Posts by LeConsultant

Les messages antérieurs au 01 juillet 2017 ont été déplacés dans le forum archive disponible dans le menu en haut de la page.

    S7i7a ... 3chirou mou3ammar 8o

    La preuve kadafi a promis un bain de sang en Tunisie après la révolution pour se venger men 3chirou et des bruits couraient qu'il comptait préparer une milice tchadienne (kollou klem aucune preuve) ... et puis il y a eu la révolution armée lybienne ... bajbouj a coopéré en laissant passer les armes du port de zarzis au contraire de ben ali ...

    pas sur qu'il s'agissait d'une base militaire , momkon ils avaient besoin du port de zarzis ... utilisé par les forces de l'OTAN en 2011 pour détruire la lybie ...


    D'ailleurs doussi massakh yesser hkeyet le transport des armes men port de zarzis ...

    BCE est coupable donc de pas avoir respecter l'embargo sur les armes en Libye.

    On comprend mieux l'arrestation de Moncef Kartas, à Tunis.

    -BCE : « Les snipers ne sont qu’une rumeur et celui qui en trouve un, qu’il me le ramène »


    -L'ancien directeur général de la sécurité présidentielle, Ali Seriati, aurait révélé l'existence d'équipes de snipers dans des unités relevant du ministère de l'Intérieure ainsi que d'autres relevant de la présidence de la république, rapporte le site d'information Assabah.


    -Jalel Boudrigua, ancien directeur général des unités d'intervention qui aurait annoncé l'existence de plus de 90 tireurs d'élite et qu'il s'agit des unités nationales de lutte contre le terrorisme.


    Mabrouk Korchid prend la défense de Ben Ali

    Après le président de Machrouû Tounes, Mohsen Marzouk, c'est à l'ancien ministre des Domaines de l'Etat et des Affaires foncières, Mabrouk Korchid d'appeler au rappatriement de l'ancien président de la République, Zine El Abidine Ben Ali.


    Dans un statut publié sur sa page Facebook ce lundi 13 mai 2019, le nouveau membre de Tahya Tounes a jugé que "l'échec" du dispositif de la justice transitionnelle est derrière les réserves de Ben Ali quant au retour en Tunisie.


    Dans ce sens, Korchid a souligné que si l'ancien chef de l'Etat reste à l'étranger, cela portera atteinte aux notions de la démocratie et de la transition démocratique ainsi qu'à la personne de Ben Ali.


    Et d'ajouter que Zine El Abidine Ben Ali avait droit à récupérer ses effets personnels ainsi qu'au versement de sa retraite mettant en garde contre "la rancune" que pourrait ressentir un nombre de Tunisiens envers lui.


    http://www.businessnews.com.tn…se-de-ben-ali,520,87761,3



    Et il parle de rapatriement et non d'extradition.


    Extradition : Procédure par laquelle un État (État requis ou refuge) livre à un autre État (État requérant) une personne poursuivie ou condamnée par la justice de ce dernier pour qu'elle puisse être jugée et exécuter sa peine dans ce pays.

    Je suis de l'avis de gomphotheriidaie, on doit pas laisser place aux fausses accusations quand on se bat contre ces ennemis de l'islam et des musulmans, c'est comme les images fakes news ou hors contexte comme j'en ai vu pour plein de conflit implicant des victimes musulmanes comme en Birmanie, ça ne fait que desservir les opprimés

    La citation existe belle et bien.

    Houellebecq joue sur ambiguïté entre l'auteur, le narrateur et le personnage. Grâce ça, il ne sera jamais tenu responsable des propos de son personnage.


    __________________________


    Mais commençons d'abord par l'intrigue hyperréaliste de cette fiction sans limites où Jospin se nomme Jospin, Chirac se nomme Chirac et Jacques Maillot idem, mais où il ne faut surtout pas confondre Michel, le héros-narrateur, avec Michel Houellebecq, le poète confidentiel devenu romancier à succès et coqueluche des médias. Une telle confusion, semble-t-il, serait une grave atteinte aux lois de la fiction et aux exigences de la critique littéraire bien française, comme le rappelle avec une bonne dose d'humour forcé Jérôme Garcin dans le Nouvel Observateur daté du 23 août: «Le héros et narrateur se prénomme Michel et il a la quarantaine. (C'est donc l'auteur, s'écrieront ses contempteurs avec la stupide jubilation des gagnants de "Qui veut gagner des millions?").»

    https://www.liberation.fr/trib…e-chic-et-tendance_375840


    Dans un entretien avec Frédéric Martel (*), Michel Houellebecq affirme quant à lui que, bien que ce soit difficile à croire, à l'heure actuelle, il ne sait plus très bien ce qui, dans ses romans, relève de l'autobiographie. Il ajoute par ailleurs être très conscient que cela n'a aucune importance.

    (*) «C'est ainsi que je fabrique mes livres», entretien de Michel Houellebecq avec Frédéric Martel, Nouvelle Revue Française, Paris, Gallimard, n° 548, janvier 1999.

    https://dieudosphere.com/actua…-soir-ou-tout-a-derape-82

    Tunisair : l’aérien tunisien dans la tourmente


    L'annonce d'un plan de suppression de 1 200 postes au sein du pavillon national a secoué la Tunisie. Mais cette seule mesure ne suffira pas à ce que Tunisair relève la tête.


    « Tunisair doit se séparer de 15 % de son effectif », soit 1200 agents sur un total de 7 800 employés, a asséné le PDG de l’entreprise, Ilyes Mnakbi, dans un entretien avec Reuters, publié le 24 août..


    Le dirigeant impute la dégradation de la situation de la compagnie à des recrutements massifs entre 2011 et 2012 mais omet de préciser que, pour l’essentiel, ces recrutement sont la conséquence la réintégration, sous la pression syndicale, des sociétés de catering et de handling au sein de l’entreprise. Une déclaration d’autant plus étonnante que, depuis fin 2015, la compagnie avait entamé un plan de redressement, le second depuis 2003, qui prévoyait le gel des recrutements et le départ de 1 700 personnes – un chiffre ramené ensuite à 1 000 – sous forme de départs volontaires, de mises à la retraite anticipée et de retraites anticipées.


    Lire la suite : https://www.jeuneafrique.com/6…nisien-dans-la-tourmente/

    Michel Houellebecq décoré de la Légion d'honneur par Emmanuel Macron


    5c92d42c24000086064ddcfd.jpeg


    "On peut certainement rester en vie en étant simplement animé par un sentiment de vengeance; beaucoup de gens ont vécu de cette manière. L’islam avait brisé ma vie, et l’islam était certainement quelque chose que je pouvais haïr; les jours suivants, je m’appliquai à éprouver de la haine pour les musulmans. J’y réussissais assez bien, et je recommençai à suivre les informations internationales. Chaque fois que j’apprenais qu’un terroriste palestinien, ou un enfant palestinien, ou une femme enceinte palestinienne, avait été abattu par balles dans la bande de Gaza, j’éprouvais un tressaillement d’enthousiasme à la pensée qu’il y avait un musulman de moins. Oui, on pouvait vivre de cette manière."

    D6DCaGoWkAACg19.jpg:large


    Yamada Torajirō (山田 宗有?) (23 août 1866 - 13 février 1957) est un maître de thé et homme d'affaires japonais qui a significativement contribué aux relations entre le Japon et la Turquie au même titre que Nakamura Kenjirō et Noda Shotarō. Converti à l'Islam sous le nom d'« Abd al-Khalil », il est l'une des premières personnes japonaises à effectuer cette démarche et à faire le pèlerinage à La Mecque depuis Kōtarō Yamaoka en 1909.


    Il arrive à Istanbul en 1892 dans le but de remettre des dons aux familles des victimes du naufrage de l'Ertuğrul au large des côtes du Japon et y restera pendant 22 ans jusqu'en 1914. Bien qu'il n'ait pas été capable d'assurer des intérêts politiques ou économiques importants du Japon à Istanbul, son activité provoque le début d'une période d'intensification des contacts entre les deux pays. Il introduit ainsi la culture japonaise en Turquie et écrit de nombreux ouvrages sur ce pays après son retour au Japon. Son travail est considéré comme une base fondamentale des bonnes relations entre le Japon et la Turquie jusqu'à nos jours.

    L’émirat de Bari, ou l’islam en Italie


    kisspng-emirate-of-bari-escutcheon-coat-of-arms-crest-as-bari-5b523c1f916886.1704931315321159995956-900x360.jpg


    Présents dès la moitié du premier siècle hégirien aux abords de la Sicile, de la Crête ou de Chypre, plus tard en Corse comme sur la Côte d’Azur et des plages d’Égypte au Maroc en parallèle, les musulmans s’étaient longtemps constitués dans en Méditerranée en de multiples petits États, indépendants ou non. L’un d’eux, et sûrement le moins connu : l’Émirat de Bari.


    Lire la suite : https://www.sarrazins.fr/lemir…bari-ou-lislam-en-italie/

    Les scénarios d’une guerre avec l’Iran



    ENQUÊTE - Washington ne veut pas d’un conflit mais se tient prêt, alors que Riyad a préparé un plan d’invasion de l’Iran.


    «Ni guerre, ni paix». Depuis plus de trente ans, les États-Unis et l’Iran s’en tiennent à cette posture prudente. Mais avec Donald Trump, la situation a changé. Après s’être retiré de l’accord nucléaire de 2015 et avoir inscrit les gardiens de la révolution sur la liste des organisations terroristes, il va déployer au Moyen-Orient le porte-avions USS Abraham Lincoln, accompagné d’une task force aérienne.


    Alors qu’en réaction, Téhéran devrait annoncer ce mercredi son retrait «partiel» de l’accord nucléaire, le renforcement de la présence militaire américaine est justifié par «une menace crédible» contre des cibles américaines en Irak et en Syrie, voire, selon la presse israélienne, après des informations transmises via le Mossad, sur un «plan» iranien de s’en prendre aux intérêts américains dans le Golfe.


    http://www.lefigaro.fr/interna…erre-avec-l-iran-20190507