ActualitésEquipe Nationale

[CAN 2015] Quel onze de départ face au Cap Vert ?

Décidément bien plus qu’amical, le match de Dimanche dernier face à l’Algérie aura livré son lot d’informations.

En plus des enseignements sur la tactique de Leekens et sur la performance de certains joueurs, ce « derby » aura laissé des traces : Fakhredinne Ben Youssef, fraichement débarqué au FC Metz et Saber Khalifa ont dû déclarer forfait suite à des blessures musculaires.

Pour palier à ces coups durs, Georges Leekens a fait appel au jeune espoir du CAB, Adem Rjaibi, l’une des sensations de la LP1, et au revenant Ahmed Akaichi qui avait laissé la sélection sur un but face au Cameroun.

 

Premier enseignement : fin de la défense à 5 ? 

 

Lors des deux dernières rencontres, Leekens a abandonné sa fameuse défense à 5 pour une défense à 4, plus « classique » avec une charnière Abdenour-Syam Ben Youssef qui s’est montrée convaincante.

L’entraineur belge a semble-t-il, renoncé à ce dispositif après quelques critiques sur le jeu peu attrayant des Aigles de Carthage.

Pour autant, il n’est pas certain que le retour à la compétition ne soit pas synonyme de retour à une défense plus étoffée. Cela permettrait ainsi de rendre l’équipe plus solide derrière dans l’esprit du sélectionneur.

Dans ce cas là, Mohamed Ali Yaakoubi et Bilel Mohnsi viendraient à se disputer une place de 3ème défenseur central.

 

A qui profitera le forfait de Ben Youssef ? 

 

Titulaire en puissance de l’ère Leekens, celui qu’on surnome « Rouge » fort de son récent transfert, partait pour être l’une des éventuelles bonnes surprises de la CAN du côté tunisien.

Il n’en sera malheureusement rien, la faute à une blessure musculaire de dernière minute.

Cependant il est légitime de se demander quel joueur prendra la place de l’ancien joueur du CSS dans le 11 tunisien.

On a vu qu’une première solution serait de repasser à une défense à 5, schéma qui a porté ses fruits face au Sénégal notamment. Etant donné l’affect de Leekens pour cette tactique lors des grands rendez-vous, cette optique n’est pas inenvisageable.

Une deuxième possibilité serait d’ajouter un milieu de terrain. En effet, on a pu constater que face aux Fennecs, Yassine Chikhaoui a semblé en difficulté dans un poste plus reculé qu’à l’accoutumé.

Jamel Saihi et Houcine Ragued partant vraisemblablement titulaires, intégrer Stéphane Nater par exemple, ou bien Ferjani Sassi, pourrait permettre au joueur de Zurich de se concentrer un peu plus sur la construction du jeu.

De plus, grâce à  leurs qualités techniques, Saihi, excellent face à l’Algérie, ainsi que Nater et Sassi peuvent largement apporter une contribution sur le plan offensif.

Dernière possibilité : le poste pour poste. Leekens dispose avec Youssef Msakni, Mohamed Ali Moncer et Adem Rjaibi de trois solutions au poste de Ben Youssef, mais avec des profils totalement différents.

Si cette solution est retenue par Leekens, elle sera surement en faveur du premier cité, étant donné que les deux autres manquent encore un peu d’expérience pour débuter une telle compétition en tant que titulaires.

Néanmoins, la forme physique du joueur de Lekhwiya prête à se poser des questions. Celui qu’on avait connu comme le principal dynamiteur de la sélection, semble pêcher physiquement et n’a plus son fameux coup de rein d’antan depuis son départ dans le championnat du Qatar.

L’ex joueur de l’Espérance de Tunis aura l’occasion, durant cette compétition, de faire rêver à nouveau le peuple tunisien en montrant qu’il n’a rien perdu de son talent, lui qui semble chercher désespérément une porte de sortie.

Est-ce que Leekens lui accordera pour autant une place de titulaire d’entrée ? Pas si sûr.

 

Une surprise nommée Akaichi ? 

 

Et si l’arrivé de dernière minute de Ahmed Akaichi était la grande surprise du onze d’entrée de ce dimanche ?

On peut légitimement se poser la question au vue des récentes performances peu convaincantes de ses concurrents Amine Chermiti et Hamza Younès, même si ce dernier semble avoir une petite longueur d’avance.

Choix presque inattendu  pour venir suppléer l’attaquant du Club Africain Saber Khalifa, Ahmed Akaichi a un profil différent des deux autres avants-centres. Ceci pourrait jouer en sa faveur.

Le natif de Bizerte, pourtant en grande difficulté actuellement au sein de l’Espérance de Tunis, a laissé la sélection sur de bons souvenirs avec un joli but à Yaoundé, face au Cameroun de Samuel Eto’o.

Nul doute que même s’il ne part pas titulaire, l’ancien joueur de l’Etoile du Sahel aura forcément son mot à dire lors de cette Coupe d’Afrique des Nations.

En attendant  l’entrée en compétition des Aigles de Carthage ce dimanche face au Cap Vert et les réponses à toutes ces questions, nous vous invitons à débattre de ces thèmes, sur notre forum, en cliquant ICI

 

 

 

Tags

Moeze

25% d'observations 30% d'analyses 20% de connaissances 15% de travail 10% de mauvaise foi (seulement???) Mais 100% passionné, amoureux et mordu de football Je n'ai pas la prétention d'avoir toujours raison, ni de rassembler, par contre je suis toujours prêt à discuter.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer