Posts by Majed

    Je ne sais pas si vous avez vécu cette période mais je lis beaucoup d'informations erronées.


    La grève du pain est lié à l'augmentation du prix du pain qui est passé de 80 millimes à 170 millimes du jour au lendemain suite à un décret présidentiel. En réalité les pâtes et le cousous étaient aussi concernés. Bourguiba, déjà sénile a pris cette décision suite, selon sa version au gaspillage du pain trouvé jeté dans la rue alors que ce produit est subventionné par l'état. Dans la réalité des choses, c'est Mohamed Mzali qui a poussé Bourguiba à prendre cette décision suite aux demandes du FMI de stabiliser l'économie vacillante de la Tunisie. La population a été surprise par la mise en application immédiate du décret au 1er janvier. Bien que quelques mouvements éparpillés et sans envergure eurent lieu par ci et par là de l'ENIG jusqu'au centre du pays fin décembre.

    Le 1er dès midi, beaucoup de mouvements spontanés s'organisent dans le sud de la Tunisie en dehors de la ville de Tataouine qui n'a pas manifesté et à un degré moindre Djerba. Ce sont principalement les villes de Zarzis, Medenie, Gabès, El Hamma, Kebilli et Douz qui s'embrasent. Les villes du Sahel et la capitale mettent 2 jours avant de rejoindre le mouvement. On apprend qu'un manifestant a été tué à Gabès par la Brigade d'Opération Publique (BOP prononcée BOB). Ce 3 janvier Fadhel Sassi (à l'origine de la chanson "Ya chahid" d'Al Baath Al Mousiqi) est tué à Tunis par le BOP et le pays s'embrase. Le gouvernement décide alors de sortir le BIG, inconnu de la population qui avait l'habitude lors des manifestations (sportives, syndicales, lycéennes) de faire face au BOP. La Brigade d'Intervention de la Garde Nationale met les moyens et sort les chars pour les positionner dans les villes dans une opération d'intimidation accompagnée d'un couvre-feu total et d'un état d'urgence. Bourguiba finira par apparaitre à la Télé pour justifier cette "petite" augmentation par le gaspillage et annule toutes les décisions ce qui mets fin aux grèves le 6 janvier. Le prix du pain revient à 80 millimes en attendant les nouvelles dispositions étatiques. Un ou deux mois après, le pain passe à 100 millimes. Son poids passe d'un kg à 800 g et peu après à 600 g.

    Au total on parle d'une quinzaine de morts dans ses émeutes qui ont été étouffés. Les militaires du BIG ont été bien meilleurs que les policiers du BOP. Le gaz lacrymogène avait fait face aux pierres.

    À Zarzis particulièrement et aussi à Djerba, la population, avant le couvre-feu, s'est retournée dans ses émeutes contre les juifs locaux considérés comme usuriers (hypothèque des bijoux et prêts à fort taux d'intérêt) et participant à l'étouffement financier de la population suite à ces augmentations. Un grand nombre de ces juifs zarzissiens ou djerbiens fuient en Israël ou en France lors de ces évènements. Personnellement, je me rappelle avoir intercédé une poignée d'enfants tabassant un autre enfant juif, tous de mon âge, entre 9 et 10 ans. Heureusement qu'ils ont vite arrêté. C'était une époque où la bagarre s'arrête dès que quelqu'un "yhizz". Mais cet évènement m'avait marqué.

    Un peu de calme les amis. Merci de respecter l'avis d'autrui même s'il vous parait erroné.

    L'objectif de ma démarche c'est de faire un bilan sportif factuel, c’est-à-dire que tous ce qui est sujet à interprétation, contestation, etc... ne devra pas être retenu. Laissez chacun s'exprimer librement sans y opposer votre propre perception. Ce n'est pas le but de cet exercice et vous aurez l'occasion de le faire après. Merci à tous pour votre participation ô combien intéressante.

    Franchement si vous continuez à ne pas respecter les thèmes sujets, je vais utiliser la prévisualisation.