Posts by Le Lyonnais

Les messages antérieurs au 01 juillet 2017 ont été déplacés dans le forum archive disponible dans le menu en haut de la page.

    Perso, je crains le pire parce qu'avec une défense pareille qui donne des cadeaux à chaque match, on ne peut pas être rassuré.

    Ils ont énormément de mal à relancer proprement et avec assurance, on sent même de la peur en eux.

    La médiocrité qui règne en Afrique fait que l'on arrive à s'en sortir à chaque fois mais là ça va être d'un autre niveau, je suis assez pessimiste, il faudra faire beaucoup mieux en terme de jeu, d'intensité, de rigueur tactique et défensive.

    On verra bien ce que cela donnera.

    Clairement y'a un manque d'intensité criant dans cette équipe et certains de nos joueurs ont du mal à jouer dans les intervalles ou bien dans la profondeur avec précision. Parfois s'en était vraiment lassant et désespérant de voir cette possession tout à fait stérile, j'attends vraiment mieux de MC pour les prochains matchs parce que pour le moment je ne suis pas convaincu.

    pas convaincu de ce match du tout

    Beaucoup d'erreur en défense , la construction est a revoir face a un bloc bas , les joueurs me semble avait la tète ailleurs (CDM?)

    on peut les pardonné , l'essentiel c'est les 3 pts , mais ya beaucoup de chose a revoir sur ce match

    et la JSK aussi n'aurait pas volé son match si y'avait but a la fin

    La défense c'est le gros point faible dans cette équipe mais paradoxalement on sort des clean sheet.. Comme quoi marquer contre Taraji demande de grandes ressources psychologique ^^

    J-1!!


    Vous voulez du Khnissi ou du Ouattara ou les deux en pointe à l'entame du match? Moi, j'ai ma petite idée...

    Je pense qu'en face on aura un bloc bas, on devra passer par les côtés et nos ailiers devront se démener pour délivrer de bons centres, Ouattara par son physique imposant et son adresse pour jouer en déviation a pris un réel avantage sur Khnissi aux vues de ces capacités.

    Moi je vois la même équipe que celle qui a jouer contre le Raja et toi c'est ta petite idée ?

    Le virage sera ouvert Nchalah

    On s’attend à une influence records


    Pour le match, on doit imposer notre jeu dès le début et harceler cette équipe kabyle dès la première minute du match et essayer déc marquer un but tôt pour bien gérer la suite, j’ai confiance fi louled Nchalah la victoire et rien que la victoire

    Les kabyles vont opérer en contre et vu l'état de notre défense y'a de quoi être inquiet, Yaacoubi, Badrane, Derbali, ça reste très limité..

    Faut trouver une solution au prochain mercato pour un DC qui soit au niveau de notre réputation.

    Chamo et Chammam aussi, y'a un vrai chantier en défense !!

    Un rayonnement centenaire pour l’Espérance

    (FIFA.com)

    30 nov. 2019

    ES Tunis players celebrate with the CAF champions league trophy

    L’Espérance Sportive de Tunis a fêté son centenaire en 2019Le club tunisien a remporté le championnat national et la Ligue des champions de la CAF cette annéeÀ la veille de Qatar 2019, FIFA.com revient sur quelques-uns de ses plus beaux succès

    Fondée il y a un siècle, l’Espérance Sportive de Tunis rayonne sur l’Afrique et affiche un palmarès impressionnant, auquel s’est récemment ajouté un sacre en Ligue des champions de la CAF 2019. Les Sang et Or, qui ont remporté la finale de la compétition contre le Wydad de Casablanca, représenteront leur continent à l’occasion de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Qatar 2019. FIFA.com revient sur quelques-uns des plus beaux succès qui ont bâti la renommée centenaire du Taraji.

    1942-2019 : L’âge d’or

    Doubles champions de Tunisie en titre, les _Sang et Or _se sont adjugé un troisième sacre successif cette année, asseyant un peu plus leur domination sur la scène nationale et africaine. L’Espérance a conquis son premier championnat en 1942, soit 23 ans après sa création, et s’est illustrée au cours de ces deux dernières décennies, avec 14 trophées nationaux, dont sept consécutifs entre 1998 et 2004.

    1994 : Premier triomphe continental

    Si l’Espérance a dominé le championnat tunisien dès les années 1940, elle n’a décroché son premier sacre en Ligue des champions de la CAF (anciennement Coupe d’Afrique des clubs champions) qu’en 1994. En finale face à Zamalek, alors tenant du titre, les _Sang et Or _ont réussi à contenir l’ogre égyptien (0-0) au Caire, avant de s’imposer 3-1 à domicile au retour. Les trois finales suivantes du club tunisien dans ce tournoi se sont cependant toutes soldées par des échecs, en 1999 face au Raja de Casablanca, en 2000 contre Hearts of Oak et en 2010 face au TP Mazembe.

    2011 : Nouvelle couronne africaine, 17 ans après

    L’Espérance est malgré tout parvenue à se relever rapidement de sa désillusion de 2010, en se hissant à nouveau en finale dès l’année suivante. Après une première manche indécise et stérile, les Tunisoisont pris l’avantage sur le Wydad de Casablanca dans la seconde grâce à Harrison Afful, auteur de l’unique but de cette double confrontation.

    ES Tunis line-up before the champions league 2011 final against Al Wydad Casablanca

    Équipe de l’Espérance lors de la finale de la Ligue des champions de la cAF 2011 contre le Wydad

    Carte d'identité

    • Nom complet : Espérance Sportive de Tunis
    • Fondation : 15 janvier 1919
    • Couleurs : rouge et jaune
    • Président : Hamdi Meddeb
    • Entraîneur : Moïne Chaâbani
    • Meilleur buteur : Tarek Dhiab

    Première apparition en Coupe du Monde des Clubs de la FIFA

    Grâce à ce succès continental, l’Espérance a validé son ticket pour la première Coupe du Monde des Clubs de la FIFA de son histoire. Au Japon, le représentant africainn’a toutefois pris que la sixième place du tournoi, après s’être incliné contre Al Sadd (2-1) et Monterrey (3-2).

    2018 : Un troisième trophée continental

    Suite à son titre de 2011, l’Espérance a une nouvelle fois atteint la finale de la plus prestigieuse des compétitions africaines l’année suivante, mais a dû abandonner son trône à Al Ahly. Après un match nul 1-1, la formation du Caire a pris l’ascendant sur le Taraji lors de la seconde manche (2-1). Six ans plus tard, les Tunisois ont récupéré leur couronne face à ce même adversaire. Battus 3-1 à l’aller, les Sang et Or sont parvenus à renverser la vapeur à domicile (3-0), notamment grâce à une superbe réalisation d’Anice Badri. Parallèlement, la sélection nationale célébrait sa qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™, à laquelle plusieurs joueurs de l’Espérance ont contribué, comme Badri ou encore Taha Yassine Khenissi.

    ES Tunis' players celebrate with the trophy after winning the CAF Champions League second leg final match

    © AFP

    Sacre de l’Espérance en Ligue des champions de la CAF 2018

    Retour en Coupe du Monde des Clubs de la FIFA

    Après une participation en 2011, l’Espérance a retrouvé la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA lors de l’édition 2018, organisée aux Émirats Arabes Unis. Désireux de faire oublier leur triste performance sur le sol nippon, les Tunisiens ont néanmoins débuté leur campagne sur une défaite 3-0 contre Al Ain, représentant le pays hôte et futur finaliste. Ils ont tout de même remporté leur deuxième rendez-vous aux tirs au but (6-5) pour s’emparer de la cinquième place.

    Bandar Al-Ahbabi of Al Ain is challenged by Ghaylen Chaaleli of ES Tunis

    © Getty Images

    Moïne Chaâbani (Espérance) et Bandar Al Ahbabi (Al Ain) lors de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, E.A.U. 2018

    2019 : L’Espérance confirme sa suprématie

    Cette année, l’Espérance a encore brillé sur la scène continentale, en conservant son titre contre le Wydad de Casablanca, vainqueur de l’édition 2017. Tenus en échec 1-1 à l’aller, les hommes de Chaâbani l’ont emporté sur la plus petite des marges lors de la deuxième manche grâce à Youcef Belaili, qui a offert au _Taraji _un deuxième sacre consécutif inédit en Ligue des champions de la CAF.

    Qatar 2019 : De grandes ambitions et des erreurs à ne pas répéter

    Pour cette troisième participation, les champions d’Afrique veulent réaliser une belle prestation, après des campagnes 2011 et 2018 décevantes. Face au club saoudien d’Al Hilal, sacré en Ligue des champions de l’AFC, les Sang et Or sont motivés pour décrocher une demi-finale historique, voire une finale, à l’image d’Al Ain l’année dernière. Et quel meilleur moment que l’année du centenaire du club pour réaliser l’exploit ?

    FIFA Club World Cup Qatar 2019 draw at the FIFA headquarters

    © Getty Images

    L’Espérance Sportive de Tunis affrontera Al Hilal lors de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Qatar 2019.


    EXPLORER LE SUJET


    ARTICLES RECOMMANDÉS



    C'est un très bon résultat, obtenir 3 points dans ce stade n'est pas chose aisée et donné à beaucoup d'équipes.

    N'oublions pas que l'entame de jeu aurait pu être tout autre si le Raja avait marqué sur sa première action de jeu où notre défense s'est fait trouée comme des amateurs !!

    Nous avons été très réaliste sur nos premières occasions, 2-0 en 15 minutes, le stade qui ne demandait qu'à s'enflammer a pris douche froide ! On entendait que les nôtres..

    Le Raja n'en revenait pas, ne savait pas quoi faire devant cette efficacité clinique de notre attaque, ils sont restés amorphe un moment ne sachant pas si il devait nous presser haut en s'exposant à nos contres ou bien calmer le jeu de façon à arrêter l’hémorragie de peur de prendre une claque retentissante à domicile. J'ai trouvé d'ailleurs dommage qu'on appuie pas plus fort en première mi-temps en profitant du stress post traumatique des joueurs du Raja pour les enfoncer encore plus, les anéantir moralement, les soumettre définitivement.

    En deuxième mi-temps, je nous ai trouvé trop attentiste, le bloc équipe bas devant un Raja devenu plus pressant et menaçant, voyant clairement que devant eux il n'avait pas une défense d'un très haut niveau, ils ont repris espoir car il ne suffisait que d'un but pour que le match devienne fou à leur avantage. Ils ont poussé mais qu'est-ce qu'ils étaient maladroit et brouillon devant le but, y'avait la place pourtant mais Moez a fait les arrêts qu'il fallait.

    Nous n'avons pas était bon sur nos phases de transitions, seulement deux contres biens menés, l'action de Badri sur la barre et le décalage de Ouattara sur Houni qui est bousculé dans la surface de réparation.

    Nous devons arrêter de tenir le score coûte que coûte en arrêtant de jouer comme le font des petits alors qu'en face ce Raja était faible et méritait punition mais nous leurs avons donné des chances d'y croire et de nous mettre en danger.

    En attaque la triplette Houni, Ouattara, Badri, c'est vraiment très bien, le milieu Bonsu, Couly, Benguit c'est performant jusqu'à présent mais la défense nous fait peur et montre des limites criante et si nous avons pas pris de buts je le dis encore une fois c'est bien à cause de la maladresse du Raja et aux arrêts de Moez.

    Maintenant il faut redescendre sur terre et préparer le prochain match contre la JSK qui viendra pour bétonner à Radès.

    cest bien beau les bonnes idées mais sur le terrain concrètement ,comment mettre sa en pratique ????

    Je ne suis pas sur le terrain mais je me suis posé cette question du meilleur modèle de gouvernance pour une société arabo-musulmane comme la notre. Une société où le citoyen sait se faire entendre et a voix au chapitre tout en restant fidèle à notre foi.

    Je n'ai pas théorisé tout le concept mais je penche vers une République Islamique tout en dissociant le pouvoir politique du pouvoir religieux.

    Le pouvoir politique pour le domaine civique pour un Etat civil qui devra s'occuper des questions économiques, social, écologique, sécurité, défense, intérieur, éducation, affaires étrangères et de tout ce que doit s'occuper un Etat pour le bien-être de ces citoyens et aux citoyens de faire leurs choix selon leurs courants politiques avec des élections comme dans n'importe quelle démocratie.

    Quant au pouvoir Islamique, son domaine serait la sacralité de la foi dans l'espace publique et du conformisme islamique au sein de notre société.

    Un conseil des Imams élus par le peuple pour une représentativité de l'Islam tunisien aussi bien à l'intérieur qu'a l'extérieur du pays.

    Ce pouvoir religieux aura pour fonction d'organiser et de structurer l'islam de Tunisie, de dynamiser différentes écoles de pensées et de faire du pays un haut lieu de réflexion islamique pour le monde arabe comme jadis Kairouan, on y gagnerai aussi en influence pour une prochaine Union..

    En conclusion aucune Loi d'ordre sociétal ne pourrait passer sans l'aval de ce "pouvoir islamique" ce qui nous préserverai de bien des dangers conduits par des mouvement libertaire et anti-Islam.

    J'ai essayé de synthétisé au mieux ce concept de "République Islamique" que j'imagine un peu en mode fiction.

    SANSIRO j’espere qu’on pourra trouver une solution pour dégager cette pourriture dans ces cas là.


    J’espere Que Kais Saïed a des piste pour réformer ce système politique calquer sur les occidentaux.

    Totalement d'accord, Ghanouchi nous a importé d'Angleterre sa démocratie représentative parlementaire, un système politique qui ne marchera jamais en Tunisie et qui n'est pas non plus adapté à nos mœurs et coutumes ainsi qu'à notre histoire Arabo-islamique.

    J'aurai tellement aimé que les tunisiens nous offrent une République innovante qui aurait pu servir de modèle à d'autres pays arabes et musulmans en sachant marier le pouvoir religieux et le pouvoir politique tout en les dissociant selon leurs caractéristiques car le domaine de l'un n'est pas le domaine de l'autre.

    Cette démocratie tunisienne c'est du n'importe quoi pour moi !