[Caen] Ben Khalfallah écarté par Dumas

  • Quote from MNA

    Le joueur qui a remplacé FBK est Adnane, il a eu 2 !!!!!!


    C etait previsible et meme le coach savait qu il n a pas dans son effectif un joueur mieux que Benkhalfallah. Il a juste tenté un coup pour se profiler mais malheureusement pour lui, ca n a pas marché <_<

  • De nouveau Ben Khalfallah fait un interview sur le site http://www.caen.maville.com, voici:




    Fahid Ben Khalfallah : « Je n'ai pas compris... »


    Écarté du groupe à Grenoble, le milieu caennais n'a guère goûté la décision de son coach. Mais il prône la mobilisation générale avant la venue de Lille.


    Entretien Fahid Ben Khalfallah, 26 ans, milieu de terrain du SM Caen.




    Avec Eluchans et Florentin, vous ne faisiez pas partie du groupe qui a perdu à Grenoble. Difficile à digérer ?




    Je ne vais pas mentir ni être langue de bois, j'étais super-énervé quand j'ai vu jeudi que je n'étais pas sur la liste. Je n'ai pas compris, voilà... Mais ce qui fait le plus mal, c'est de voir perdre l'équipe, sans être là pour aider. J'étais à fond derrière eux devant ma télé, et quand tu vois tous les efforts fournis pour aucun résultat... Aujourd'hui, l'équipe est dans la m..., mon cas individuel passe après.




    Vous n'avez aucune idée des raisons qui ont pu pousser Dumas à vous écarter ?





    Franchement, je ne sais pas. Je me remets en cause, je suis assez grand pour faire mon autocritique, je regarde ce qui ne va pas, et je sais que j'ai été moins performant ces derniers temps. Mais c'est toute l'équipe qui n'allait pas bien, alors dans ces cas-là on se dit « pourquoi moi, pourquoi pas l'autre ? » Mais je sais aussi de mon côté qu'il faut que j'en fasse plus, que j'apporte plus, surtout dans la situation actuelle.




    Le coach parlait de problème d'investissement, d'esprit guerrier...




    Je ne pense pas que je ne m'investis pas assez, et je pense que sur le terrain j'ai des c... ! Si je prends la chose du bon côté, je me dis qu'il a essayé de me piquer au vif, de m'énerver : si c'est ça, c'est réussi ! Si c'est autre chose... Je ne voulais pas d'explication à chaud, de toute façon, parce que je me connais... Mais je discuterai avec Franck cette semaine, parce que je veux savoir. Il a ses défauts et ses qualités, mais il est assez ouvert pour ça.




    La série est tellement négative qu'on a le sentiment que Caen va tout droit en L2. Qu'en pensez-vous ?




    Vu la longueur de la série (12 matches sans succès), je me dis que c'est plus proche de s'arrêter que de continuer, que ça va finir par tourner ! Dans ce genre de situation, tout s'acharne contre vous, et c'est pour ça qu'il va falloir être très, très fort mentalement. Il y a l'état d'esprit, mais il ne faut pas oublier le jeu, ce qui a fait la force de Malherbe. Il faut que tout le monde soit derrière nous, et qu'on pousse dans le même sens. Si on commence à se tirer dans les pattes, comme l'année où avec Rémi (Gomis) on était descendu en National avec Laval, on ne s'en sortira pas. Mais ça ne veut pas dire non plus qu'on doit avoir peur de se dire les choses entre nous, même si ça ne plaît pas.




    Qu'on s'interroge sur le sort de Franck Dumas, ça vous paraît normal ?




    On a eu une réunion avec le président, la première chose qu'il nous a dite, c'est qu'on finira tous ensemble la saison : alors franchement on ne se pose pas cette question, et pour le bien de tous il faut sûrement arrêter de se la poser ! Qu'on soit pro Dumas ou pas, on est tous dans le même bateau, avec tous le même objectif, sauver le club. Et si on descend, on sera tous dans la m... !




    Lille arrive samedi : vous imaginez ne pas faire partie du groupe ?




    Non ! Dans ma tête, je me prépare déjà à ce match, qui sera le plus important de la saison, avant les dix qui suivront.




    Recueilli par




    Guillaume LAINÉ.


    Ouest-France