A la UneEquipe Nationale

[Kirin Cup] : Les notes de Tunisie – Chili

La victoire de la Tunisie 2-0 face au Chili lui permet d’affronter demain le Japon en finale du tournoi amical de Kirin Cup. Nous vous proposons les notes des joueurs pour ce match.

Aymen Dahmen (8) : Pour sa deuxième titularisation dans les cages avec les Aigles de Carthage, le natif de Kerkennah s’est illustré durant cette rencontre en arrêtant un pénalty dans le temps additionnel de la seconde période. Le match du portier fut globalement de bonne facture, rassurant sur sa ligne, il s’est mis en évidence en se déployant à détourner les tirs de la sélection chilienne. Solide sur ses appuis, le gardien du Club Sportif Sfaxien a démontré sur cette rencontre toute la justesse de son placement et sa lecture du jeu ce qui a participé à rassurer ses partenaires notamment dans le compartiment défensif. Il est sans équivoque l’homme du match.

Aymen Dahmane

Ali Abdi (7) : Aligné d’entrée sur le flanc gauche de la défense, le moins que l’on puisse dire c’est que la performance du latéral de Caen a bousculé la hiérarchie à ce poste (A.Maaloul). Capable de répéter les efforts sur de longues distances avec une capacité de projection vers l’avant assez déconcertante, son apport offensif fut indéniablement précieux. Ses appels dans le dos de la défense chilienne ont conféré à l’animation offensive tunisienne un caractère singulier qui se déclinait par un effet de surprise œuvrant à disloquer la défense adverse. C’est dans cette perspective qu’Ali Abdi a ouvert la marque en première période par une tête plongeante croisée sur un service millimétrée de Mohamed Drager.
S’agissant du rendement défensif de l’ancien joueur du Club Africain, celui-ci fut relativement correct. Nous pouvons relever quelques erreurs d’alignements avec sa défense mais de manière générale le joueur a gagné ses duels.

Ali Abdi

Mohammed Dräger (7) : Son apport offensif fut à bien des égards similaires à celui d’Ali Abdi. Le joueur de Lucerne s’est même distingué en offrant une passe décisive sur le premier but qu’a inscrit Abdi avant de récidiver en seconde période en délivrant un caviar à Issam Jebali. Toutefois, bien que le joueur se soit illustré dans les phases offensives, il a néanmoins rencontré des difficultés dans le volet défensif. Souvent pris dans son dos et accusant un déficit d’attention dans son positionnement défensif, il a sensiblement souffert face à aux dédoublements des joueurs chiliens Brereton et Mena. Ne trouvant pas le moyen d’enrayer l’aile gauche offensive chilienne, Dräger a littéralement pris l’eau bien qu’ayant fait preuve de volonté et d’abnégation à la tâche. Son rendement défensif fut en tout point insuffisant.

Mohamed Dräger

Nader Ghandri (5) : Le défenseur central du Club Africain est apparu dans cette rencontre assez fébrile. La relative intensité du match a révélé certaines de ses carences, notamment celle relevant de son manque de vivacité dans les phases de jeu où la sélection évoluait avec un bloc médian. Même dans la configuration d’un bloc bas, il n’a pas su tirer son épingle du jeu en étant dépassé dans les duels au sol et aériens, fragilisant ainsi l’homogénéité de la charnière centrale qu’il constituait avec son partenaire Montassar Talbi.

Nader Ghandri
Nader Ghandri

Montassar Talbi (6) : Moins fébrile que son coéquipier de la charnière centrale, le joueur du Rubin Kazan a dû s’employer à corriger les insuffisances de son partenaire. Un rôle qu’il a su tenir en essayant de muer en leader défensif. Prenant compte de ces circonstances atténuantes, nous pouvons aisément dire que Talbi a délivré une prestation aboutie.

Montassar Talbi

Mohamed Ali Ben Romdhane (5) : Impliqué dans les tâches défensives, le milieu des sangs et or a redoublé d’efforts pour couvrir son latéral Dräger qui était en difficulté. En revanche, il a déçu dans son apport offensif en ne se mettant pas suffisamment en évidence pour apporter le danger devant. Son jeu stéréotypé ne lui a pas permis de briller dans le compartiment offensif. Il doit désormais franchir un pallier en démontrant sa justesse technique dans les derniers mètres.

Mohamed Ali Ben Romdhane

Aïssa Laidouni (5.5) : Bien qu’étant relativement actif à la récupération et présent dans les duels, il paraissait émoussé physiquement. Cette baisse de forme se reflétait par des déchets techniques qui se déclinaient par des imprécisions dans sa relance.

Ferjani Sassi (5.5) : Une fois n’est pas coutume, il a épuré son jeu en simplifiant sa relance. Il est d’ailleurs à l’origine du premier but en décalant en première intention son coéquipier Dräger. Il s’est également distingué en se montrant généreux dans ses efforts pour suppléer Laidouni à la récupération. On attend toutefois plus du joueur notamment dans l’animation offensive et le réalisme devant les cages. En effet Sassi doit cadrer ses tirs.

Ferjani Sassi

Anis Ben Slimane (7) : D’un calme olympien le milieu de terrain de Bröndby a étalé toute sa classe en dictant le tempo grâce à sa palette technique garnie. Ben Slimane a indéniablement apporté une touche de créativité dans l’animation offensive ce qui fut, à bien des égards, décisif pour les Aigles de Carthage dans l’entrejeu.

Anis Ben Slimane

Naïm Sliti (5.5) : En pleine possession de ses moyens physiques, il fut remuant en apportant constamment le danger sur le front de l’attaque par ses dribbles et par sa capacité à conserver le cuir offrant un répit physique à ses coéquipiers dans l’entre jeu. Il était intéressant lorsqu’il descendait d’un cran à la hauteur du milieu de terrain pour effectuer les remontées de balle, un registre dans lequel il a excellé. Cela étant dit, il convient de souligner qu’il est arrivé durant cette rencontre que le joueur porte trop le ballon, oubliant parfois des partenaires démarqués.

Naïm Sliti

Seifeddine Jaziri (4.5) : Généreux dans l’effort notamment dans le pressing mais n’a malheureusement pas suffisamment pesé sur la défense adverse.

Issam Jebali (7) : A métamorphosé le front de l’attaque par sa justesse technique et son sens du placement qui l’ont amené à ouvrir la marque dans le temps additionnel de la seconde période. Le joueur d’OB Odense aura marqué des points auprès du staff avec cette entrée payante.

Youssef Msakni (3) : Entré en cours de jeu, son match fut très poussif ne parvenant pas à faire la différence. Ses choix étaient incohérents et paraissaient retranscrire une relative frustration. Il n’a pas su agrémenter le collectif, préférant trop souvent la solution individuelle.

Hannibal Mejbri (7) : L’entrée du milieu de terrain de Manchester United fut excellente, conjuguant engagement physique et intelligence de jeu. Il est tout de suite rentré dans le bain en étant à l’origine de l’action menant au second but inscrit par Issam Jebali. Cette entrée pourra servir de match de référence pour le jeune milieu de terrain âgé de 19 ans qui aura pris ses marques face au Chili.

Hannibal Mejbri

Majed

Passionné de football depuis mon jeune age, je suivais mes deux équipes favorites, l'Espérance Sportive de Zarzis et le Club Africain que j'ai découvert à l'époque des Lotfi Mhaissi, Hédi Bayari, Kamel Chebli et Lassaad Abdelli. J'ai réellement rejoint Internet en 1994 en étant à l'ENSAM pour ensuite gérer le forum du CA en 1996 puis plusieurs sites personnels dédiés au CA et à l'ESZ. J'ai fondé Tunisie-Foot.com en 1998 au travers d'un site traitant du football tunisien qui aura son nom de domaine et son serveur dédié en 2000.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page