Posts by red&white

    Sir Bobby Robson est décédé...Pour moi c'est un des plus grands palmarès d'entraineur de l'histoire du foot...et surtout alors que l'on dit les techniciens anglais incapables de s'exporter, il a été champion dans 3 grands championnats étrangers (Pays Bas, Portugal et Espagne)...et gagné deux Coupes d'Europe dont une Uefa avec le modeste club d'Ipswich...


    Il a aussi mené l'Angleterre en 1/2 finale du Mondial en 90 (éliminés aux tab...), depuis personne n'a fait mieux malgré des générations de grands joueurs anglais sous la main...




    Son Palmarès:




    Avec Ipswich Town [modifier]




    * Vainqueur de la Coupe UEFA en 1981.


    * Vainqueur de la Coupe d'Angleterre de football en 1978.


    * Vainqueur de la Texaco Cup en 1973.




    Avec le PSV Eindhoven [modifier]




    * Vainqueur du Championnat des Pays-Bas de football en 1991 et 1992.




    Avec le FC Porto [modifier]




    * Vainqueur du Championnat du Portugal de football en 1995 et 1996.


    * Vainqueur de la Coupe du Portugal de football en 1994.




    Avec le FC Barcelone [modifier]




    * Vainqueur de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe de football en 1997.


    * Vainqueur de la Coupe d'Espagne de football en 1997.




    Avec l'équipe d'Angleterre [modifier]




    * 95 matchs à la tête de l'équipe d'Angleterre pour 47 victoires, 30 nuls et 18 défaites[128] entre 1982 et 1990.


    * Quatrième de la Coupe du monde de football de 1990.


    * Quart de finaliste de la Coupe du monde de football de 1986.


    * Participation au Championnat d'Europe de football 1988.


    * Vainqueur de la Rous Cup en 1986, 1988 et 1989.

    J'ai vraiment la haine que Gaby Heinze signe à l'OM...il dit depuis ManU qu'un jour il reviendra à Paris que c'est son club et là il va chez l'ennemi...Avec Abriel on est le fournisseur officiel des marseillais...


    On peut me parler de l'argent de la C1 mais Dreyfus a vraiment du laisser un chèque en blanc à l'OM avant de mourir...

    Un article paru ce matin sur le blog de l'excellent Renaud Revel...




    [quote name='' date='']Robert Louis-Dreyfus et la presse.


    le 6 juillet 2009 10h38 | par


    Renaud Revel






    Robert Louis-Dreyfus restera une énigme pour les journalistes. Des yeux bleus, une longue tête de cheval mélancolique, il souriait d’un sourire un peu tordu, et dégageait une impression un peu gauche quand on l’abordait : une timidité qui tranchait avec l’autorité et la puissance qu’il manifestait dans la conduite de ses affaires. Comme ennuyé de parler de choses sérieuses, d’évoquer les grandes enjeux économico-financiers qui l’agitaient pourtant, nuit et jour, RLD se transformait face vous en un taiseux déconcertant.



    J’en ai fait un jour l’insolite expérience, lors d’un entretien qu’il m’accorda pour l’Express, alors qu’il tenait les rênes du capital de Neuf Télécom. Répondant à mes questions par monosyllabes, le regard ailleurs, ce milliardaire en dollars au destin inouï se cuirassa d’une langue de bois assez épuisante. Une entrevue d’autant plus frustrante qu’on savait qu’en franchissant le seuil de son bureau, on rentrait dans l’antre d’un industriel qui était d’un ton nettement au dessus de tous les autres.



    La presse s’est mal conduite depuis quelques mois avec cet homme. Ne parlons même pas de l’ancien président de l’OM, Pape Diouf, qui bien que connaissant l’état de santé gravissime de RLD se répandait sur son compte dans les colonnes des journaux. Ne parlons pas non plus du maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, qui il y a encore quinze jour apostrophait au téléphone l’industriel alité, lui reprochant de ne pas l’avoir averti du limogeage de Pape Diouf : depuis hier, Gaudin se multiplie sur les ondes en hommages pompeux. Ne parlons pas de la rue marseillaise qui pleure la disparition d'un mécène vilipendé il n'y a pas huit jours.





    Quant à la presse sportive, elle se sera tout simplement discréditée. Chacun savait en effet dans les rédactions que Robert-Louis Dreyfus bataillait contre la maladie. Pas moins de quatre sommités de la médecine, (trois praticiens israéliens et un américain) se relayaient à son chevet depuis des années. Chacun savait qu’au plus mal ces derniers mois, RLD avait pourtant trouvé l’énergie pour régler la crise de l’OM et remettre ce club sur de bons rails. Chacun savait…Et tout le monde y est allé gaiement, feuilletonnant sur l’éviction de Pape Diouf, soliloquant sur les incohérences de gestion du club phocéen par un Robert-Louis Dreyfus désespérément invisible. Et pour cause, l’homme vivait ses derniers jours. Aujourd’hui, chacun salue sa mémoire…[/quote]

    La coupe du monde ça dépend de trop de paramètres, le premier étant l'état physique des troupes le jour J...c'est encore loin tout ça....on verra l'an prochain comme d'hab les favoris resterons les 7-8 mêmes (Brésil, Allemagne, Espagne, Italie, Angleterre, France, Argentine, Pays Bas...Etc) et celle qui ira au bout sera celle qui sera le plus en forme physique et avec le plus de fraicheur mentale...

    On fait tout le temps du débat sur la légitimité du sélectionneur (Lemerre hier, Coelho aujourd'hui)...mais il faut être réalistes, on a pas le réservoir de joueurs en Tunisie pour faire du beau jeu et des gros résultats tout le temps...


    On ne parle jamais du niveau général des joueurs tunisiens quand on parle de l'EN...




    Bref, estimons nous heureux, ça fait 10-12 ans qu'on a d'excellents résultats au vu des joueurs à disposition qui se sont succédés...faut pas rêver, à part Trabelsi, aucun n'a évolué régulièrement à très très haut niveau sur une bonne période....




    Bien sur tu n'as pas complètement tort personne n'est dupe...mais les joueurs même à Gueugnon sont des salariés....


    Milan n'avait pas le choix de refuser l'offre car les caisses sont vides...


    Pour ManU c'est différent, je pense que CR7 était en bout de cycle là bas il y a tout gagné et l'echec en finale de C1 contre le Barça a remis du plomb dans les relations entre Fergie et le joueur, donc le club s'est dit autant le vendre à ce prix d'or car le joueur a apporté le maximum de ce qu'il pouvait apporter au club pour recruter derrière...




    C'est le football...c'est pas le monde des bisounours....


    Et puis avec Perez, la politique de Galactiques on dirait que certains en sont surpris alors qu'il avait fait le même coup au début des années 2000 sauf que là il met pas 2-3 ans pour construire l'équipe il la construit en 2-3 mois....

    Quote from moha013

    Que des mercenaires...des salariés de Florentino Perez !!! Le Real reste le Real certes, mais les salariés changent tous les ans... une politique de prestige avant tout...


    C'est tout ce que je peux dire... :ph34r:




    Je ne trouve pas qu'il s'agit ici d'un comportement mercenaire...


    Le Real Madrid est quand même le plus grand club de l'histoire certainement, c'est le plus gros palmarès en C1...qui peut refuser d'aller jouer dans le plus grand club du monde, au soleil et mieux payé encore...




    Vivement la liga l'an prochain! Avec le Real voulant tout casser et le Barça devant maintenir son niveau de jeu extraterrestre de cette année!

    Quote from tounsi94

    Avec l'oseille voilà s'qu'on peut faire...




    L'oseille et le prestige du maillot aussi...sinon Man City les aurait tous attirés pour plus cher même mais le maillot n'a pas de valeur là bas...




    Pour Robben, il est partant apparemment, et même s'il restait il est blessé 4 mois sur 6 donc joue pas régulièrement...

    Vu sur lequipe.fr:




    MU accepte 94 M pour Ronaldo






    Manchester United a annoncé sur son site internet avoir accepté une offre de 94 millions d'euros de la part du Real Madrid pour le transfert de Cristiano Ronaldo. Le milieu portugais a été autorisé à discuter avec le club espagnol, et il a jusqu'au 30 juin pour se mettre d'accord avec lui. «A la demande de Cristiano Ronaldo, qui a une nouvelle fois exprimé son désir de quitter le club, Manchester a accepté l'offre du Real Madrid et lui a donné l'autorisation de négocier avec le club espagnol. Ils ont jusqu'au 30 juin pour se mettre d'accord», ont expliqué les Red Devils. Florentino Pérez souhaite présenter le joueur à la presse le 29 juin.




    S'il se réalise, ce qui est très probable, ce transfert sera le plus gros de l'histoire du football. Lundi, le Real Madrid avait annoncé l'arrivée de Kaka pour plus de 65 millions d'euros.




    Que pensez vous de cette campagne de recrutement? Je pense que ça va aussi se faire pour Ribery d'ici le 30 juin, c'est juste la folie...




    L'équipe type du Real la saison à venir? (sachant aussi que c'est presque fait pour Xabi Alonso et Villa)




    ---------------------Casillas-------------------


    --?-------S.Ramos---------Pepe------Marcelo ou ?


    -------------------L. Diarra--------------------------


    -------------Xabi Alonso----------------------------


    -CR7-----------Kaka----------------------Ribery--


    -------------------Villa-------------------------------




    Connaissant Pellegrini, l'animation devrait être bien équilibrée en plus...


    Remplaçants?: Gago, Van der Vaart, Raul, Higuain, Metzelder...etc...




    Partants cet été: RVN, Sneijder, Robben, Drenthe....

    En tout cas maintenant que Federer a tout gagné et qu'il lui reste quand même quelques bonnes années dans le top mondial du tennis, je le vois bien décontracté et sans pression pour aborder les tournois à venir, pas avec le stress qui l'a caractérisé depuis un an ou deux...et en jouant décontracté il peut encore grossir son palmarès...


    Son dernier but apparemment est de se maintenir à haut niveau jusqu'aux JO de 2012 pour aller chercher l'or en simple...la boucle sera bouclée pour lui alors...

    Quote from Cabiste_forever

    Du tout, même si je suis un fan de l'OM. :)




    Ama sachez que ce n'est pas à moi de décider, mais Camoranesi ne bougera pas, et surtout même s'il quitte, il n'ira pas en Ligue 1 ...




    En 2006 il voulait aller à Lyon mais la Juve ne l'avait pas laché ils comptaient sur lui pour faire la saison en Serie B...




    Exactement, je pense que le Real a proposé les sous au Milan comme Manchester City et que ces offres ont été acceptées par Milan, maintenant clair que pour Kaka on digère plus facilement d'aller au Real qu'à Manchester City comme il aurait pu en janvier...c'est Kaka qui va décider de son destin, je pense que le Milan est un club géré par des gentlemen pour laisser le choix au joueur de partir ou pas...

    Voici justement un extrait issu du site de So Foot mais je scannerai à l'occaze la totalité on buvait ses paroles tout au long...




    [quote name='' date='']Real Madrid : Intellectuel Pellegrini


    Real Madrid C.F. Villarreal CF


    1er juin 2009


    C’est officiel et il sera présenté demain au stade Santiago Bernabeu. Manuel Pellegrini qui a fait les beaux jours de Villarreal est donc le nouvel entraineur de la Maison Blanche. Il a signé pour deux ans et le Real Madrid s’est acquitté de 4 millions d’euros au club de Robert Pirès pour s’offrir ses services. Quel est son style ? Quelles sont ses références ? Voici un extrait de l’interview que Manuel Pellegrini nous avait accordé il y a un an, dans le cadre du dossier Villarreal, SoFoot 57.




    Vous avez un schéma tactique de référence ?


    Dans un premier temps, je m’adapte aux joueurs que j’ai. Ensuite, j’aime une certaine façon d’évoluer sur le terrain oui. Ca passe par une défense à 4 premièrement. Ensuite deux milieux de terrain légèrement reculés, qui peuvent ressortir le ballon avec les deux latéraux qui montent proposer des solutions de passes. Devant, deux milieux de création qui soutiennent deux attaquants. C’est le schéma le plus offensif et celui où on défend le mieux même si on est moins à défendre. Je dis ça d’expérience, 35 ans de football, j’ai eu le temps d’analyser.



    A vos débuts sur le banc, c’était déjà cette composition ?


    A peu de choses près oui, ce 442, avec deux milieux défensifs et deux créateurs, des latéraux qui montent vite. Depuis que je suis en Espagne, j’ai travaillé un peu plus sur le déplacement sans ballon, ce qui est typique du football européen.



    Justement, quelles sont les différences que vous avez observées entre le football sud-américain et le football européen ?


    Là-bas, on porte plus le ballon. C’est surtout ça. Le football argentin est, par exemple, basé sur le porteur du ballon, le joueur qui a la balle a une énorme pression, il y a très peu de mouvement sans le ballon, là-bas on traite mieux le ballon, on respecte plus le jeu, on fait en sorte de ne pas le perdre. Alors qu’ici, pour la majorité, c’est un football plus direct, on donne moins d’importance au ballon et plus au physique et à la mobilité. Même si moi je crois que le ballon vaut n’importe quel physique. Moi, ici à Villarreal, j’essaie d’accentuer ce travail des joueurs qui n’ont pas le ballon.




    Quelle est la part de responsabilité de l’entraîneur dans l’obtention d’un titre ?


    Je crois que dans toute la semaine il a un rôle primordial, c’est lui qui prépare le groupe, qui gère psychologiquement son équipe, il cherche une façon de jouer, il cherche l’identité à donner à son jeu, mais au final, le dimanche, c’est toujours les joueurs qui apportent les réponses. Le jour du match, l’importance de l’entraîneur baisse beaucoup.




    Vous êtes un coach qui parle beaucoup à ses joueurs ?


    Oui, je vais leur parler, j’aime ça, savoir comment ils vont, comment ils se sentent, quelles sont leurs sensations quand ils tapent le ballon, dans les rapports mentaux c’est aussi important de discuter avec ceux qui jouent, comme ceux qui ne jouent pas, leur expliquer le pourquoi. Moi, ma mission, c’est d’ordonner un groupe, de lui donner une mission, et de le faire adhérer. Des projets de jeu, de groupes, il peut en exister des milliers, à moi d’en isoler un et de le mener à bien.




    Cette empreinte, ce style, vous le définissez comment ?


    Je fais en sorte que mes équipes sachent traiter le ballon, des équipes joueuses, mais aussi compactes, avec peu d’écarts entre les lignes, très ordonnée, organisée défensivement, savoir défendre c’est primordial.




    Vous êtes un technicien qui n’hésite pas à renouveler voire bouleverser votre effectif.


    C’est absolument vrai, je crois qu’il ne reste que 3 joueurs de ma première saison à Villareal.




    Pourtant, en général, les entraîneurs aiment comptés sur des « lieutenants », des mêmes joueurs. Comment vous expliquez votre façon de travailler ?


    Quand je suis arrivé en Espagne, j’avais un bon groupe, on a terminé troisième, on a donc eu la Champions. La saison suivante c’était deux compétitions à gérer de front, on a donc du faire venir des renforts. Ensuite j’ai du rajeunir mon groupe, certains comme Arrabaruena, Quique Alvarez, Tachinardi avaient amplement tout donné pour nous et devaient partir…



    Vous aimez faire venir des sud-américains, pourquoi ?


    D’abord parce que financièrement, le rapport qualité prix est le meilleur. Ensuite parce que je sais que mon football est un alliage intéressant du football sud-américain et européen, et que ces joueurs vont réussir à s’épanouir ici.




    Vous croyez qu’il existe un cycle idéal de travail pour un entraîneur dans un club ?


    (Il réfléchit) Je ne sais pas, je ne crois pas non. 3 ans, c’est le temps le plus raisonnable pour pouvoir montrer son travail et vers où on va. Il existe des clubs où tu n’as pas ce temps et où tu dois être en mesure de montrer des choses dès la première saison, Barcelone, Madrid ou River Plate. 3 ans c’est aussi le nombre de saison où un coach peut se dire voilà, j’ai terminé ce pour quoi j’étais venu, et ce même en ayant gagner des trophées. Mais c’est surtout une question d’ambiance, d’exigence, de volonté, de réponse du groupe, de confiance des dirigeants… Mais bon, regarde Fergusson, saisons après saisons il continue, ou Koeman qui n’a même pas tenu 3 mois à Valence, on ne peut pas vraiment dire qu’il existe une règle idéale.




    En général qui dit équipes joueuses demande beaucoup de solidarité à l’heure de défendre ou d’attaquer, comment on l’obtient des joueurs ?


    En travaillant toute la semaine. Garder les lignes proches les unes des autres, regarder le ballon et pas le joueur adverse, jouer propre et juste, ne pas avoir peur de se risquer, c’est le football que j’aime et que je respecte.




    L’avenir ?


    Je ne sais pas, je ne me vois pas encore travailler dans le football dans 10 ans, mais je ne manque pas d’ambition…


    Alexandre Gonzalez[/quote]

    Ce qu'a fait Guardiola est relativement courant...beaucoup d'entraineurs jouent dans le registre de l'émotion envers leurs joueurs avant des grands rendez vous comme cela...


    Il parait que par exemple Mourinho laisse parfois des lettres manuscrites dans les casiers de certains joueurs où dedans il s'exprime avec le coeur en parlant de sacrifice humain, de valeurs familiales etc...