’occasions que les Albiceste . Le seul match de l’histoire du football tunisien ou une équipe nationale tunisienne a affronté une grande nation du foot les yeux dans les yeux dans un match de competition

  • Salou Tajo ALLAH yarhamou

  • C'est tout à fait ça. Tu es le même Baraccuda qui faisait son bougon dans le sujet handball ou c'est ton frère jumeau ?:)